MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos

Vendredi 25 Juillet : En attendant les Finales

Pas de nouvelle médaille pour la délégation française lors de la quatrième journée des 15èmes championnats du monde juniors à Eugene, au cœur de l’université américaine de l’Oregon. Seul Jean Blancheteau prenait part à une finale, ce jour, celle du 10 000 m marche. Mais d’autres jeunes pousses ont fait étalage de leurs qualités, ce vendredi, sur l’Hayward Field. Retour sur les évènements marquants de cette journée, avec la sélection d’athle.fr.

Le temps fort
L’attente de Medjid

En prenant la troisième place de la première des trois demi-finales du 400 m haies en 58''46, Joan Medjid n’a pas assuré une qualification directe pour la finale, seules les deux premières obtenant ce sésame. Il lui a donc fallu attendre les résultats des deux autres demis, pour espérer obtenir l’une des deux places restantes. Après la deuxième demie, la Française se retrouvait sur le premier siège éjectable. On attendait donc le verdict de la dernière course et surtout le temps de la troisième athlète à couper la ligne. Résultat ? 59’’37. Un soulagement, Joan Medjid sera au départ de la finale demain après-midi.

Les promesses
Elle n’a pas encore l’expérience de ses aînées, mais la cadette Cassandre Beaugrand ne s’est pas laissée impressionner en séries du 1500 m. Celle qui vient tout juste de battre le record de France de la distance dans sa catégorie, a brillamment décroché son billet pour la finale, programmée dimanche, en prenant la sixième place de sa course en 4’18’’56. Une performance remarquable, puisque Cassandre s’est principalement entraînée pour le triathlon, dont elle disputera les championnats du monde juniors, fin août au Canada.
Mehdi Belhadj a, de son côté, fait preuve d’un très grand sens tactique en séries du 3000 m steeple. Embarqué dans la course la plus lente, le Dionysien se devait de prendre l’une des cinq premières places, directement qualificatives. Longtemps positionné entre la sixième et septième place, à une dizaine de mètres du cinquième, on a cru l’affaire bien mal embarquée à l’entame du dernier tour. Mehdi, lui, avait une confiance aveugle en son finish. Bien lui en a pris car, au terme d’une belle dernière ligne droite, il réussit à ravir la cinquième place (8’58’’87) à son homologue canadien. Il changera ses plans, en finale, pour essayer de se rapprocher du record de France.

Le chiffre
3

Comme le nombre d’athlètes ayant battus leurs records personnels, ce matin sur l’Hayward Field d’Eugene. A commencer par Jean Blancheteau, qui décroche une bonne quatorzième place sur le 10 000 m marche en 42’33’’44. Parti sur les bases du record de France, le Bourguignon, n’a pas réussi à conserver cette allure jusqu’au bout. Ce n’est, peut-être, que partie, puisque junior première année, il aura l’occasion l’année prochaine de s’approprier cette marque aux championnats d’Europe par exemple.
Engagé dans la première série du 3000 m steeple, Guillaume Lonjou a profité du train rapide de cette dernière pour abaisser son meilleur chrono de quelques dixièmes de secondes. Douzième en 8’58’’72, le Toulousain ne décroche malheureusement pas, en revanche, une place pour la finale de dimanche. Objectif qu’il s’était fixé en arrivant à Eugene.
Après le sacre de Wilhem Belocian, hier, sur les haies hautes, ce fut au tour des demoiselles de faire leur entrée en lice, ce matin, sur 100 m haies. Bien qu’ayant tiré le couloir un, la fameuse « corde », Elisa Girard-Mondolini a parfaitement tiré son épingle du jeu en décrochant la deuxième place de sa série en 13’’42 (+1.7 m/s). De bon augure pour les demi-finales de demain.

Le coup dur
Le 4x100 m féminin

Déception pour le relais 4x100 m féminin qui n’a pas franchi la ligne d’arrivée, lors des séries, cet après-midi. La faute à un dernier passage de relais entre Maroussia Pare et Floriane Gnafoua qui n'a pu s'effectuer, à temps, dans la zone de transmission. Médaillé de bronze en 2004, d’argent en 1998 et 2006, le 4x100m féminin ne sera, donc, pas, cette année, en finale.

Et aussi
Nasredine Khatir s’est fait peur, mais le Français a, finalement, décroché son billet pour les demi-finales du 800 m. Enfermé au cœur du peloton de sa série, le Montpelliérain s’est retrouvé gêné pour lancer son sprint et prendre l’une des trois places, directement, qualificatives. Quatrième en 1’50’’18, il obtient, au bout du suspens, l’avant-dernière place des repêchés au temps.
Héloïse Kane accompagnera Elisa Girard-Mondoloni (voir plus haut) en demi-finales du 100 m haies. Bien qu’un peu en retrait -cinquième de sa série en 13’’78 (+1.6 m/s)- la Francilienne décroche une qualification au temps et aura, donc, l’occasion de faire mieux, samedi.
L’aventure s’arrête là, par contre, pour Johanna Geyer Carles. La demi-fondeuse, qui n’a jamais vraiment semblé dans l’allure, reste à quai, en séries du 1500 m (treizième en 4’33’’84).
Valérie Bonnet ne sera pas, non plus, en finale du saut en hauteur, dans deux jours. Par trois fois, la Stéphanoise a buté sur une barre à 1,82 m. Hauteur qu’il fallait franchir au premier ou deuxième essai pour décrocher une qualification.

A Eugene, Rémi Bellevègue pour athle.fr

----------

Retrouvez le fil de la journée en cliquant ici
Retrouvez les réactions des athlètes en cliquant ici
Quelques photos de la compétition en cliquant ici

INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS