MON ACCÈS
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Trouver un club près de chez vous
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Du théâtre au stade !
Commentez cette actualité
Du théâtre au stade !

Oui, culture et sport peuvent faire bon ménage. L’illustration en sera donnée en fin de semaine, à l’occasion du dixième anniversaire du marathon Seine-Eure. Du 17 au 20 octobre*, quatre représentations exceptionnelles de La solitude du coureur de fond sont programmées au stade couvert Jesse Owens de Val-de-Reuil. Une adaptation théâtrale du texte éponyme d’Alan Sillitoe, dont nous vous avions déjà parlé il y a quelques mois (voir ici). Gros plan sur cette belle initiative, portée par le Val-de-Reuil AC et la Compagnie La Lune et l’Océan.

Le silence, les habitués de la salle Jesse Owens ont l’habitude de le percevoir avant le départ des courses de sprint, quand les athlètes s’installent dans les starting-blocks et attendent le coup de feu du starter. Cette semaine, le silence sera à nouveau d’or, sur la piste de Val-de-Reuil. Mais ce sont les trois coups annonçant le début d’une pièce de théâtre qu’il précédera. Au programme : l’adaptation théâtrale de la Solitude du coureur de fond, d’Alan Sillitoe (traduction de François Gallix). Le monologue de Colin Smith, un jeune délinquant enfermé dans une maison de correction et autorisé tous les matins à courir, qui va se rebeller contre l’ordre établi. Un très beau récit aux accents libertaires. « Je suis tombé en amour devant ce texte à la fin des années 90, quand il a été publié en France », raconte Pierre-Antoine Garcia, vice-président de la communication du Val-de-Reuil AC.

Le 6 février dernier, il découvre la pièce montée par Patrick Mons et sa compagnie, lors d’une représentation à Saint-Ouen (93). C’est à nouveau le coup de foudre et le début d’un projet assez fou. « J’ai interviewé Patrick et, quand j’ai appuyé sur le bouton off, je lui ai dit qu’il était impossible qu’il ne vienne pas jouer sa pièce au stade Jesse Owens. » L’annulation pour des raisons économiques du meeting national, cette saison, a été un coup dur pour le Val-de-Reuil AC. Reste que les collectivités locales ont souhaité continuer à faire vivre ce lieu, en y organisant des événements d’ampleur.

Un projet qui pousse les murs
Ce sera donc le cas pendant quatre jours, en fin de semaine. Du 17 au 20 octobre, une représentation quotidienne sera programmée. La première, ce jeudi, se déroulera en début d’après-midi et sera destinée aux collégiens et lycéens du coin. Les suivantes s’adresseront au grand public. La découverte du stade Jesse Owens risque de valoir le coup d’œil. En tout cas, c’est ce que promet Patrick Mons. « Quand les gens vont entrer, ils vont se dire : c’est étrange, c’est un théâtre ! On va plus loin que d’installer des gradins. Il y a eu un vrai rapprochement entre l’équipe technique du spectacle et celle de l’enceinte sportive, poursuit le metteur en scène, qui incarne Colin Smith sur scène. L’énergie que les gens de Val-de-Reuil déploient pour accueillir ce spectacle, c’est génial. »

Lors de chaque représentation, ce sont entre 260 et 280 spectateurs qui pourront s’installer dans les tribunes. Un public qui mêlera passionnés de littérature mais aussi des néophytes, plus habitués aux joutes sportives. Un éclectisme des profils qu’encourage Pierre-Antoine Garcia, au sein d’un club d’une ville populaire, qui a signé dix-neuf conventions avec les établissements scolaires locaux : « On est complètement dans la foulée du projet fédéral. On développe aussi bien la compétition que le sport adapté, le hors stade, l’athlé santé, les jeunes, la pratique féminine. Aujourd’hui, les filles sont plus nombreuses au sein du club pour la première fois. »

Pour aller au-delà d’un événement ponctuel, un partenariat a été monté avec les éditions du Seuil, qui publient la version française de La solitude du coureur de fond, afin que des exemplaires du livre soient envoyés à Val-de-Reuil. « C’est un projet qui pousse les murs. On bouscule les habitudes », souffle, ému, Pierre-Antoine Garcia. Un discours relayé par Patrick Mons, ravi de la rencontre qui se profile en fin de semaine : « On veut casser les barrières avec cette installation éphémère. A la fin des représentations, il restera du rêve et des images. C’est un truc qui aurait éclaté Sillitoe. »

Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

*17 et 18 octobre à 19h30, 19 octobre à 17h. Tarif : 5 €. Scolaires : jeudi 16 octobre à 15h. Rencontre avec les artistes et toute l’équipe de la Lune et l’Océan à l’issue des représentations.
Plus d’informations en cliquant ici et ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
14/06 >  
28/04 > (1)
18/04 >  
15/03 >  
03/02 > (2)
18/01 >  
20/12 >  
08/12 >  
06/12 > (1)
14/10 > (10)
le reste de l'actualité
20/06 >  
25/05 >  
24/05 >  
24/05 >  
09/05 >  
05/05 >  
21/04 > (1)
15/04 > (1)
13/04 >  
10/04 >  
07/04 > (4)
07/04 > (1)
30/03 > (6)
29/03 >  
15/02 >  
13/02 > (4)
10/02 >  
07/02 > (5)
01/02 > (1)
11/01 >  
06/01 > (5)
02/01 >  
21/12 >  
19/12 >  
17/12 >  
rechercher
Euro par équipes
Lille 2017
Plateforme
PASS-ATHLE
passathle
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS