MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Grand bleu sur les France de trail
Commentez cette actualité(5)
Grand bleu sur les France de trail

La première édition des championnats de France de trail, organisée sous le soleil dans le cadre de la Gapen’cimes, a tenu toutes ses promesses. Sébastien Spehler et Stéphanie Duc sur l’épreuve de 57 km, ainsi que Julien Rancon et Céline Lafaye sur le trail court, resteront, quoi qu’il arrive, les premiers athlètes à avoir inscrit leur nom au palmarès de cette compétition. Au terme, souvent, d’arrivées très serrées.

« Un trail peut se perdre en montée mais se gagne toujours en descente. » L’adage, cité à l’arrivée par un des vainqueurs du jour, s’est révélé particulièrement véridique ce dimanche, à Gap. Sur un parcours vallonné au tracé magnifique tout autant qu’exigeant, avec beaucoup de dénivelé, presque toutes les courses se sont jouées dans l’ultime descente, après la dernière ascension. Ce qui fait les qualités d’un bon descendeur ? « D’abord, ne pas avoir peur », répond Sébastien Spehler. Le fondeur de Pays de Colmar Athlétisme, du team adidas, parle en connaissance de cause. Car c’est en prenant de gros risques dans la pente ramenant les athlètes vers Gap, après l’ascension du pic de Gleize, qu’il a pu faire la différence sur le trail de 57 km, après une première partie de course prudente. Au final, en 5h17’43, il s’est imposé avec un peu moins d’une minute d’avance sur Fabien Antolinos (Decines Meyzieu Athlétisme/adidas) et Michel Lanne (Esclops d’Azun/Salomon), qui ont presque terminé foulée dans foulée. Une arrivée exceptionnellement serrée, qui prouve qu’organiser un championnat de France sur une seule et même journée offre les plus belles confrontations qui soient. Considéré comme un outsider, l’Alsacien a créé une belle surprise dans une course qui réunissait énormément de prétendants à la gagne.

La logique sur le court
Sur le trail court de 25 km, Julien Rancon (Entente Athlétique Grenoble 38/adidas) l’a emporté en 1h49’57’’ en mettant en place la même stratégie. Ce n’est peut-être pas un hasard car le spécialiste de la course en montagne n’est autre que l’entraîneur de… Sébastien Spehler depuis cette saison. Les deux hommes sont d’ailleurs tombés dans les bras l’un de l’autre quelques minutes après leur arrivée respective. Grand favori de la course, Julien Rancon a tenu son rang en s’envolant dans la dernière descente, creusant un écart de plus d’une minute avec ses principaux concurrents. Derrière, on retrouve d’autres « montagnards », Emmanuel Meyssat (Athlétic Club Tassin) et Raymond Fontaine (CO Stade Petite Ile), tous les deux de la team Asics. Un podium tout ce qu’il y a de plus logique. Sur la même distance mais chez les femmes, pas de surprise non plus.

La pétillante Céline Lafaye (team Scott Odlo), licenciée elle aussi à Grenoble, a confirmé qu’elle était toujours la patronne du trail court en France avec sa médaille d'or en 2h12'02''. Argent pour Caroline Dubois (ASPTT Marseille/Team Trail Hoka) et bronze pour Séverine Bovero (Athlé Saint-Julien 74/Team Terre de Running).

Duc, reine de l’Edelweiss
La dernière vainqueur du jour chez les seniors ? Stéphanie Duc (As de course à pied Veo 2000/Team Terre de Running). Largement première du trail Edelweiss de 57 km dans le temps de  6h29’28’’, la Savoyarde a décroché, selon ses propres mots, la plus belle victoire de sa carrière. Longtemps à la lutte avec la redoutable Christel Dewalle, elle l’a finalement emporté avec près de dix minutes d’avance sur sa dauphine, suite à l’abandon de cette dernière. Le podium est complété par Caroline Chaverot (CAB Bellegardien/Team Raidlight) et Maud Combarieu (Club d’Athlétisme Saint-Louis/Team Trail Hoka).

Pendant que beaucoup des près de 1500 traileurs engagés dans les deux courses du jour poursuivaient encore leur effort autour de Gap, Michel Huertas, vice-président de la FFA en charge du hors stade dressait un premier bilan provisoire. « C’est une très belle réussite, savourait-il. L’ambiance a été fantastique, il y avait beaucoup de spectateurs. On a assisté à des courses de combattants, tout en restant dans la convivialité. Cela, c’est l’esprit du trail ! » Rendez-vous est déjà pris pour l’an prochain. Mais une chose est déjà sûre. Les championnats de France de trail, premiers du nom, ont d’ores et déjà acquis leurs lettres de noblesse.

A Gap, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

Tous les résultats de ces premiers championnats de France de trail :

Quelques photos de la compétition en cliquant ici

Ils ont dit :

Sébastien Spehler, champion de France de trail : « Cette victoire, c’est quelque chose de génial. Je ne pouvais pas espérer mieux ! Tout le monde était là et voulais ce titre. Moi, j’étais plutôt en position d’outsider, ce qui m’arrangeait. La course est partie à une vitesse de dingue. J’étais en vingtième position au seizième kilomètre. J’ai remonté tout du long et j’ai fait la différence dans la dernière descente. Ensuite, je n’avais plus le droit de lâcher. »

Stéphanie Duc, championne de France de trail : « L’objectif est rempli. J’aurais été déçue de terminer deuxième. C’est ma plus belle victoire. Christel a été pendant une bonne partie de la course devant. Je l’ai rattrapée avant le site de Rabou puis je l’ai dépassée. Elle n’est pas revenue sur moi dans le pic de Gleize, alors que la montée est son point fort. A partir de là, j’ai assuré en faisant la descente tranquille. Je me suis tout de même fait une entorse à six kilomètres de l’arrivée. J’ai eu mal sur le coup et j’ai un peu ralenti. Je pense que j’aurais une cheville bien enflée demain. »

Julien Rancon, champion de France de trail court : « C’est un beau titre, auquel j’accorde plus de valeur que ceux que j’avais déjà décrochés dans le cadre du trail tour national. Merci à la fédération d’avoir mis en place une telle épreuve. Aujourd’hui, la logique a été respectée au niveau des trois premières places. Pour la première, rien n’était joué d’avance mais j’ai réussi à creuser l’écart dans la dernière partie de course. »

Céline Lafaye, championne de France de trail court : « Cette victoire me fait chaud au cœur. Je suis contente  pour tous ceux qui me soutiennent depuis si longtemps. Le parcours était assez exigeant. Il y avait peu de moments de répit. Je pense que j’ai bien géré mon effort. La victoire s’est jouée dans la descente. Aujourd’hui, tout le monde devait être là. C’est un titre qui ne peut pas prêter à ambigüité. Depuis deux ans, j’avais gagné presque toutes les étapes du Trail Tour National. Je visais donc clairement la première place. »

Quelques réactions en vidéo :

 

PG
Administrateur
les réactions (5)
Boris Mignot - 07/10 (20h41)
Je trouve dommage que la FFA ne valorise pas son circuit TTN (aucune communication sur chacune des manches) qui est le seul classement national officiel. Il est surprenant que lors de la présentation des favoris, il s'agissait d'une présentation par team de marques qui contrôlent de plus en plus le trail en France et la FFA qui a choisi le lieu de son championnat de france Gap en fonction de son sponsor officiel Asics. Quid des podiums par catégorie où seul le 1er montait sur le podium.
Christine Simon - 07/10 (15h38)
présente aussi je confirme les dires de boris mignot , plusieurs athlètes ont pu participer au championnat sans même avoir fait aucune manche TTN.Nous avons dû débourser plus de 300 euros pour effectuer une manche ,si on avait sû, une dérogation et hop on aurait économise de l argent. un reglement est un reglement, et il doit être respecte par tous. tout comme les Tee shirts du club obligatoire dont certains prennent le tee shirt de la marque de leur sponsor et accolent le nom du club dessus.
Boris Mignot - 07/10 (10h33)
Ayant participé au championnat de France de trail en qualité d'athlète, je voulais exprimer plusieurs remarques. Les paysages étaient certes superbes mais le parcours était avant tout une course de montagne, technique et trop exigeant (30% d'abandons !) voire parfois dangereux et taillé sur mesure pour les montagnards. La FFA n'a pas respecté son propre réglèment puisque plusieurs athlètes présents n'avaient effectué aucune manche du TTN ce qui était contraire à ce réglement !
Bernard Bonetti - 07/10 (08h49)
Attention les distances et les temps dans l' article de Florian Gaudin-Winer ne sont pas bons ... voir les résultats officiels sur le site.
François Philibert - 06/10 (19h20)
Les dirigeants de l'EA Grenoble trouveront sûrement sympa de découvrir sur le site fédéral qu'une de leur athlète appartient en réalité au Team Scott Odlo :-D Sinon, nous attendons, bien sûr, que dorénavant, les pistards cités dans les news aient, eux aussi, le nom de leur équipementier accolé au nom de leur club... ;-)
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
28/10 >  
21/10 > (1)
01/10 >  
28/09 >  
10/09 >  
22/07 > (1)
21/07 > (1)
20/07 > (1)
15/07 >  
15/07 >  
le reste de l'actualité
12/12 >  
11/12 >  
09/12 >  
08/12 >  
08/12 >  
08/12 >  
07/12 >  
07/12 >  
05/12 >  
03/12 > (2)
30/11 >  
30/11 >  
28/11 >  
27/11 >  
26/11 >  
26/11 >  
23/11 > (2)
23/11 >  
21/11 > (2)
21/11 >  
20/11 >  
19/11 >  
19/11 >  
19/11 > (1)
16/11 > (1)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS