MON ACCÈS
Les Bleus d'attaque !

Mélina Robert-Michon s’est qualifiée en finale du disque dès le premier essai, en réalisant sa meilleure performance de la saison avec un jet à 63,97 m. Au décathlon, Kevin Mayer est parti sur d’excellentes bases. Il pointe en première position avec 2703 points après trois épreuves, alors que Bastien Auzeil est beaucoup plus loin (25e avec 2371 pts).

La Qualifiée

Robert-Michon n’a pas traîné

Un long cri retentit dans le London Stadium, baigné d’un doux soleil d’été. Le temps de tourner la tête, le disque de Mélina Robert-Michon retombe bien au-delà de la ligne de qualifications, tracée à 62,50 m. Le résultat s’affiche sur le panneau électronique : 63,97 m. La meilleure performance de la saison de la Lyonnaise, sans forcer. Emballé, c’est pesé. Elle peut quitter quelques minutes plus tard la piste, en compagnie de la Cubaine Yaime Perez et de l’Australienne Dani Stevens, pour rentrer à l’hôtel se reposer. « Ca confirme mes sensations de l’entraînement, analyse tranquillement la vice-championne olympique. Ce n’est pas que je ne finis pas mon jet, mais je me dis qu’il n’y a pas de raisons de chercher à prendre trop de risques. »

En forme au bon moment

Même l’arrivée très tardive des engins personnels des athlètes n’a pas perturbé la placide Mélina. « Au début, on n’avait que les disques de la compétition, raconte-t-elle. Il a fallu qu’on râle. Je n’aime pas lancer avec des disques neufs. On a attendu longtemps pour le dernier essai de l’échauffement. C’est bien, ça m’a réveillée ! » Le stage préparatoire à Lannion a, comme prévu, porté ses fruits. Et la vice-championne olympique a une nouvelle fois montré qu’elle devenait une nouvelle athlète sous le maillot tricolore, après une première partie de saison honnête sans être flamboyante. « Je rassure peut-être ceux qui étaient un peu inquiets, sourit-elle. Je l’étais forcément un peu au mois de mai. Mais quand il faut être en forme, mes entraîneurs maîtrisent plutôt ça. »
En finale, l’athlète entraînée par Serge Debié et Jérôme Simian retrouvera toutes les principales favorites, à commencer par la Croate Sandra Perkovic, impressionnante avec un jet à 69,67 m. « Il faudra faire un premier jet pour être dans les « 8 » puis aller prendre des risques. » Encore un exercice qu’elle maîtrise plutôt bien.

Et Aussi

Mayer déjà en tête

Il ne pouvait pas rêver meilleur départ. Avec un record personnel battu sur 100 m en 10’’70, malgré un vent défavorable (-0,8m/s), Kevin Mayer a lancé son décathlon sur des bases très élevées. Et a explosé de joie en découvrant son chrono, avant de se reconcentrer immédiatement pour les épreuves suivantes. Très solide à la longueur (7,52 m, vent nul) puis au poids (15,72 m), le vice-champion olympique pointe déjà en tête du classement général provisoire. Avec 2703 points, il devance l’Allemand Rico Freimuth (2678 pts) et l’Américain Trey Hardee (2647 pts), alors que le Canadien Damian Warner (6e avec 2590 pts) est en retrait après un mauvais poids. Le protégé de Bertrand Valcin, lui, est pour l’instant dans les mêmes eaux que son mythique décathlon de Rio (4 pts d’avance après 3 épreuves). Après une entame compliquée (11’’35 sur 100 m et 6,87 m à la longueur), Bastien Auzeil a retrouvé des couleurs au poids (15,23 m). Il occupe la vingt-cinquième place provisoire avec 2371 points.

A Londres, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr
Photos : J. Crosnier / S. Kempinaire (KMSP)

INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS