MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite en salle : Sananes en costaude
12536
Commentez cette actualité(1)
Championnats de France Elite en salle : Sananes en costaude

La deuxième journée des championnats de France Elite en salle, disputés à Liévin, a vu Deborah Sananes remporter le 400 m après un duel de toute beauté avec Kellya Pauline. Renaud Lavillenie, Martin Lamou, David Kuster et Meba-Mickael Zeze ont également tiré leur épingle du jeu ce dimanche.

Le Temps Fort

Sananes et Pauline resteront bonnes amies

Le sport aime à rappeler qu’au-delà de la confrontation pure, il est une histoire d’hommes, de femmes et d’amitié. Deborah Sananes (EA Bourg en Bresse) et Kellya Pauline (EFCVO) ne portent pas le même maillot, mais s’entraînent ensemble au sein du CNDS de Fontainebleau, sous les ordres d’Alex Ménal. Après Carolle Zahi et Estelle Raffai, respectivement première et troisième du 60 m hier, leurs camarades de jeu ont fait encore plus fort en réalisant le doublé sur 400 m ce dimanche.
Partie la plus vite, Sananes a contrôlé la course jusqu’au bout, de sa foulée puissante et déterminée. Mais Kellya Pauline, championne de France espoirs la semaine passée à Aubière, l’a poussée dans ses derniers retranchements et a même menacé sa position dans les tout derniers mètres. Au final, Kellya coupait la ligne en 52''89, à six centièmes de Deborah. A six centièmes également du record de France espoirs de la discipline, propriété de… Deborah Sananes.

« J’égale mon record, savourait la nouvelle championne de France après sa course. L’objectif était de le battre et de réaliser les minima (52''65 pour les Mondiaux de Birmingham, NDLR), mais je suis quand même contente. Je devais partir plus vite qu’en séries pour me rabattre en première position. Je n’ai pas trop senti Kellya (Pauline), vu qu’elle était derrière. Mais je savais qu’on se valait, vu qu’on s’entraîne ensemble. Je suis super contente pour elle. » Même sentiment pour sa dauphine et amie, elle aussi « trop contente. J’ai accroché ma partenaire d’entraînement jusqu’au bout. Ma force, c’est d’avoir un bon finish. Je pensais aussi au record de France espoirs. Malheureusement, il me manque quelques centièmes. J’ai eu de bonnes sensations, c’était trop bien. » Dans la même course, Marine Mignon (Entente Sud Lyonnais) s'est approchée à deux dixièmes seulement du record de France juniors, détenu par Sandrine Thiebau-Kangni en 53''73, en franchissant la ligne en 53''98. Elle se consolera avec une médaille de bronze aux championnats de France Elite, sur une distance qu'elle découvrait. 

La Perf'

Lavillenie sur le bon chemin

Un quatorzième titre de champion de France Elite vous pose un homme. Passionné de chiffres et habitué à collectionner les records, Renaud Lavillenie n’a pas manqué de remarquer qu’il comptait désormais autant de titres en salle qu’en plein air (7). Pour y parvenir, le Clermontois a dominé ses adversaires, coriaces, emmenés par son petit frère Valentin, deuxième avec 5,72 m, la même performance que Kevin Menaldo (EFCVO), troisième.
Après avoir raté son premier saut à 5,66 m, il a franchi 5,78 m du premier coup. Par la suite, il s’y est repris à trois fois à 5,83 m, puis a manqué de fraîcheur à 5,93 m, hauteur qui lui aurait permis de reprendre le leadership planétaire au Polonais Piotr Lisek (5,91 m).
« Avant de vouloir faire un podium international, il faut être capable de gagner aux France. Ça a été un très beau concours. Je ne suis pas sûr qu’il y ait eu souvent trois gars à 5,72 m ou plus lors des France indoor. Les sensations n’étaient pas optimales. Quand les repères vont revenir, les barres à 5,90 m devraient être de retour sans trop de soucis. » Avant de mettre le cap sur Birmingham, son chemin passera par la Maison des sports de Clermont-Ferrand la semaine prochaine, pour le All Star Perche, organisé par ses soins. Une nouvelle occasion de briller en famille.

Le Chiffre

2008

Il y a dix ans tout juste, un certain Teddy Tamgho remportait son premier titre de champion de France Elite du triple saut à Bordeaux, alors qu’il n’était encore que junior. Ce dimanche, Martin Lamou (Bordeaux Athlé) a reproduit le même exploit que celui qui est son coach depuis deux ans, en retombant à 16,89 m à son troisième essai. « Je suis fier de lui succéder », soufflait-il après son concours.
Seul sauteur à avoir trouvé la bonne carburation pour s’exprimer au cours de cette finale très dense sur le papier, Lamou a devancé Kevin Luron (Entente Sarthe Athlétisme), deuxième avec 16,50 m, et Benjamin Compaoré (CA Montreuil, 16,39 m), déjà présent en Gironde il y a dix ans, même s’il n’avait pas sauté en finale.
Seul bémol : le champion d’Europe juniors a ressenti une douleur à l’ischio lors de sa tentative victorieuse, et n’a pu poursuivre plus loin son concours. Dixième du bilan mondial à l’heure où nous écrivions ces lignes, il n’était pas certain de pouvoir défendre ses chances aux Mondiaux de Birmingham, dans l’éventualité où il y serait convié. « On verra ce que dira l’imagerie, mais je me sens plutôt bien. » Un titre de champion de France en poche à seulement dix-neuf ans suffit amplement à positiver.

La Décla

« Le titre reste dans la Team Rocca »

Lui aussi junior, David Kuster (Pays de Colmar Athlétisme) a fait parler son culot et sa détermination pour dominer ses aînés lors du 5000 m marche. Après avoir mené la charge pendant plus de quatre kilomètres, il a dû se résoudre à laisser filer le Guatémaltèque Erick Barrondo, médaillé d’argent olympique en 2012 et vainqueur de la course en 19’38’’39, et le Tunisien Hedi Teraoui (Haute Bretagne Athlétisme, 19’39’’92). Qu’importe, la couronne nationale tombait dans l’escarcelle de l’Alsacien, installé au pôle de Reims avec son illustre camarade d’entraînement Yohann Diniz, sacré en 2017 à Bordeaux.
Kuster a ajouté à ce premier titre chez les seniors un record de France juniors, en 19’46’’73. « J’ai eu la grippe il y a deux semaines, et comme je suis un impulsif, je n’étais pas sûr de venir parce que j’avais peur d’être ridicule. Mais avec Gilles Rocca, nous avons fait une séance concluante jeudi, et ça m’a redonné confiance. J’ai fait une grosse préparation foncière, et il fallait juste une petite piqûre de rappel pour remettre les éléments en place. Cela concrétise le bon travail de cet hiver », savourait le marcheur après sa course, tout sourire.

Retrouvez toutes les réactions dans le fil de la journée, en cliquant ici

Le Coup Dur

Lemaitre, un week-end à oublier

Déçu par sa sixième place en finale du 60 m en 6’’73, Christophe Lemaitre avait à cœur de se rattraper sur 200 m. Sa distance de prédilection, celle qui lui a offert ses plus belles médailles. Mais le sprinter de l’AS Aix-les-Bains n’a finalement même pas pris le départ de la finale. Il avait pourtant remporté sa série. Mais le chrono de 21’’45 était bien loin de ses standards habituels, même s’il avait relâché son effort dans les derniers mètres. « J’ai fait comme j’ai pu, raconte-t-il. J’ai voulu gérer mais j’étais déjà dans un truc moyen. Comme sur 60 m, j’étais sans jus. » Avec en plus une douleur à l’ischio gauche, le médaillé de bronze olympique, condamné à s’élancer depuis le couloir 1 ou 2 en finale, s’est laissé convaincre par son entraîneur Thierry Tribondeau d’en rester là. La décision de la sagesse. « J’étais venu pour prendre du plaisir. Mais c’est difficile de s’amuser quand tu ne peux pas courir comme tu veux », souffle Christophe Lemaitre. Qui pourra donc, dès ce lundi, se projeter vers la saison estivale.

Et Aussi

Zeze, sacré vireur

Meba-Mickael Zeze a montré, une nouvelle fois, qu’il était particulièrement à son aise sur 200 m indoor. Excellent vireur, le sprinter de la SCO Sainte-Marguerite a survolé une finale privée de Christophe Lemaitre (voir ci-dessus) en 20’’63. Médaillé d’argent hier sur 60 m, il s’offre un premier titre de champion de France Elite et prend rendez-vous pour cet été. Toujours sur 200 m mais chez les filles, la perfectionniste Amandine Brossier (Angers Athlé) affichait pour une fois sa satisfaction, avec un record personnel en salle en 23’’44. Sur la distance supérieure, le 400 m, Thomas Jordier (Tremblay AC) a largement dominé les débats. En tête au rabattage, il n’a pas craqué et réalise la meilleure performance de l’hiver en 46’’85. Dernière épreuve de sprint au programme de cette deuxième journée, le 60 m haies a logiquement été remportée par Laura Valette (Nantes Métropole Athlétisme) en 8’’14, soit un centième de plus que son record personnel.

Denissel enflamme le public
Sur l’anneau, les demi-fondeurs ont fait le spectacle. A commencer par le local Simon Denissel sur 3000 m. Le sociétaire du Lille Métropole Athlétisme a enflammé le public du stade couvert de Liévin en s’envolant vers la victoire dans les derniers tours. Il signe son retour à son meilleur niveau avec un excellent 7’54’’85. Sur 1500 m, Samir Dahmani (Martigues Sports Athlétisme) rompt sa malédiction avec l’indoor en s’imposant en 3’46’’12, dans une course dominée par le Belge de l’EFS Reims Tarik Moukrime en 3’45’’31. Pas de suspense sur 800 m féminin, avec la victoire de la favorite Cynthia Anaïs (Saint-Denis Emotion) en 2’04’’43. L’Antillaise a fait exploser le peloton rapidement et n’a été dépassée que par la Béninoise du Running 41 Noélie Yarigo (2’03’’52). L’arrivée du 800 m masculin a été beaucoup plus serrée, avec la première place de l’espoir Clément Dhainaut (Troyes Omnisports) en 1’50’’99, qui conserve son titre douze centièmes devant Benjamin Robert (CA Balma). Là aussi, c’est un étranger, en la personne du Marocain du Lille Métropole Athlétisme Moad Zahafi (1’50’’98), qui a franchi en premier la ligne d’arrivée. Les championnats de France s’internationalisent, comme en témoigne la démonstration sur 3000 m marche de l’invitée guatémaltèque Mrna Ortiz, première en 12’40’’33. C’est Marine Quennehen (CA Montreuil 93) qui monte sur la première marche du podium en 13’21’’68. Une belle revanche personnelle pour celle qui avait été disqualifiée à 500 mètres de l’arrivée lors des France en plein air l’an dernier.

La surprise Pécatte
A la hauteur, belle renaissance pour Youssef Benzamia. Longtemps freiné par une pubalgie, le sociétaire du Nice Côte d’Azur Athlétisme a craint, à un moment, de devoir mettre un terme à sa carrière. Il a bien fait de continuer puisqu’il s’impose avec 2,18 m, en égalant son record personnel établi la semaine dernière lors des championnats nationaux à Aubière. Au pentathlon, le duel entre les espoirs Esther Turpin (RC Arras) et Solène Ndama (Bordeaux Athlé) a tourné à l’avantage de la première nommée. Le tournant a eu lieu à la longueur, lorsque la Nordiste est retombée à 6,09 m, contre 5,70 m pour son adversaire. Avec 4364 points, Esther Turpin améliore son record personnel de dix-sept points. A l’heptathlon, petite surprise avec la victoire de Maxence Pécatte. Le spécialiste des épreuves combinées du Stade Rennais, en tête après la première journée, a battu quatre de ses records pour monter sur la plus haute marche du podium avec 5864 points, soit un total personnel explosé de 203 points !

A Liévin, Florian Gaudin-Winer et Etienne Nappey pour athle.fr
Photos : © S. Kempinaire / KMSP - E. Chapelle / Photoathle.fr

Retrouvez le direct de la journée et toutes les réactions, en cliquant ici
Tous les résultats de ces championnats en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (1)
Jean-yves Prouff - 18/02 (20h58)
Sauf erreur Solène NDAMA était confirmée sur 60 haies, mais il n'était pas prévu qu'elle participe à cette épreuve, en conséquence il n'y avait que 15 athlètes sur la "starts lists", dommage pour la 16ème au bilan ......
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
28/10 >  
21/10 > (1)
01/10 >  
28/09 >  
10/09 >  
22/07 > (1)
21/07 > (1)
20/07 > (1)
15/07 >  
15/07 >  
le reste de l'actualité
20/11 >  
19/11 >  
19/11 >  
19/11 > (1)
16/11 >  
16/11 >  
15/11 >  
12/11 > (1)
12/11 >  
08/11 >  
05/11 >  
04/11 >  
02/11 >  
02/11 >  
02/11 > (1)
30/10 >  
29/10 > (3)
29/10 >  
26/10 > (1)
23/10 >  
22/10 >  
22/10 >  
21/10 >  
19/10 >  
16/10 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS