MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Relais mondiaux : Les Bleus bronzés !
Commentez cette actualité(2)
Relais mondiaux : Les Bleus bronzés !

Le 4x200 m masculin a ouvert le compteur à médailles de l’équipe de France, ce samedi soir à Nassau (Bahamas), en prenant la troisième place de la finale. Cerise sur le gâteau, les Bleus, en 1’20’’66, ont battu le record d’Europe dans une course marquée par le record du monde de la Jamaïque en 1’18’’63. Huitième place pour le 4x100 m féminin, qui décroche son billet pour les Mondiaux 2015. Les Françaises seront, la nuit prochaine, en finale du 4x400 m. Sur la même distance, les hommes devront se contenter de la finale B.

Il n’y a rien de pire qu’un ascenseur émotionnel. Sauf quand il va de la peine au bonheur. C’est par ces deux sentiments que sont passés, à quelques secondes d’intervalle, les relayeurs tricolores du 4x200 m samedi soir, dans l’ambiance surchauffée du stade Robinson de Nassau. D’abord, la déception de s’être fait souffler la troisième place sur la ligne, lorsque cet exceptionnel finisseur qu’est Wallace Spearmon doubla dans les tout derniers mètres le jeune Ken Romain, pour le devancer d’une poignée de centièmes. Puis l’immense joie lorsque, quelques minutes après avoir affiché le classement, le panneau électronique afficha des résultats corrigés. Les Etats-Unis étaient disqualifiés, suite à un deuxième passage hors zone. Les Français, qui peinaient quelques secondes plus tôt à esquisser un sourire sous l’œil des photographes, devenaient euphoriques. Yannick Fonsat esquissait quelques pas de danse, avant de rejoindre avec ses coéquipiers le podium.
Les Français ont réalisé le coup parfait, en décrochant la médaille de bronze en 1’20’’66 derrière la Jamaïque et la surprise du jour, Saint-Kitts-et-Nevis (1’20’’51). Un chrono qui permet aux Bleus d’effacer le record d’Europe, détenu depuis 1983 par l’Italie. Loin devant, les « Jaunes et verts » de Warren Weir et Yohan Blake ont, eux, amélioré de cinq centièmes, en 1’18’’63, le record du monde, qui était la propriété du Santa Monica Track Club depuis 1994.

Pas de risques
L’encadrement français avait prévenu ses sprinteurs depuis longtemps : le 4x200 m est une des épreuves les plus piégeuses, en raison de passages difficiles à appréhender. Impossible de partir comme sur un 4x100 m, sous peine de ne jamais être rattrapé par son coéquipier. Mais en même temps, il faut bien se lancer. Cinq des seize équipes en lice n’ont pas réussi à résoudre cette équation et ont été disqualifiées. Les Bleus (Christophe Lemaitre, Yannick Fonsat, Ben Bassaw et Ken Romain), eux, ont préféré sagement assurer, après avoir fait le boulot en séries malgré le couloir 1 (1’21’’45). « On n’a pas pris de risques pour être sûr de finir », explique Christophe Lemaitre, habitué de ce relais avec son club d’Aix-les-Bains lors des championnats de France, tout comme Ken Romain avec le Tremblay AC. « Comme c’était la première finale de l’équipe de France, notre idée était de lancer la dynamique, poursuit le Savoyard. Ça nous motive déjà pour demain et j’espère que c’est pareil pour les autres ! »
Le recordman de France pense bien sûr au 4x100 m, qui nourrit de grosses ambitions avec, en plus, la présence dans le collectif de Jimmy Vicaut. Les garçons tenteront de faire mieux que les Bleues (Eloyse Lesueur, Céline Distel-bonnet, Emilie Gaydu et Stella Akakpo), qui ont assuré l’essentiel en se qualifiant au temps en finale grâce à leurs 43’’35. Des passages plus compliqués en finale ne leur ont malheureusement pas permis de s’immiscer dans la course au podium. Elles terminent huitièmes en 43’’76, dans une course remportée par les Etats-Unis en 41’’88.

Tous derrière les Bahamas
Si les 4x100 m ont fait monter la température dans un stade bien rempli sans être totalement comble, ce sont les 4x400 m qui ont fait exploser le thermomètre. Les spectateurs, pour beaucoup vêtus de maillots bleus ciels aux couleurs de l’équipe bahamienne, ont passé toutes les courses debout, à encourager les coureurs locaux. Les Françaises (Marie Gayot, Lenora Guion Firmin, Estelle Perrossier et Floria Guei), encore loin de leur meilleure forme, se sont servies de cette atmosphère survoltée pour aller chercher aux forceps, c’est-à-dire au temps, leur qualification en finale. En 3’28’’93, elles ont pris la cinquième place de la deuxième série, de loin la plus relevée. « Cette course nous a toutes un peu réveillées, confie Marie Gayot. Maintenant, on est débridées. Demain, ça va être autre chose », promet-elle.
Les hommes (Mame-ibra Anne, Teddy Atine-Venel, Patrice Maurice et Thomas Jordier) seront aussi à nouveau en piste, ce dimanche, sur 4x400 m. Mais ils devront se contenter de la finale B. Pourtant, ils n’ont pas grand-chose à se reprocher. Superbement lancés par Mame-Ibra Anne, qui a transmis le passage en tête dans le même temps que le concurrent américain, les Tricolores ont bouclé leur course à la troisième place, en 3’03’’74. Un chrono insuffisant pour obtenir un des deux billets qualificatifs au temps. « Malgré l’élimination, une nouvelle dynamique est lancée, estime Mame-Ibra Anne. On a un gros collectif. Il faut qu’on se tire tous vers le haut. »
La finale, lors de laquelle on retrouvera, la nuit prochaine, les Bahamas face aux Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la Jamaïque, promet d’être exceptionnelle. C’est tout un peuple qui attend la victoire des siens, emmenés par celui qu’Ato Boldon surnomme le parrain : Chris Brown. Les relais sont, en tout cas, déjà le grand vainqueur de la compétition. A voir le public s’enflammer même pour les courses de demi-fond, avec les victoires du Kenya sur 4x800 m hommes et 4x1500 m femmes (en 16’33’’58, record du monde), ce rendez-vous dédié au collectif est promis à un très bel avenir.

A Nassau, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

Ils ont dit :

Marie Gayot et les relayeuses du 4x400 m : « Cette course nous a toutes un peu réveillées ! On était un peu molles. Etre en forme fin mai, c’est dur à gérer à la fois pour nos coaches et pour nous. Mais maintenant, notre compétition est lancée et nous sommes débridées. Demain, ça va être chose. L’ambiance est énorme, c’est un truc de fou. Ça donne la gnac ! »

Mame-Ibra Anne, premier relayeur du 4x400 : « On a fait une belle course, même si l’enchaînement avec les Interclubs n’a pas été facile. On s’est fait plaisir. Malgré l’élimination, il y a une nouvelle dynamique dans ce relais, On a un gros collectif. Maintenant, il faut qu’on se tire tous vers le haut. On m’a fait confiance comme premier relayeur. J’ai travaillé super dur cet hiver et je peux faire encore mieux ! »

Patrice Maurice, troisième relayeur du 4x400 m : « C’était ma première sélection. Les gars ont été là pour moi. L’ambiance au sein du groupe a été géniale. Avant le départ de la course, il y avait de la pression. Mais j’ai tout fait pour transmettre le témoin dans la meilleure position possible à Thomas (Jordier). »

Yannick Fonsat, deuxième relayeur du 4x200 m : « Après les séries, on savait qu’on pouvait faire un truc. On était donc un peu déçus au début, avant l’annonce de la disqualification des Américains. Au final, que demander de plus ? En plus, on bat le record d’Europe lors d’une course où le record du monde tombe. On a bossé le 4x200 m sur quelques regroupements. Ça a porté ses fruits. »

Ken Romain, quatrième relayeur du 4x200 m : « C’est ma première sélection chez les seniors et je décroche ma première médaille ! En finale, je me suis focalisé sur la Jamaïque et Saint-Kitts-et-Nevis. Je me suis dit qu’il fallait que je tienne. Je n’ai pas senti arriver Spearmon. J’étais fatigué avec déjà une course dans les jambes. »

Stella Akakpo et les relayeuses du 4x100 m : « On n’a pas de regrets. Ce résultat est même de bon augure pour les mois à venir.  On est qu’au mois de mai, il fallait nous attendre à ce niveau. Maintenant, on a une bonne base de travail. Avec ce qu’on a fait, on ne peut aller que de l’avant. L’objectif d’arriver au bout, pour se qualifier pour les Mondiaux de Pékin, a été rempli. »

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (2)
Vincent Bernard - 26/05 (12h26)
En tant qu' ancien, et amateur du 4x200m, que ce soit en salle ou extérieur, je ne peux que féliciter les nouveaux détenteurs du record d' Europe de cette distance peu courue, mais tellemnt belle !
Jean Gilbert - 25/05 (08h34)
Bravo à tous et toutes pour les résultats de cette 1ère journée. J'ai cru comprendre que Jimmy sera de la fête au 4x100m. Cela va faire des étincelles ! Les filles du 4x800m s'attaquent au record national qui date des relais Jacques COeur de 1975 avec 8'22". Bien qu'ignorant la composition de l'Equipe de France (hormis Fédronic) cela "devrait le faire"... Un mot particulier pour féliciter les relayeurs du 4x200 et leur record d'Europe.
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
14/08 >  
12/08 >  
12/08 >  
12/08 >  
11/08 >  
11/08 >  
11/08 >  
10/08 >  
10/08 >  
10/08 >  
le reste de l'actualité
18/08 > (1)
17/08 > (2)
17/08 > (2)
16/08 > (3)
10/08 >  
02/08 > (1)
31/07 >  
30/07 >  
27/07 > (1)
26/07 > (2)
24/07 > (13)
24/07 >  
24/07 >  
23/07 >  
22/07 > (1)
21/07 > (1)
21/07 > (3)
21/07 >  
20/07 > (1)
20/07 >  
19/07 > (1)
19/07 >  
18/07 >  
17/07 > (6)
15/07 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS