MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Kévin Campion : « Un truc de fou ! »
Commentez cette actualité
Kévin Campion : « Un truc de fou ! »

Kévin Campion peut sourire. En achevant, dimanche 17 mars, à Lugano, son premier 20 km marche de la saison en 1h21’02, le jeune sociétaire de l'AFA Feyzin-Vénissieux a non seulement battu son record personnel, mais il a également réalisé les minima pour les prochains championnats du monde qui se tiendront à Moscou. De quoi tourner définitivement la page sur deux saisons difficiles et se propulser enfin dans la cour des grands…

Athle.fr : Première sortie sur 20 km marche et premiers minima pour un championnat du monde avec un record personnel à la clef... L’année 2013 commence plutôt bien, non ?
Kévin Campion : C’est un truc de fou ce qui m’arrive ! Cela fait deux ans que je cours après ces minima. Il y a eu les mondiaux de Daegu en 2011, puis les JO de Londres en 2012. À chaque fois, je me disais que j’étais capable de les réaliser mais je suis toujours passé à côté. Là j’ai enfin pu contrôler ce que j’avais décidé de faire et c’est vraiment une grosse satisfaction.

Vous attendiez-vous à y parvenir dès votre première sortie sur 20 km marche ?
C’était l’objectif. Je voulais les faire rapidement afin de pouvoir préparer sereinement la suite de ma saison. Mon ancien record (1h22’48) datait de 2011, mais j’avais eu une préparation hivernale galère, tout comme en 2012, où cela avait été carrément catastrophique puisque je m’étais déchiré l’ischio et foulé la cheville. En fait, cela faisait deux ans que je n’arrivais pas à confirmer ce que l’on attendait de moi… J’ai donc décidé de changer ma préparation hivernale cette année et de ne plus monter à Font-Romeu, car je pense que le froid me fragilise. À la place, j’ai suivi l’équipe de France au Portugal puis je suis parti en Guadeloupe. Cela m’a permis de m’entraîner au chaud, sans pépin physique, et de monter en puissance petit à petit. À tel point que je savais avant d’arriver à Lugano, que je pouvais battre mon record… Mais de la à faire moins de 1h21’50… et de réaliser 1h21’’02. Je ne sais pas. C’était une option, je me sentais fort, mais j’étais tout de même un peu dans l’inconnu après ces deux années de galères…

Revenons à cette course justement… Le niveau était particulièrement relevé avec la présence du champion du monde en titre, le Chinois Zhen Wang, et du Guatémaltèque, vice-champion olympique, Erick Barrondon. Comment l’avez-vous gérée ?
La course n’est pas partie très vite et je me suis retrouvé rapidement devant, en tête du peloton avec Antonin Boyez. Malgré tout, je ne m’étais pas fixé par rapport aux autres et je suis parti en me basant sur les minima, c’est à dire au rythme de 4’05 au kilomètre. Mon objectif était de suivre cette allure pendant 10 à 15 km puis d’accélérer dans les cinq derniers… Au 7e kilomètre, le Chinois et le Guatémaltèque se sont détachés mais je n’ai pas pris le risque de les suivre et j’ai maintenu mon allure. Petit à petit, je me suis rendu compte que je tenais et que les adversaires sautaient un par un… Je me sentais bien et j’ai eu un moment d’euphorie qui m’a fait accélérer de 5 secondes au kilomètre du 10e au 15e km… Du coup, j’ai un peu payé cette accélération en fin de course. J’ai en effet commencé à sentir la fatigue, à ne plus me ravitailler correctement, j’avais froid et mes jambes étaient tétanisées. La météo n’a pas du arranger les choses avec la neige et une température de -1°c  mais j’ai tout donné et je me suis accroché jusqu’à la fin. Même si je me fais reprendre à 4 kilomètres de l’arrivée par l’Ukrainien, cette 3e place reste une belle satisfaction (le Guatémaltèque a été disqualifié).

Laurent Heitz vous entraîne aux côtés de Philippe Dols depuis plusieurs mois, expliquez-nous cette organisation à trois. Pourquoi ce choix ?
Effectivement, je travaille avec un deuxième entraîneur depuis l’année dernière. Mon entraîneur habituel, Philippe Dols, ne vient pas du monde de la marche. Il a découvert cette discipline avec moi et on a grandi tous les deux ensemble. Mais le fait qu’il n’ait pas la culture du haut niveau ou l’expérience nous a peut-être un peu limités ou bloqués à un moment donné. C’est pour cette raison que l’on a décidé de travailler avec Laurent Heitz, qui est plus expérimenté dans cette discipline. Il s’est greffé à notre duo, nous a beaucoup conseillés et l’on a ainsi pu fonctionner tous les trois pour trouver ce qui était le mieux pour moi.

Comment envisagez vous la suite de votre saison désormais ?
Le fait d’avoir fait les minima me permet d’être serein. Je vais donc d’abord essayer de finir correctement ma première partie de saison. Il y aura les interclubs mais aussi le titre de champion de France sur 20 km à aller chercher en avril. Je me mettrai ensuite à la disposition de l’équipe de France, notamment pour la Coupe d’Europe en mai. Puis, je prendrai un peu de repos avant de repartir pour un cycle de trois mois jusqu’aux championnats du monde, en passant peut-être par les Jeux méditerranéens fin juin si je suis sélectionné. Cette compétition pourrait me servir à me relancer en compétition et à voir où j’en suis à quelques semaines des mondiaux.

Vous êtes-vous déjà fixé des objectifs pour ce premier rendez-vous mondial ?
Ce sera ma première sélection en grand championnat et j’ai conscience, à 25 ans, qu’il faut que je me mette des objectifs. Je ne veux pas y aller juste pour participer ou partir en voyage ! Je veux avoir de l’ambition, mais celle-ci viendra au fur et à mesure de la saison et de l’entraînement. On a toujours envie de faire quelque chose de beau dans un grand championnat. Aux championnats d’Europe juniors en 2007, j’avais été finaliste avec un record de France. C’est toujours mieux lorsqu’un championnat se passe ainsi…

Propos recueillis par Véronique Bury pour athle.fr

Retrouvez la biographie de Kevin en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
16/11 >  
02/11 > (1)
26/09 >  
13/09 >  
06/09 > (2)
03/09 > (3)
22/08 >  
17/08 > (3)
21/06 >  
12/06 > (1)
le reste de l'actualité
21/11 >  
20/11 >  
19/11 >  
19/11 >  
19/11 > (1)
16/11 > (1)
15/11 >  
12/11 > (1)
12/11 >  
08/11 >  
05/11 >  
04/11 >  
02/11 >  
02/11 >  
30/10 >  
29/10 > (3)
29/10 >  
28/10 >  
26/10 > (1)
23/10 >  
22/10 >  
22/10 >  
21/10 >  
21/10 > (1)
19/10 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS