MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos

Calvin en vraie pistarde

En décrochant la médaille d’argent sur 10 000 m à Zurich, la Française a confirmé qu’elle n’était pas qu’une spécialiste des labours. Récit d’une métamorphose.

Dans les coursives du Letzigrund, Clémence Calvin retrouve Annette Sergent. La première lance à la seconde : « Tu étais la dernière Française à avoir décroché une médaille sur 10 000 m, en 1990 (ndlr : le bronze). Tu sais que c’est mon année de naissance ? » Elles tombent dans les bras l’une de l’autre. Ce sont deux générations qui, symboliquement, se rejoignent. Deux femmes qui se ressemblent aussi, athlétiquement parlant. Comme Annette, Clémence a longtemps été cataloguée comme une spécialiste du cross, incapable de briller avec autant d’éclat une fois l’été et la piste venue. Et comme Annette, elle a finalement réussi à vaincre le signe indien, lors de championnats d’Europe. Son entraîneur, Samir Dahmani (seulement 23 ans, grand espoir du demi-fond français mais freiné par des blessures), qui est aussi son compagnon, n’est pas surpris. « Je pensais qu’elle avait le potentiel pour gagner, souffle-t-il. Je ne m’attendais pas à une course aussi lente. J’avais dit à Clémence de rester planquée jusqu’au huitième kilomètre. » La Française a écouté ses consignes à la lettre, avant de secouer le peloton pour aller décrocher l’argent en 32’23’’58, quelques mètres derrière Jo Pavey (32’22’’39).

Plus de fraîcheur
Avec ce premier podium en grand championnat, la fondeuse du SCO Sainte-Marguerite Marseille confirme sa métamorphose en pistarde. Contrairement aux années précédentes, elle ne s’est pas alignée sur cross long lors des championnats de France, en mars dernier, mais sur cross court, avec une victoire à la clé. Un choix également payant sur le long terme. « Le cross, ça fatigue, rappelle-t-elle. Tu es exténuée à la fin de la saison. » Cette fois, elle a attaqué l'été avec beaucoup plus de fraîcheur et, dès son premier 10 000 m, a impressionné en s’imposant lors de la Coupe d’Europe. « Contrairement à ces deux dernières saisons, Clémence n’a pas été blessée en 2014, affine Samir Dahmani. Ce n’est que le début. Il lui faudra encore du temps pour aller plus loin. L’objectif, c’est d’arriver en forme aux Jeux olympiques de Rio. » La multiple championne de France de cross n’a, il est vrai, que vingt-quatre ans. Un âge auquel on écrit parfois encore des petits mots au feutre noir sur ses mains : « Pour mon école de psychomotrocité, ma ville et mon club de Marseille, ma famille et bien sûr mon chéri. »

A Zurich, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS