MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite en salle : Ça sent le printemps !
Commentez cette actualité
Championnats de France Elite en salle : Ça sent le printemps !

La première partie du grand rendez-vous national a tenu toutes ses promesses. Pascal Martinot-Lagarde (7’’53) et Reina-Flor Okori ont décroché le titre sur les haies hautes avec de très beaux chronos à la clé. Jimmy Vicaut a également fait très belle impression sur 60 m en 6’’53. Avec, en plus, quatre nouveaux minima pour les championnats d’Europe de Göteborg, les « France Elite » sont bien lancés.

C’était une journée à ne pas mettre un athlète dans un stade couvert. Le soleil brillait, annonçant le prochain retour du printemps. Pour l’athlétisme français, c’était même déjà le début de l’été. Une preuve ? Les 60 m haies, dont les titres ont été particulièrement disputés. Avec, à l’arrivée, de très beaux chronos à la clé. Chez les hommes, le duel a été superbe entre Pascal Martinot-Lagarde (Es Montgeron) et Dimitri Bascou (Racing Club de France). Dans le coup dès le premier obstacle, son habituel point faible, le médaillé mondial indoor est allé chercher sur le plat son camarade de l’équipe de France. En 7’’53, il égale son record personnel et se positionne comme un prétendant au titre européen. Trois centièmes derrière, Dimitri Bascou prouve qu’il faudra aussi compter sur lui en Suède.

L’arrivée a été encore plus serrée chez les femmes, avec trois athlètes en quatre centièmes. La plus rapide d’entre elle ? Une autre élève de Patricia Girard, Reina-Flor Okori, dont la rage de vaincre est toujours aussi impressionnante au fil des années. Toujours au top en championnats, la hurdleuse de Doubs Sud Athlétisme s’impose en 8’’03, un centième devant Alice Decaux (US Ivry). Elles réalisent toutes les deux les minima pour les championnats d’Europe. Moins de réussite pour Cindy Billaud, troisième en 8’’07, à seulement deux centièmes de la performance requise pour espérer aller en Suède.

Vicaut en patron
Du suspens, il n’y en a pas eu, en revanche, sur 60 m. Jimmy Vicaut (Paris Avenir Athletic), au vu de ses performances de l’hiver, était le grand favori. Il a tenu son rang, impérial de la sortie des starting-blocks à la ligne d’arrivée. En 6’’53, il égale une nouvelle fois son record personnel et repousse la concurrence très loin. A un dixième pour être précis, avec les 6’’63 d’Emmanuel Biron (Entente Sud Lyonnais), qui réalise les minima européens. Grosse déception pour Christophe Lemaitre (AS Aix-les-Bains), seulement troisième en 6’’69. Il s’agit de la première défaite de l’Aixois au niveau national depuis l’hiver 2009.

Les derniers nouveaux minima du jour ont été réalisés au triple saut par Karl Taillepierre, lors d’un concours qui a pourtant mis du temps à s’emballer. L’expérimenté sauteur de l’ES Montgeron  est retombé dans le sable clermontois à 16,83 m, au quatrième essai. Mais il a été devancé sur le fil par Harold Correa, auteur d’une sixième et dernière tentative à 16,94 m, son nouveau record personnel. Benjamin Compaoré (Strasbourg Agglomération Athlé) a dû, lui, se contenter de la médaille de bronze avec 16,65 m. Dans les autres sauts, la logique a été respectée. Eloyse Lesueur (Saint-Denis Emotion) à la longueur et Mélanie Melfort à la hauteur ont survolé les débats. La première a décollé à 6,63 m avant de mordre ses trois derniers essais. Quant à la seconde, tout juste remise d’une grippe, elle a effacé une barre à 1,93 m. Son meilleur résultat de la saison et la preuve de sa montée en puissance.

Autre performance à retenir : l'excellent chrono de Johanna Danois. La Guadeloupéenne du Felin'x déteste l'indoor et ne s'en cache pas. La grande amplitude de sa foulée n'est pas forcément adaptée aux virages relevés. Cela ne l'a pourtant pas empêchée de remporter sa série du 200 m en 22''95, avant de décrocher le titre en finale en 22''81. La quatrième meilleure performance de tous les temps sur la distance.

Record de France pour Jordier
Les autres vainqueurs ce samedi ? Claire Perraux (SCO Sainte-Marguerite Marseille) sur 1500 m en 4'24''53. Marion Lotout (Athlétisme Sud 22) à la perche avec 4,40 m, sa performance de pointe de l’hiver. Idem pour Jessica Cérival (Entente Franconville Cesame Val d’Oise) et Tumatai Dauphin (Athlétic Club Salonais) au lancer du poids, avec des jets à respectivement 16,81 m et 19,06 m. A l’heptathlon, Jeremy Lelièvre est lancé sur de très bonnes bases. Après quatre épreuves dont un 60 m en 6’’87, le spécialiste des épreuves combinées du SPN Vernon occupe la tête du classement avec 3399 points, loin devant Matthias Cerlati (3297 pts) de Nice Côte d’Azur Athlétisme. Un total qui promet pour demain, tout comme les 52’’64 de Marie Gayot en séries du 400 m, nouveau record personnel. Ou encore les 47’’04 de Thomas Jordier sur la même distance, qui explose son propre record de France juniors.

A Aubière, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

Retrouvez tous les start-lists, résultats en direct en cliquant ici

Pour voir quelques photos de la 1ère journée, cliquez ici

Ils ont dit :

Jessica Cérival, championne de France du lancer du poids avec 16,81 m : « Faire 16,81 m, ça n’est pas super mais c’est encourageant pour la suite. Après ma non-sélection olympique, ça a été un peu la déprime. Je n’ai repris l’athlétisme qu’en janvier. Pendant ces six mois de coupure, j’ai tout fait sauf de l’athlé. J’ai décidé de m’entraîner avec un nouveau coach, Julien Vrielinck, qui est aussi un lanceur de l’Entente Franconville Cesame Val d’Oise. Pour cet hiver, je n’avais pas du tout d’objectif à part me faire plaisir. Le but, cet été, ce sera de me qualifier pour les Mondiaux de Moscou. »

Marie Gayot, vainqueur de sa série du 400 m en 52’’64 : « Je crois que je suis la première étonnée de mon chrono. Je sors d’une très grosse semaine d’entraînement. J’avais les jambes lourdes à l’échauffement. J’ai respecté pendant la course les consignes de mon coach, tout en courant plutôt tranquillement dans ma tête. Ce qui va être intéressant, ça va être de voir comment mon corps réagit demain en finale. »

Reina-Flor Okori, championne de France du 60 m haies en 8’’03 : « Mieux vaut être une bonne compétitrice en championnat plutôt qu’en meeting. Le rythme commence à rentrer. Je n’ai pas l’habitude me m’exprimer comme cela à l’arrivée mais il était temps de le faire. C’est vraiment une grande joie d’avoir gagné. Je me suis désunie à la fin quand j’ai senti que ça revenait. Sans cela, j’aurais pu courir sous les 8’’. Mais le plus important aujourd’hui, c’étaient les minima. »

Pascal Martinot-Lagarde, champion de France du 60 m haies en 7’’53 : « J’ai enfin cassé la barre des 7’’60 cette année ! Cette salle d’Aubière me réussit. Je suis super content. C’est exactement le même chrono qu’à Istanbul l’an dernier. J’égale mon record personnel. Plus les compétitions sont importantes, plus je réalise de belles performances. J’ai réussi à me battre dès la première haie. C’est ce qui me manquait. Au cassé, il fallait aller chercher la médaille d’or. »

Jimmy Vicaut, champion de France du 60 m en 6’’53 : « Je ne sais pas ce qui se passe dans ma tête. Je suis content. Battre les autres Français, je m’en moque un peu. Sans vouloir frimer, ce qui m’intéresse, c’est de gagner au niveau international. Le petit point négatif, c’est que je ne bats pas mon record personnel, alors que j’étais d’abord venu pour ça. Il me manque une performance de pointe. Maintenant, le principal va être de bien me reposer avant les championnats d’Europe. »

Tumatai Dauphin, champion de France du lancer du poids avec 19,06 m : « On a tous été moyens dans ce concours. C’est celui qui a été le moins mauvais qui a gagné. Je ne suis pas satisfait de ma performance. Mais il y a un point positif : je fais ma meilleure performance de la saison aujourd’hui. »

Johanna Danois, vainqueur de sa série du 200 m en 22’’95 : « Je n’ai pas fait de préparation spécifique pour la salle. Je suis moi-même surprise par ce chrono. Je suis bien partie et j’ai fini tranquillement, en essayant d’en garder sous la main. Le 200 m en salle, c’est quelque chose que je déteste. C’est mon entraîneur qui m’a obligée à venir. »

Mélanie Melfort, championne de France du saut en hauteur avec 1,93 m : « Je suis satisfaite. Je sors de la grippe. J’ai arrêté les antibiotiques il y a seulement deux jours. Je dois monter encore un peu plus vers le haut au lieu de me laisser emporter vers le tapis. Mon objectif est de gagner encore en régularité pour les championnats d’Europe en salle. »

Eloyse Lesueur, championne de France du saut en longueur avec 6,63 m : « Je ne me suis pas très bien échauffée. J’étais un peu fatiguée. Je passe un saut puis je mords mes trois derniers essais. Je commençais pourtant à avoir de nouvelles sensations sur la sortie de planche. C’était un peu une compétition de réglage mais ça reste à beau titre. 6,63 m, ça reste une performance correcte. »

 

PG
Administrateur
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
09/10 >  
17/02 >  
16/02 >  
07/07 >  
17/06 > (1)
16/06 > (2)
15/06 >  
02/04 >  
26/02 > (1)
25/02 > (4)
le reste de l'actualité
25/04 >  
18/04 >  
12/04 >  
05/04 > (3)
31/03 > (7)
30/03 > (1)
28/03 >  
07/03 >  
27/02 >  
22/02 >  
16/02 >  
14/02 >  
12/02 >  
31/01 >  
29/01 >  
26/01 > (3)
26/01 >  
18/01 >  
12/01 > (1)
01/01 >  
22/12 >  
20/12 >  
19/12 >  
08/12 >  
29/11 >  
rechercher
Outils communication
clubs FFA
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS