MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Yanis David : « J’ai plus de confiance »
4039
Commentez cette actualité
Yanis David : « J’ai plus de confiance »

Installée depuis plus de deux ans aux Etats-Unis, la championne d’Europe espoirs de la longueur a signé une bonne rentrée à Gainesville (Floride) il y a dix jours, avec un bond à 6,69 m un peu trop venté (+2,3), dans la foulée d’une saison estivale qui l’a vue dépasser pour la première fois les 14 m au triple saut. Complètement intégrée au système universitaire américain, au point de parfois glisser quelques mots anglais dans ses réponses, Yanis s’est confiée à Athle.fr, sur ses ambitions sportives et sur sa vie d’athlète, avec la bonne humeur qui la caractérise.

Yanis, racontez-nous votre concours de Gainesville, le 13 avril, sous les couleurs des Florida Gators…
Au début, j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans le concours, je n’étais pas sûre de mes sensations. C’était ma première compétition en longueur cet été, et cela faisait trois semaines que je n’avais pas sauté. J’ai dû me concentrer : je me suis assise et je me suis parler pour me dire que je savais sauter. J’ai visualisé ma course d’élan et le saut parfait dans ma tête, et puis, à ma dernière chance, c’est sorti ! Oh mon Dieu, après cinq essais !

D’où venait ce blocage ?
C’était un problème de sensations. Ma mauvaise habitude, c’est de me frustrer lorsque je ne retrouve pas en compétition les bons repères que j’ai à l’entraînement. Je ne fais plus les bonnes choses sur le plan technique dans ces cas-là. Cette fois, j’ai réussi à relativiser. Sur le moment, je n’ai même pas senti le vent dans mon dos. J’étais juste concentrée sur ce que j’avais à faire.  Je voulais juste gagner, et j’ai demandé à mon coach, avant le dernier essai, quelle performance avait fait celle qui était en tête. Il m’a répondu « 6,44 m ». Je me suis alors dit : « Ton record personnel est plus loin que ça, c’est le moment de tout lâcher. » Et puis voilà !

Qu’avez-vous ressenti en découvrant la mesure du saut ?
Pour l’instant, je me dis que c’est une superbe perf, même s’il y avait +2,3 m/s de vent. Je sens que j’ai les armes pour refaire le même genre de performance, sans l’aide du vent. Le moment venu, quand il y aura un peu plus de pression et d’adrénaline, je saurai comment m’y prendre et je serai là. Je vais essayer d’être régulière à 6,50 m – 6,60 m, et si je suis bien, ça sortira !

Aviez-vous en tête que le niveau de performance requis pour les championnats d’Europe de Berlin est à 6,70 m au moment de vous élancer ?
Honnêtement, je n’avais pas vraiment pensé aux minima, ce n’est venu qu’après la compétition. En voyant dans les médias que je n’étais qu’à un centimètre du niveau pour aller à Berlin, j’ai fait « Oh ! C’est vrai ? » Désormais, je me dis que c’est possible. Au début de l’année, c’était un de mes objectifs, tout en sachant qu’il y avait une possibilité que je ne les fasse pas. Aujourd’hui, j’ai plus de confiance, et j’ai la certitude que j’ai mes chances d’aller aux championnats d’Europe.

Vous continuez à mener de front longueur et triple saut. Vous aviez d’ailleurs débuté votre saison estivale par un concours de triple saut, déjà à Gainesville, le 31 mars…
Cela s’était bien passé, même si je n’ai pas réussi à approcher les 14 m. C’était une première sortie, et je prends ce qu’il y a à prendre dedans. Mon coach a trouvé qu’il y avait des bonnes choses techniquement. Il y a notamment un saut où je me suis sentie super bien, mais je me suis déséquilibrée et je n’ai pas pu finir le mouvement. Mais dans l’ensemble, c’était pas si mal.

Vous avez connu un hiver faste dans cette discipline, en poussant votre record à 14,11 m à Colle Station le 25 février…
J’ai attendu deux ans pour faire les 14 m. Le jour des 14,11 m, ça a été un déclic pour moi. Je me suis dit : « Cette fois, c’est bon, tu as les 14 m, il faut que tu ailles plus loin. » C’était un moment important, j’étais trop contente ! A plus de 14 m, tu joues avec les grandes ! Maintenant, je dois maintenir ce niveau, et même l’élever…

Que vous manquait-il jusqu’alors pour atteindre cette marque ?
J’ai acquis beaucoup de vitesse cette année, et avec cette vitesse-là, il suffit que je m’équilibre, sans précipiter mon cloche et ma foulée, pour gagner les centimètres qui me manquent. J’avais aussi un petit problème de confiance sur mon dernier appui, sur ma jambe gauche. Il y a deux ans, avant de venir aux Etats-Unis, je m’étais tordu la cheville, et depuis, j’avais perdu l’habitude de m’engager pleinement sur cette jambe. On a beaucoup travaillé dessus, et je commence à vraiment sauter à fond. J’ai également fait un gros travail de gainage cet hiver.

A cette époque de l’année, les athlètes français vivant en métropole sont tous en stages, aux quatre coins de l’Europe. Cette pratique n’est pas l’option privilégiée aux Etats-Unis…
Dans le système universitaire ici, cela n’existe pas vraiment. Dès que la saison en salle est terminée, la saison de plein air démarre. Tout s’enchaîne très vite, et on n’a pas de période de préparation comme en France. Cela dit, je pense que les athlètes professionnels américains, qui ont donc terminé leur cursus universitaire, ont des camps d’entraînement.

Cela veut donc dire que vous n’avez aucune coupure entre les saisons hivernale et estivale ?
Cela dépend du programme que te donnent tes entraîneurs et de tes résultats. Nous en Floride, nos coaches essaient de nous faire récupérer après les championnats nationaux hivernaux. J’ai donc eu deux semaines de repos, sans compétition. J’ai quand même fait des séances de préparation pour le plein air pendant ce temps-là. Ensuite, on retourne au charbon !

Cela laisse assez peu de temps pour prévoir un séjour en Guadeloupe, votre île natale…
Je rentre sur mon île une à deux fois par an, et la dernière fois était en décembre. Je ne me suis pas encore organisée pour cet été, en fonction des compétitions que je ferai, mais j’aimerais bien retourner un peu en Guadeloupe à ce moment-là. Avant cela, il y aura peut-être les championnats d’Europe, les championnats de le Méditerranée espoirs, les championnats de France Elite, la World Cup à Londres.

Cette année, vous avez été rejointe en Floride par votre camarade du Monster Club Enzo Hodebar…
Oui, même si nous ne vivons pas au même endroit. Désormais, j’ai mon propre appartement, je ne suis plus sur le campus. Traditionnellement, les étudiants de première année restent sur le campus, pour s’habituer à la vie universitaire. Mais quand le coach estime que tu as assez de maturité pour gérer ta vie, tu peux prendre ton propre appartement.

Est-ce la première fois que vous vous retrouvez dans cette situation ?
Oui ! Il n’y a plus Maman, il n’y a plus Papa, c’est à moi de faire ce qu’il faut. C’est cool, en fait ! C’est apprendre à être autonome. On reçoit de l’argent, et on fait ce que l’on veut avec. Si tu ne fais pas les bons choix, tu auras des problèmes. On doit prioriser le loyer, l’électricité, les courses. Acheter une PS4, ou plein de paires de chaussures, ce n’est pas forcément une bonne idée. Je paye deux mois de loyers en avance, et avec le reste, je me débrouille. Je mets aussi une partie sur un compte d’épargne.  Finalement, ce n’était pas si difficile pour moi de m’adapter !

Propos recueillis par Etienne Nappey pour Athle.fr

Yanis esmeralda David
Age / Sél.20 ans / 7 J
ClubMonster club athle
SpécialitéLongueur - Triple Saut - 4 x 100 m
RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
25/04 >  
19/04 >  
04/04 >  
30/03 >  
26/03 > (2)
04/03 > (2)
24/01 >  
19/01 > (4)
16/01 >  
12/12 > (1)
le reste de l'actualité
26/04 >  
23/04 > (2)
20/04 > (1)
20/04 >  
19/04 >  
18/04 >  
17/04 >  
16/04 > (1)
15/04 > (1)
13/04 >  
11/04 >  
09/04 >  
09/04 >  
08/04 >  
07/04 >  
06/04 >  
06/04 > (2)
06/04 >  
05/04 >  
04/04 >  
03/04 >  
26/03 >  
26/03 > (4)
24/03 >  
22/03 > (2)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS