MON ACCÈS

A quatre jours du début des Mondiaux dans la capitale anglaise, septième volet de la présentation des Bleus avec les lanceurs. Ils seront cinq en piste : Jessica Cérival, Mélina Robert-Michon, Alexandra Tavernier, Lolassonn Djouhan et Quentin Bigot. Entre nouveaux visages et athlètes expérimentés, les Tricolores ont de belles cartes à jouer.

Age : 35 ans - 38 sélections en A
Meilleure performance de l’année : 17m50 (17m76 en salle)
Record personnel : 17m99
Entraîneur : Michel Tranchant
Club : Entente Franconville Césame Val d'Oise
Son entrée en lice : mardi 8 août
Aux Mondiaux : 2ème participation - Meilleur résultat : Qualifications en 2009

Sa saison
Jessica a réalisé une excellente saison hivernale, récompensée par un titre national à Bordeaux et une huitième place aux Europe en salle, niveau de performance pour les Mondiaux à la clé. Cet été, elle a pour l’instant été moins tranchante, avec un meilleur jet à 16,98 m fin juin à Sollentuna (Suède). Cinquième des Europe par équipes et championne de France Elite, la lanceuse de poids de l’EFCVO sait cependant élever son niveau sous le maillot bleu.

Ce qu’elle peut espérer
L’athlète entraînée par Michel Tranchant au CREPS de Wattignies aime les grandes compétitions. Lors de ses participations aux championnats d’Europe, elle a souvent obtenu sa place en finale. Cette fois, la marche est un peu plus haute. Pour intégrer le top 12, elle devra peut-être dépasser pour la première fois de sa carrière les 18 mètres. Difficile mais pas impossible.

La stat : 1
Sélectionnée à trente-huit reprises en équipe de France, Jessica Cérival n’a participé jusque-là qu’une seule fois aux Mondiaux en plein air. C’était en 2009 à Berlin. La lanceuse de 35 ans avait pris la onzième place de son groupe de qualifications avec 17,30 m.

Age : 38 ans - 56 sélections en A
Meilleure performance de l’année : 63m63
Record personnel : 66m73
Entraîneurs : Serge Debié et Jérôme Simian
Club : Lyon Athlétisme
Son entrée en lice : vendredi 11 août
Aux Mondiaux : 4ème participation - Meilleur résultat : Médaillée d'argent en 2013

Sa saison
La doyenne de l’équipe de France n’a pas encore atteint son pic de forme, mais a fait du classique avec une belle victoire lors des championnats d’Europe par équipes (62,62 m). Comme d’habitude, elle n’a pas forcément été à son aise en meetings, avec tout de même une performance de pointe à 63,63 m début juillet. Sacrée championne de France à Marseille, elle sait se préparer pour les grands rendez-vous.

Ce qu’elle peut espérer
Toujours au top sous le maillot bleu, la discobole entraînée par Serge Debié et Jérôme Simian a pu mettre à profit les dernières semaines pour effectuer de précieux réglages à l’entraînement. Vice-championne du monde en 2013 et vice-championne olympique en titre, elle rêve d’une première victoire en grand championnat. Pour cela, elle devra dominer notamment la redoutable Croate Sandra Perkovic.

La stat : 2
Depuis début 2013, la Lyonnaise a été sélectionnée à dix-sept reprises en équipe de France. Elle n’a terminé en dehors du top 3 qu’à deux reprises (10e aux Mondiaux de Pékin 2015 et 5e aux Europe d’Amsterdam 2016). Une régularité phénoménale.

Age : 23 ans - 13 sélections en A
Meilleure performance de l’année : 71m71
Record personnel : 74m39
Entraîneur : Gilles Dupray
Club : Annecy Haute-Savoie Athlétisme
Son entrée en lice : samedi 5 août
Aux Mondiaux : 2ème participation - Meilleur résultat : Médaillée de bronze en 2015

Sa saison
En s’imposant lors de la Coupe d’Europe hivernale des lancers avec 71,71 m, Alexandra Tavernier a réalisé dès sa troisième compétition de l’année le niveau de performance pour les Mondiaux. Depuis, elle n’a pas lancé plus loin, mais elle a expédié son engin à plus de 70 m lors de trois autres concours. Quatrième des championnats d’Europe par équipes, elle a remporté les France Elite.

Ce qu’elle peut espérer
Médaillée de bronze mondiale à Pékin, la lanceuse d’Annecy Haute-Savoie retrouve une compétition qui lui a déjà souri. Elle a le potentiel pour aller en finale. Pour monter à nouveau sur la boîte, elle devra sans doute retrouver son niveau de 2015 (74,39 m).

La stat : 5
A Marseille lors du grand rendez-vous national, l’athlète coachée par Gilles Dupray n’a validé que son premier jet, mordant ses cinq lancers suivants. Un souci technique à résoudre avant Londres, où le couperet des qualifications, avec ses trois tentatives maximum, ne pardonnera rien.

Age : 26 ans - 8 sélections en A
Meilleure performance de l’année : 65m10
Record personnel : 65m10
Entraîneur : Jacques Pelgas
Club : EA Orléans Cercle Jules-Ferry
Son entrée en lice : vendredi 4 août
Aux Mondiaux : 1ère participation

Sa saison
Espoir prometteur, le lanceur de l’EC Orléans Cercle Jules Ferry a eu besoin de quelques saisons avant de véritablement exploser au plus haut niveau. Cette année, il a frappé fort en lançant son disque à 65,10 m fin avril. Une performance qu’il a ensuite confirmée, avec trois autres concours à 63 mètres ou plus et une troisième place lors des championnats d’Europe par équipes. Seul coup d’arrêt : sa neuvième place lors des championnats de France Elite, suite à un concours marqué par une erreur de mesure de la part des juges.

Ce qu’il peut espérer
Au-delà de la performance de pointe, Lolassonn Djouhan est très attaché à la régularité. Avec raison puisque les dernières éditions des grands championnats ont montré que beaucoup de discoboles lançaient bien moins loin le jour J qu’en meetings. S’il évolue tout près de son meilleur niveau, le protégé de Jacques Pelgas peut espérer aller en finale.

La stat : 0
Aucun Français n’a jamais participé à une finale au disque lors des Mondiaux. Patrick Journoud (1987), Jean Pons (1997) et Bertrand Vili (2009) se sont en effet tous arrêtés en qualifications. En intégrant le top 12, Lolassonn Djouhan réaliserait donc une grande première.

Age : 24 ans - 9 sélections en A
Meilleures performances de l’année : 77m87
Records personnels : 78m58
Entraîneur : Pierre Jean Vazel
Club : Athlétisme Metz Métropole
Son entrée en lice : mercredi 9 août
Aux Mondiaux : 2ème participation - Meilleur résultat : Qualifications en 2013

Sa saison
Le Messin est un métronome cette année. Lors de ses onze concours, il a toujours lancé à plus de 75 mètres. Quatrième lors des Europe par équipes, il est monté en puissance lors de ses dernières prestations, en réalisant sa meilleure performance lors des France Elite (77,87 m). Il a pu profiter d’un stage en Ukraine pour parfaire sa préparation au mois de juillet.

Ce qu’il peut espérer
Derrière le Polonais Pawel Fadjek, qui semble au-dessus du lot avec ses 83,44 m estivaux, tout est très ouvert au marteau (voir la stat). La régularité du lanceur entraîné par Pierre-Jean Vazel est un atout de taille, tant pour les qualifications que pour la finale. S’il lance à plus de 78 mètres, le podium ne sera pas loin.

La stat : 16
Ce chiffre illustre la densité actuelle du disque mondial. Du Russe Valeriy Pronkin, troisième aux bilans annuels, à l’Ukrainien Serhiy Reheda, qui occupe le dix-huitième rang, seize athlètes se tiennent en moins de deux mètres. Dont Quentin Bigot, huitième avec ses 77,87 m.

INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS