MON ACCÈS
Les promesses bleues

Les Françaises ont montré, ce matin, qu’il faudrait compter sur elles lors de ces championnats d’Europe. L’espoir Solène Ndama a battu son record personnel dès les séries du 100 m haies en 12’’88. Au triple saut, Rouguy Diallo a amélioré sa marque de référence en décollant à 14,31 m, et sera en finale avec Jeanine Assani Issouf (14,30 m).

Les Qualifiés

Ndama marque les esprits

Elle a déjà tout d’une athlète de grand championnat. Championne d’Europe chez les juniors l’an dernier, Solène Ndama, qui fêtera en septembre prochain ses 20 ans, n’est pas du genre à trembler au moment d’aborder les grands rendez-vous. La preuve ce matin sur la piste bleue de Berlin, où la hurdleuse du Bordeaux Athlé a frappé fort en explosant son record personnel de treize centièmes en 12’’88 (-0,1m/s), en se permettant de relâcher légèrement après le dernier obstacle. « Je n’en reviens pas trop. J’espérais gagner, mais pas avec ce temps », confiait-elle quelques minutes après l’arrivée, un peu sonnée.
Après avoir privilégié les épreuves combinées pendant toute la saison, l’élève de Laurent Moreschi a pu profiter du stage terminal à Montpellier pour travailler uniquement les obstacles. Pour le résultat que l’on sait. Une trajectoire qui n’est pas sans rappeler celle d’un certain Ladji Doucouré, venu du décathlon et qui avait battu son record personnel en séries des Mondiaux de Paris 2003. Désormais onzième des bilans continentaux, l’espoir première année peut viser une place en finale. « J’essaye de me calmer pour les demi-finales. Mais je vais vous laisser, je me sens un peu fatiguée », glisse-t-elle avant de s’éclipser.
Laura Valette sera également au départ des demi-finales. Pas très bien partie, la hurdleuse de Nantes Métropole Athlétisme a eu le mérite de ne pas sortir de sa course et a remonté deux adversaires, pour prendre la troisième place de sa série en 13’’16 (+0,1m/s).

Les triple sauteuses en verve

Toutes deux prétendantes au podium, Rouguy Diallo et Jeanine Assani Issouf n’ont pas tremblé lors des qualifications du triple saut, en retombant bien au-delà des 14,05 m demandés pour aller directement en finale. La première nommée a même battu son record personnel de quatre centimètres dès son premier essai, avec une performance à 14,31 m (-0,1m/s). « J’ai eu de bonnes sensations, mais c’était juste une petite répétition », explique l’ambitieuse athlète du Nice Côte d’Azur Athlétisme, quatrième de qualifications très denses avec neuf concurrentes à 14,20 m ou plus. Sa coéquipière est retombée un centimètre moins, à 14,30 m (+0,2m/s), pour une sixième place des qualifs. « J’en étais à trois championnats consécutifs où j’avais loupé la finale. Cette qualification, c’est tout ce que j’attendais », confie avec soulagement la sociétaire du Limoges Athlé.
Contrat rempli également pour les spécialistes du 400 m et du 200 m. Floria Gueï (Entente Sud Lyonnais), deuxième de sa série sur le tour de piste en 51’’89, en a gardé sous le pied pour les demi-finales, programmées demain soir. Même constat pour Stuart Dutamby (Lille Métropole Athlétisme) et Meba-Mickael Zeze (SCO Sainte-Marguerite Marseille), qui seront de retour sur la piste dès ce soir pour les demies. Ils ont couru en respectivement 20’’64 (+0,2m/s) et 20’’65 (-0,1m/s). Pour le second nommé, il s’agit de sa meilleure performance de la saison.

Les éliminés

Les milers s’arrêtent là

Il n’y aura pas de Français en finale du 1500 m. Simon Denissel (Lille Métropole Athlétisme), Alexis Miellet (Dijon UC) et Baptiste Mischler (Unitas Brumath) n’ont pas réussi à tirer leur épingle du jeu lors de séries comme d’habitude très tactiques. Alexis Miellet est sans doute celui qui peut nourrir le plus de regrets, puisqu’une chute au bout de 800 mètres de course l’a empêché de pouvoir défendre véritablement ses chances (10e de sa série en 3’51’’61). Simon Denissel a pris ses responsabilités, en accélérant après deux tours, mais a coincé dans les deux cents derniers mètres (6e en 3’41’’67), alors que Baptiste Mischler était trop juste pour se mêler à la bagarre dans l’emballage final (8e en 3’50’’96).

A Berlin, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr
Photos : P. Millereau - J. Crosnier / KMSP / FFA

INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS