MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos

Jeudi 24 Juillet : Belocian ce Géant !

Wilhem Belocian a éclaboussé de toute sa classe la troisième journée des 15èmes championnats du monde juniors, à Eugene, au cœur de l’université américaine de l’Oregon, en décrochant le titre planétaire et le record du monde du 110 m haies. Dans son sillage, plusieurs autres bleuets ont brillés, ce jeudi, sur l’Hayward Field. Retour sur les évènements marquants de cette cette journée, avec la sélection d’athle.fr.

L’exploit
Les superlatifs ne suffisent plus pour parler de Wilhem Belocian. Le Guadeloupéen nous a, encore, épaté, ce jeudi soir, en finale du 110 m haies. Immense favori de l’épreuve, le Tricolore a plus que répondu présent. Placé au couloir quatre, juste à côté du Britannique Omoregie, qui lui avait chipé un instant son record d’Europe cette saison (13’’17), le Français fut le plus prompt à jaillir des starts (144 millièmes de temps de réaction) et se détacha nettement dès les premiers obstacles. Rien ne semblait l’arrêter. Pas même quelques petites touchettes sur les haies, qui firent croire, un instant, que le Jamaïcain Tyler Mason (deuxième en 13''06) pourrait revoir le Tricolore. Il se jeta, ensuite, comme un mort de faim sur la ligne d’arrivée. Verdict ? 13’’ ramenées dans la foulée à 12’’99 ! Le vent ? Régulier (+0.5 m/s). Wilhem Belocian pouvait, alors, laisser exploser sa joie et libérer ses émotions. En plus de devenir le dixième champion du monde junior français de l’histoire et le deuxième sur 110 m haies après le titre de Pascal Martinot-Lagarde en 2010, il battait le record du monde de la distance détenu, depuis 2009, par l’Américain Wayne Davis (13’’08). Magnifique !

Les perfs'
Record de France pour Diallo et Oudiou

Il ne fallait pas être distrait, sur les coups de midi, si on voulait voir sauter Rouguy Diallo, en qualifications du triple saut. La recordwoman de France de la spécialité n’est, en effet, pas restée très longtemps sur le sautoir. Le temps d’un seul saut, en fait. Plein de vitesse et de maîtrise. La marque ne se faisait pas attendre, 13,77 m (vent nul), nouveau record de France. Record qu’elle détenait déjà depuis le 8 juin dernier à Argentan (13,74 m). On attend, avec impatience, la suite, en finale samedi après-midi.
Un troisième record de France est tombé, aujourd’hui, sur la piste de l’Hayward Field d’Eugene. Emma Oudiou, brillante septième de sa série en 10’12’’69, a mis une belle claque à l’ancienne marque nationale (10’22’’18) qui était déjà sa propriété. Auteur d’une course propre et régulière la Française décroche, par la même occasion, une place pour la finale de samedi. Une petite revanche sur les championnats d’Europe de l’année dernière où elle n’avait pas passé le cap des séries. Il lui faudra, maintenant, bien récupérer pour essayer de reproduire la même performance dans deux jours, elle qui n’a pas jamais, encore, enchaîner deux courses en si peu de temps.

Le chiffre
4

C’est le nombre de places de finalistes décrochées, aujourd’hui, par la délégation française. Outre Wilhem Belocian, sacré champion du monde (voir plus haut), trois autres bleuets se sont classés dans les huit premiers de leur discipline. A commencer par Benjamin Sédécias, qui accompagnait, le futur champion du monde, en finale du 110 m haies. Forcément dans l’ombre de ce dernier, il prend, tout de même, une belle cinquième place en 13’’47 (+0.5 m/s).
A la longueur, le junior première année, Cédric Dufag a terminé septième avec un meilleur bond mesuré à 7,67 m ce qui aurait pu constituer son nouveau record personnel si le vent n’avais pas été un tantinet trop favorable (+2.1 m/s).
Sur 1500 m, Alexis Miellet  a défendu bec et ongles, dans la dernière ligne droite, sa huitième place en gardant sur la ligne trois centièmes d’avant sur son concurrent suédois. En 3’45’’28, le Dijonnais réalise une très bonne performance pour son premier championnat sur piste.

Les promesses
Arrivé à Eugene en tête des bilans mondiaux de la perche, Axel Chapelle, n’est pas tombé, ce matin, dans le piège, toujours dangereux, des qualifications. Dernier à débuter son concours, à 5,10 m, le Français ne s’est pas affolé lorsqu’il rata son premier saut. La perche était trop souple. Correction effectuée sans souci au deuxième essai. Puis rebelote à 5,20 m, Axel doit s’y reprendre à deux fois. Peu importe, l’essentiel était, alors, assuré. Pas besoin d’aller plus haut, on tenait nos douze qualifiés pour la finale. Et, samedi, lors de celle-ci, Axel ne visera rien d’autre que le titre.

Et aussi
Ninon Guillon-Romarin a pris la neuvième place en finale de la perche avec 4,10 m. Après un début de concours parfait (deux réussites à 3,95 m et 4,10 m), La Française n’a pas, vraiment, réussi à engager ses sauts à 4,20 m, une barre qu’elle avait pourtant déjà franchie cette saison.
Joan Medjid s’est qualifiée, sans encombre, pour les demi-finales du 400 m haies en prenant la deuxième place de sa série en 59’’63. Il faudra courir beaucoup plus vite, demain, pour espérer accéder à la finale.
Willy Vicaut n’a pas réussi à passer le cap des qualifications au lancer du poids. Après une bonne entrée en matière, avec un premier jet, au final son meilleur, mesuré à 18,48 m, le Montreuillois, frère du sprinter Jimmy Vicaut, n’a pas réussi à enchaîner les bons jets, la faute à une envie de trop bien faire qui lui fit perdre sa technique.
Pas plus de réussite pour Mathieu Collet à la perche, qui n’accompagnera pas Axel Chapelle (voir plus haut), en finale, samedi. Fils de Philippe Collet, ancien recordman de France en salle de la discipline avec 5,94 m, Mathieu a eu du mal à gérer cette première sélection internationale et ne put franchir qu’une barre à 4,85 m.

A Eugene, Rémi Bellevègue pour athle.fr

----------

Retrouvez le fil de la journée en cliquant ici
Retrouvez les réactions des athlètes en cliquant ici
Quelques photos de la compétition en cliquant ici

INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS