MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Benjamin Compaoré : « Je travaille pour être numéro un »
Commentez cette actualité
Benjamin Compaoré : « Je travaille pour être numéro un »

Presque deux ans après sa première victoire en Diamond League (à Bruxelles le 16 septembre 2011), Benjamin Compaoré a récidivé en s’imposant à New York samedi. Dans des conditions climatiques délicates, il a réalisé un bond à 16,45 m, devançant Christian Taylor, champion olympique et du monde en titre. Le triple sauteur de 25 ans a confirmé sa bonne forme, et sa 2e place lors de la première étape à Doha. Tout jeune papa, le Lorrain revient sur cette victoire et évoque ses prochains objectifs.

Athle.fr : Que représente pour vous cette deuxième victoire sur un meeting de la Diamond League (après Bruxelles en 2011, 17,31 m, son record personnel) ?
Benjamin Compaoré : C’est un bon lancement pour ma saison estivale, notamment en Diamond League. J’espère que c’est aussi un véritable commencement sans pépins physiques.

Cette victoire vous-a-t-elle servi à effacer la déception des championnats d’Europe en salle (10e place) ?
Il n’y avait pas besoin de cette victoire. J’ai digéré assez rapidement l’échec de cet hiver. Je n’étais pas du tout inquiet par rapport à ça car j’étais très bien physiquement. J’ai juste manqué de maîtrise. Nous avons essayé de nous remettre en question avec mon coach (Jean-Hervé Stievenart). Mais, au final, nous n’avons pas eu tellement à le faire car nous savions que tout allait bien.

Les conditions météos étaient très compliquées à New York. Etait-il possible de faire mieux au niveau de votre performance (16,45 m) ?
Largement mieux, même dans ces conditions. Tous les athlètes du concours vous diront que cela était possible. Mais c’était une situation vraiment pas motivante. Il n’y avait pas de public de notre côté (11h35 heure locale) du stade. Nous sautions à la chaîne. La situation était plutôt drôle et nous en plaisantions entre athlètes.

Dans le concours, il y avait deux de vos camarades d’entraînement, Gaëtan Saku Bafuanga et Harold Correa. Qu’est-ce que cela vous apporte ?
Ce sont deux sérieux concurrents supplémentaires. Ils ont un bon potentiel pour cette saison. Comme ils sont français, nous pouvons nous conseiller et nous encourager plus facilement. Nous nous entendons très bien avec Harold et Gaëtan mais, pendant le concours, nous restons des adversaires. Il n’y a aucune concurrence malsaine. S’ils sont devant moi, j’ai quand même envie de faire mieux qu’eux.

Est-ce important d’avoir battu Christian Taylor dans la perspective des Mondiaux ?
Oui, car ça prouve que j’étais meilleur que lui ce jour-là. Mais dans la perspective des Mondiaux, cette victoire seule ne représente rien. Je le bats aujourd’hui, mais peut-être que je ne le battrai pas aux Mondiaux. L’objectif, c’est de le battre à chaque fois.

D’ailleurs, quels sont vos prochains objectifs ?
Rome, en Diamond League. Il y a le meeting de Montreuil avant (lundi 3 juin), mais je n’en fais pas un objectif, même si, pendant le concours, je ferai tout pour gagner. Montreuil sera surtout une préparation pour Rome, où il y aura une grande concurrence. Un de mes objectifs est de remporter la Diamond League, même si le principal est d’arriver dans de bonnes conditions physiques aux Mondiaux de Moscou. Je travaille pour être numéro 1. Je ne veux pas m’habituer à être finaliste. Je ne peux pas le cacher, si je suis performant, je viserai une médaille aux Mondiaux. Je prends le risque d’être critiqué si je ne réalise pas mes objectifs.

Vous êtes devenu papa il y a peu de temps (sa compagne Christine Arron a donné naissance à une petite Cassandre). Ce bébé a-t-il changé des choses dans votre quotidien, dans votre préparation ?
Pour l’instant, je ressens surtout de la fatigue par rapport aux nuits. Trois jours après sa naissance, il y avait le 2ème tour des Interclubs puis le meeting de New York. Je n’avais pas complétement récupéré mais j’ai réussi à être performant. Ma fille est une motivation et une force supplémentaire pour moi. A New York, quand j’étais sous la pluie, je pensais à elle et je me disais qu’il fallait que je lui ramène une victoire pour ma première sortie en Diamond League, après sa naissance. J’espère que ça sera la première d’une longue liste.

Propos recueillis par Vincent Petitpez pour athle.fr

Retrouvez la biographie de Benjamin en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
05/12 >  
16/11 >  
02/11 > (1)
26/09 >  
13/09 >  
06/09 > (2)
03/09 > (3)
22/08 >  
17/08 > (3)
21/06 >  
le reste de l'actualité
09/12 >  
08/12 >  
08/12 >  
08/12 >  
07/12 >  
07/12 >  
03/12 > (2)
30/11 >  
30/11 >  
28/11 >  
27/11 >  
26/11 >  
26/11 >  
23/11 > (2)
23/11 >  
21/11 > (2)
21/11 >  
20/11 >  
19/11 >  
19/11 >  
19/11 > (1)
16/11 > (1)
15/11 >  
12/11 > (1)
12/11 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS