MON ACCÈS
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Trouver un club près de chez vous
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
France de Cross-country à Lignières-en-Berry : Calvin et Mandour au grand galop
Commentez cette actualité(3)
France de Cross-country à Lignières-en-Berry : Calvin et Mandour au grand galop

L’hippodrome de Lignières en Berry, théâtre des championnats de France de cross, a sacré de nouveaux venus au sommet de la hiérarchie française. Mais Yassine Mandour et Clémence Calvin (vainqueurs des cross Elite), ainsi que Romain Collenot-Spriet (titré sur le court) se sont sans doute installés durablement sur les podiums de la spécialité. Claire Perraux-Navez, elle, conserve son titre sur le court.

De belles courses, une sacrée ambiance, de beaux champions de France, mais pas de réelles surprises. Voilà pour un premier résumé à grands traits des championnats de France de cross 2013, disputés ce dimanche 3 mars à Lignières. Les principaux faits d’armes de la journée ? Yassine Mandour (Amiens UC) et Clémence Calvin (SCO Sainte-Margeritte Marseille) ont fait main basse pour la première fois sur les titres de champions de France Elite sur cross long. Grande première, également, pour le régional de l’étape, Romain Collenot-Spriet (AJ Blois-Onzain), sacré sur le court. Finalement, la seule, parmi les grands vainqueurs du jour, à monter à nouveau sur la première marche du podium fut Claire Perraux-Navez (SCO Sainte-Marguerite), qui conservait ainsi sa couronne de l’an passé. Autant de succès conquis à l’issue de courses qui, souvent, seront restées indécises jusqu’à leur terme.

L’hippodrome du pôle de l’âne et du cheval (sic) présentait en effet ce qu’on peut attendre d’un tracé sur champ de course : de l’herbe haute par endroits, un sol meuble et très souple, quelques dizaines de mètres de boue en tout et pour tout comme seules difficultés. Mais si on y ajoutait un vent de face de temps en temps et une côte à escalader juste derrière la piste, on imaginait pouvoir assister à quelques rebondissements. Mais étonnamment, le scénario des courses s’est presque toujours contenté de suivre le même fil conducteur, à la virgule près : un départ groupé, un favori qui se détache légèrement à quelques centaines de mètres de l’arrivée, et ses dauphins qui s’adjugent au sprint le droit de monter sur la boîte. Le film fut ainsi le même chez les jeunes catégories. Hueber Moosbrugger (Alsace Nord Athlétisme) et Cassandre Beaugrand (AS Monaco) s’imposaient en contrôlant après avoir forcé leur destin dans le dernier tour. Une spécificité de triathlète, vu que les deux jeunes gens pratiquent aussi le tri en plus de l’athlé ? En l’occurrence, ils avaient plutôt pris exemple sur Cyrille Ballester (Alès Cévennes Athlétisme), fidèle parmi les fidèles du cross country. Victorieux après une toute fin de course en solitaire, le vétéran devra prévoir de la place supplémentaire sur ses étagères s’il continue à collectionner les coupes et les titres de champion de France de cross, comme il le fait depuis ses années juniors. Les juniors actuels n’ont pas encore ce genre de soucis en tête. Mais eux aussi ont calqué leurs courses respectives sur celle de leur aîné. Que ce soit pour une surprise à l’arrivée, quand Johanna Geyer Carles (Athle Sud 77) s’est vue toute émue de remporter le titre pour sa première année dans la catégorie, ou pour une confirmation, avec la victoire du favori, 7e des derniers Europe de cross, Alexandre Saddedine (ASA Maisons-Alfort).

Sur un site balayé par un vent frisquet, mais baigné de soleil, on se disait qu’on assisterait bien à quelques retournements de situation, quelques défaillances inattendues ou retours du Diable-Vauvert sur cross court. Mais là encore, les quelque 10 000 spectateurs présents dans les tribunes et sur le bord du parcours ont pu voir Collenot-Spriet et Perraux-Navez assumer de main de maître leur volonté de l’emporter, avec suffisamment d’autorité pour que les autres concurrents se contentent des accessits. Le premier nommé contrôlait ainsi le retour de Yohan Durand (Bergerac AC) et de Ahmat Abdou-Daoud (Poitiers ECA). Claire, elle, finissait en solitaire devant Alice Rocquain (Pavillon-sous-Bois) et Laura Miclo (Aix-les-Bains).

Finalement, ce sont les cross longs qui auront vu donner corps aux longues échappées et aux chassés-croisés dont le cross est parfois coutumier. Chez les femmes, après quelques changements de positions dans le petit peloton de tête qui, très vite, avait pris les devants, Clémence Calvin prenait ses responsabilités à 600 m de l’arrivée. Un pari osé, face à des clientes comme ses coéquipières Christelle Daunay et Laurane Picoche ou Sophie Duarte (CA Balma), mais payant : la jeune femme, 24 ans, ajoutait un nouveau titre à sa collection en cross tout en confirmant ses progrès. Elle s’imposait en conservant un souffle – guère plus – d’avance sur Daunay. Côté garçon, la victoire de Yassine Mandour, qu’un retard dans le traitement de son dossier administratif avait empêché d’être du voyage pour les Europe de cross, fut construite un peu plus tôt. Le nouveau sélectionnable en équipe de France dut composer, longtemps, avec le rythme d’un groupe de tête fourni, où pointait autant la jeune garde avec Hassan Chahdi que l’expérience d’un Driss el Himer. Mais les deux hommes devaient finalement abandonner. Mandour, de toute façon, était trop fort pour le peloton. Il s’échappait avec le Kényan de Clermont Abel Ndemi, ne laissant que des miettes à Mohamed-Khaled Belabbas (2e Français) et Benjamin Malaty, 3e.

« Chez les garçons, il sera compliqué d’envoyer une équipe aux championnats du monde de cross (ndlr : le 23 mars à Bydgoszcz, en Pologne), se projetait déjà Jean-François Pontier, représentant de la DTN à Lignières. La plupart des meilleurs préparent le marathon ou le semi, ce qui n’est pas compatible avec les Mondiaux. Chez les filles, en revanche, nous devrions avoir un très bon groupe, et la plus belle équipe depuis des années. » Les vice-championnes d’Europe de cross auront ainsi une carte à jouer par équipe. En ce qui concerne les équipes justement, Alès Cévennes rafle ainsi la mise chez les hommes sur le long (3e sur le court). Satisfecit également pour Clermont Athlétisme Auvergne (titré sur le court, 3e sur le long), la SCO Saint-Margueritte Marseille (victorieuse en élite femmes) ou les clubs formateurs, creuset de l’athlétisme en France, comme l’Athlé Sud 77 (champion de France en juniors fille, 3e en cadets masculins). De quoi nourrir des espoirs pour l’avenir - à court comme à long terme.

A Lignières, Cyril Pocréaux pour athle.com

Résultats

Chpt de France CNSE (Entreprise), Cliquez ici pour les résultats

Chpt de France V2, V3, V4 (CNV), Cliquez ici pour les résultats

Championnat de France FFA, Cliquez ici pour les résultats

Pour voir quelques photos de l'événement, cliquez ici

Réactions des athlètes :

Cécile Jarousseau (Entente des Mauges), championne de France espoir : « Je perds ma chaussure au bout de 400 m, je me suis arrêtée et j’ai dû la prendre à la main car vu que la puce y était attachée, je ne pouvais pas être classée si je ne l’avais pas ! J’ai couru tout le cross avec ma chaussure à la main. Dans ce genre de cas, mieux vaut dire qu’on s’en fout et ne pas penser qu’on a perdu du temps. Après une saison à souffrir dans les cross, ce serait ridicule de s’arrêter à ça. Je préférais d’ailleurs ne pas regarder où j’étais dans la course car avant le départ, j’espérais juste le Top 5, voire le Top 3. Je vais maintenant courir les France de cross, c’est une course qui me tient à cœur. »

Yassine Mandour (Amiens UC) champion de France élite - cross long : « Je voulais gagner, c’était mon objectif. L’an passé, j’avais fait 20e avec une entorse, et auparavant j’avais mis beaucoup de temps pour retrouver mes jambes après deux opérations au genou. J’avais très bien préparé l’hiver pour faire les Europe de cross, mais malheureusement je n’ai pas pu être sélectionné pour une question administrative (ndlr : Yassine est à l’origine de nationalité marocaine et a passé cinq ans dans la Légion étrangère de 2004 à 2009. Son dossier de naturalisation n’avait pas encore abouti en décembre dernier). Je vais maintenant passer sur 5000 m pour essayer de réaliser les minima pour les Mondiaux de Moscou. Je sais que je peux les faire. »

Michaël Gras (Pessac AC), champion de France espoirs : « Gagner était mon objectif, vu que j’avais déjà remporté le titre l’an passé. Je m’attendais à une course dure pour moi vu que le parcours était roulant, mais j’ai réussi à partir vite. Je suis sorti en tête et j’ai réussi à tenir un bon rythme, et même à reprendre un petit groupe à la fin. Je vais maintenant courir sur 10 km en vue des championnats de France, avant d’essayer de me qualifier pour les Championnats d’Europe espoirs sur 5000 m à Carquefou. »

Clémence Calvin (SCO Sainte-Marguerite Marseille), championne de France du cross élite : « Je suis partie vite car je savais que d’autres filles, comme Christelle (ndlr : Daunay) étaient fortes au train et que je ne voulais pas être distancée, mais je me suis retrouvée seule. J’ai laissée revenir les autres puis je me suis accrochée. Mais ce fut une course de chaque seconde, il ne fallait jamais se déconcentrer. Dès que je perdais un mètre, j’avais l’impression que les autres pouvaient me décrocher. Elles font toutes du marathon, du steeple, de la route, mais moi je me sens bien en cross. Je sentais que j’étais solide dans les passages boueux, ça rassure. Je suis partie à 600 m de l’arrivée, et ce fut long. Je pensais que Christelle ou Sophie (ndlr : Duarte) allaient revenir. Ou que j’allais tomber ! Mais j’ai tenu. Je vais maintenant essayer, cet été, d’améliorer mes chronos de référence sur 1500 et 3000, qu’ils soient au niveau de ceux des filles que je bats en cross. »

Romain Collenot-Spriet (AJ Blois Onzain), champion de France du cross court : « Je suis parti autour de la 20e place car je ne voulais pas sentir tout de suite l’acide lactique, mais c’est possible de remonter, même sur cross court. Mon titre est d’autant plus beau au vu des adversaires de grande qualité que j’avais en face. Je savais que je ne ferai pas le trou mais que j’avais gagné en vitesse à l’entraînement, j’ai donc attendu. Je tiens à remercier les supporters qui m’ont encouragé tout le long du parcours, qui me connaissent parce que je suis du coin et qu’ils ont suivi ma saison. Cela m’a vraiment porté. Je sentais beaucoup d’attente autour de moi. C’est ma plus belle victoire, même si j’étais très content après ma 5e place aux Europe espoirs en décembre. »

Claire Perraux-Navez (SCO Sainte-Marguerite), championne de France du cross court : « J’ai beaucoup travaillé le foncier cet hiver et ça allait bien sur ce terrain là. J’ai préféré partir au train, même si je prenais le vent car ce n’est pas trop gênant si on n’est pas à fond les ballons. Mon objectif était de garder mon titre, c’est fait et c’est très bien. Je m’entraîne plus cette année, et je me sens bien. L’objectif maintenant va être de poursuivre ma carrière sur le steeple, que j’ai entamée l’année dernière. J’ai fait 9’44 l’an passé, les minima pour les Mondiaux sont à 9’34, c’est faisable car j’ai des progrès à faire sur cette distance. »

Alexandre Saddedine (ASA Maisons-Alfort), champion de France junior : « J’ai essayé de faire l’effort dans le dernier tour, à ce moment-là nous n’étions plus que cinq ou six. J’ai accéléré, les autres ont lâché et ne sont pas revenus. J’étais favori, il fallait gérer le stress, j’avais un peu de pression avant la course après ma 7e place aux Europe juniors. C’est le premier titre de champion de France de ma vie et je suis content car je n’avais fait qu’un podium en cadet jusqu’ici. Les championnats du Monde de cross ? On verra, c’est difficile de savoir ce qu’on peut y faire. Je pense qu’une place dans les 50 premiers serait bien. »

Johanna Geyer Carles (Athle Sud 77), championne de France junior : « J’espérais faire quelque chose de tout mon cœur, je visais un podium, mais je savais qu’en tant que junior 1, je devrais affronter une concurrence rude. Je suis super contente (ndlr : et très émue !) d’avoir atteint mon objectif. Le parcours est rapide, il n’y a que des grandes boucles et pas trop de relances. Je suis partie vite, aux avant-postes, et le peloton derrière a lâché petit à petit quand nous accélérions. Je suis partie à l’entrée de la ligne droite. Après les Championnats du Monde de cross, je passerai au 1500 m avec l’objectif de me qualifier pour les championnats d’Europe. »

Hueber Moosbrugger (Alsace Nord Athlétisme), champion de France cadet : « J’ai pensé hier au fait que j’étais champion de France en titre, ça m’a mis un peu la pression mais aujourd’hui, ça allait. Je visais une des trois premières places, pas forcément la première. Je ne pensais pas au doublé. On est parti derrière le premier, et je me suis mis en deuxième ligne pour m’économiser. On a rattrapé le premier et j’ai fait ce qu’on avait décidé avec mon entraîneur : partir à 1000 m de l’arrivée. Je vais maintenant faire du 3000 m sur piste, en espérant faire un podium aux France, mais poursuivre également ma saison sur triathlon et duathlon. Sur cette discipline, j’ai terminé 18e aux mondiaux juniors en étant surclassé l’an passé. »

Cassandre Beaugrand (AS Monaco), championne de France cadette : « J’ai l’habitude de partir seule et de ne pas être suivie, mais là, les filles ont suivi ! Je m’y attendais un peu. J’ai compté sur ma pointe de vitesse et je suis partie à 400 m de l’arrivée. Mais j’ai paniqué car tout le monde criait autour du parcours, j’avais l’impression que Jeanne (ndlr : Jeanne Lehair, d’Athlétisme Metz Métropole, vice-championne de France), revenait ! Je vais sans doute faire quelques 800 ou 1500 sur piste cet été, mais je vais aussi essayer de ma qualifier pour les Europe de triathlon, puisque c’est ma discipline à l’origine. »

Cyrille Ballester (Alès Cévennes Athlétisme), champion de France vétéran : « Je cours depuis cadet, j’ai eu des titres en juniors, espoirs, seniors, et maintenant en vétérans, c’est bien. On se dit que c’est un peu fini quand on arrive à cet âge, mais non. Les gars sont partis vite devant, je suis revenu progressivement mais il y a eu une coupure de rythme et on s’est retrouvés une vingtaine à un tour de l’arrivée, c’était trop. J’ai accéléré pour faire le ménage mais je me suis retrouvé seul, j’ai donc assumé. Le niveau vétéran est de plus en plus élevé, et dense. Le parcours ? Pas si facile que ça, avec un sol souple, des faux plats, et le vent de face dans de longues lignes droites. Il faut s’y adapter et ce n’est pas forcément simple. »

Réations en vidéos :

 
 
PG
Administrateur
les réactions (3)
James Leroux - 05/03 (14h36)
Je m associe à Michel LAFFONT pour les compliments adressés à CLEMENCE.je suis pour elle un spectateur anonyme mais un supporter passionné.à VICHY J AVAIS d ailleurs transmis à son entourage les premières photos que je possédais d elle en championne cadette.je lui souhaite de continuer à exprimer son talent et sa fougue.
James Leroux - 05/03 (14h26)
je suis un spectateur educateur concerné par le spectacle offert par les athlètes de toutes les régions de france et interessé par les commentaires des meilleurs d entre eux qui expriment à travers leur réussite du jour la volonté de traduire sur la piste leur valeur pedestre intrinsèque.je leur souhaite la meilleure saison estivale possible!! Q?? Monseigneur le prince de monaco a t il obtenu avec cassandre BEAUGRAND le 1 er titre féminin en cross voire en Athlé ,,??POUR LA PRINCIPAUTE.
Michel Lafont - 04/03 (14h45)
Merci et Bravo pour ta course Clémence. Une "chic" fille qui réussit, celà fait trop plaisir. Michel
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
19/09 >  
19/09 > (2)
16/09 >  
15/09 >  
13/09 >  
12/09 >  
09/09 >  
05/09 > (2)
04/09 >  
03/09 > (1)
le reste de l'actualité
26/09 > (2)
21/09 > (1)
19/09 >  
17/09 >  
17/09 >  
16/09 > (1)
16/09 >  
14/09 > (2)
13/09 > (1)
12/09 >  
12/09 > (2)
12/09 > (1)
08/09 > (4)
08/09 > (1)
07/09 > (1)
07/09 > (5)
06/09 >  
02/09 >  
02/09 >  
31/08 >  
30/08 >  
27/08 >  
26/08 >  
26/08 > (2)
24/08 > (1)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS