MON ACCÈS
Mahiedine Mekhissi, vainqueur de la finale du 3000 m steeple en 8’31’’66
« Je suis un homme, pas une machine. J’essaye de répondre présent à chaque compétition. Je ne me fais pas beaucoup de cadeaux au quotidien. J’ai fait beaucoup de sacrifices. Si on veut continuer à briller, il faut savoir ce qu’on veut dans la vie. Aujourd’hui, j’étais tendu. En termes d’émotions, ça a été une des courses les plus dures que j’ai réalisées. Je ne peux être que fier de moi. Je fais un pas dans l’histoire. »
Yoann Kowal, 4e de la finale du 3000 m steeple en 8’36’’77
« Je suis parti de trop loin. Je n’ai que des regrets. J’ai beaucoup douté à l’échauffement. En chambre d’appel, je n’avais plus envie de courir. Je manque de confiance en moi. Je fais un gros finish mais je suis dégoûté. J’ai fait la course qu’il ne fallait pas faire. »
Ninon Guillon-Romarin, 5e de la finale de la perche avec 4,65 m
« Je ne peux pas être déçue. Je suis battue par plus fortes que moi. J’ai fait une très bonne entrée dans le concours. Au premier essai à 4,70 m, je suis au-dessus de la barre mais je ne finis pas mon saut. A ce niveau, c’est l’expérience qui joue. Je n’ai pas cinquante concours à plus de 4,70 m derrière moi mais quatre. Par rapport à d’autres filles, il me manque du bagage. Mais j’avais les capacités de sauter plus haut que ça aujourd’hui. »
Solène Ndama, disqualifiée en finale du 100 m haies
« J’ai fait une finale de championnats d’Europe, c’est quand même cool. Même si je suis un peu déçue car le podium était à 12’’77, ça n’est pas grave, j’ai 19 ans et la vie continue. Je ne serais même pas expliquer mon erreur. Pour une fois, je suis bien partie. Je pense que je n’ai pas réussi à tenir la cadence, peut-être par manque de travail spécifique sur les haies. En demi-finales, je ne m’attendais pas du tout à ça. Même mes entraîneurs m’ont dit : qu’est-ce qui t’arrive. Je vais rester sur les combinées, quoi qu’il arrive. Si ça ne marche pas un jour, je passerai sur les haies. Mais pour l’instant, ce sont les combinées. Ecrivez tous ça ! »
Ludvy Vaillant, 4e de la finale du 400 m haies en 48’’42 (record personnel)
« C’est une quatrième place très frustrante. Honnêtement, je m’attendais à ramener une médaille. C’est un record avec un petit goût amer. Ça va me servir d’expérience pour les prochaines grosses échéances. Je relativise comme ça. Je vais maintenant prendre du repos pour me remobiliser pour le 4x400 m. On va tout donner pour faire quelque chose de bien. »
Floria Gueï, 4e de sa demi-finale du 400 m en 51’’50, qualifiée
« On est restées un moment sur ces chaises. C’est tout nouveau pour nous, on n’a pas l’habitude. Je crois que j’aurais préféré refaire un 400 m plutôt que d’attendre comme ça. C’était insoutenable ! Le meilleur moment, ça a été quand on est tombé dans les bras l’une de l’autre quand on a appris qu’on était qualifié. Savoir qu’il y a deux jours de repos, ça va faire du bien physiquement et mentalement. En finale, on sait toutes qu’on veut une médaille. Il n’y aura pas de questions à se poser, il faudra foncer. »
Eloyse Lesueur-Aymonin, non classée en qualifications de la longueur
« Je fais des courses d’élan du feu de dieu, j’ai de grosses sensations au premier essai, mais je sens un petit truc qui me tire à l’impulsion. C’est une grosse contracture à l’ischio gauche. Au deuxième, je sens que je n’arrive pas à mettre de la vitesse. Je suis vachement sur la retenue. J’ai eu un nombre trop important de blessures pour prendre des risques maintenant. Je ne viens pas en championnat pour faire de la figuration. C’est forcément une déception. »
Pierre-Ambroise Bosse, 3e de sa série du 800 m en 1’48’’14, qualifié
« Je passe avec de grandes difficultés. J’ai enchaîné les mauvais choix. Il va falloir que je sois beaucoup plus lucide et judicieux dans mes décisions demain. Quand j’étais enfermé, je n’ai pas paniqué. J’ai vu qu’il y avait une armada autour de moi. J’ai eu peur de me faire disqualifier avec des bousculades. J’ai préféré attendre et passer à l’extérieur, et je n’aurais pas dû. »
Gabriel Tual, 5e de sa série du 800 m en 1’47’’26, éliminé
« J’ai tout donné. Les autres ont été meilleurs. Ma série n’était pas facile, avec des gars costauds. J’ai eu un peu peur de passer aux 600 mètres. Dans la dernière ligne droite, je suis un peu revenu sur l’Espagnol, mais il m’a manqué dix mètres. »
Garfield Darien, 4e en 13’’62 (+1,8m/s) de sa série du 110 m haies, qualifié
« Le mec d’à côté m’a bien tapé. J’ai pris un premier coup, qui me déséquilibre. Ça m’a fait penser à la finale de Londres l’an dernier. Je me suis dit : reste tranquille, ce sont des séries. Ça m’a permis de ne pas faire trop d’erreurs malgré les touches et de ne pas trop solliciter mon adducteur. Ça passe, c’est le principal. J’ai eu de bonnes sensations et je sais me surpasser avec de l’adversité. Demain, tout sera remis à zéro. »

A Berlin, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS