MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Sommet de la Course à Pied : Entretien avec Sebastian Coe
Commentez cette actualité(1)
Sommet de la Course à Pied : Entretien avec Sebastian Coe

Vice-président de la fédération internationale d’athlétisme (IAAF), légende vivante de ce sport, l’Anglais Sebastian Coe sera le parrain du Sommet de la Course à Pied, le 26 novembre au Stade de France. Le double champion olympique du 1500 m en 1980 et 1984 ne cache pas sa satisfaction de voir émerger de tels projets. Attaché aux valeurs et à l’héritage de l’athlétisme traditionnel, il défend aussi l’adaptation de son sport au monde qui nous entoure.

Pourquoi avoir accepté d’être le parrain du Sommet de la Course à pied ?
Sébastien Coe : Pour une raison très simple : je crois en ce genre d’événement, de convention autour de la course à pied. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour encourager d'avantage de personnes à pratiquer une activité physique ou sportive et la course à pied en particulier. C’est extrêmement important. Le mouvement de la course à pied a pris une réelle ampleur qu’il convient de comprendre et d’analyser. Non pas comme un concept abstrait mais comme une réalité sociale et économique. Nous devons aussi anticiper toutes les conséquences de ce phénomène, afin de favoriser l’accès du plus grand nombre à la pratique de la course à pied.

Selon vous une fédération nationale comme la FFA est-elle légitime pour impulser et lancer de tels projets ?
Pour ma part, en tant que vice-président de l’IAAF, j’encouragerai toujours nos fédérations, les fédérations nationales, à mener ce genre d’initiatives. La responsabilité de ce genre de projets novateurs ne doit pas toujours reposer sur des organisations internationales. C’est aussi aux fédérations de mettre en place des actions pour développer ou encourager des idées nouvelles, pour ajouter encore aux valeurs de notre sport. Beaucoup de fédérations de l’IAAF le font très bien, et la FFA en est un excellent exemple. Sa démarche est très importante.

Vous avez été un athlète de classe mondiale sur la piste. Quel regard portez-vous sur l’évolution des pratiques dans la course à pied, tournées vers des compétitions plus ludiques qu’auparavant, et des pratiques de loisir, davantage orientées vers la recherche de bien-être ?
Je me dis que nous devons comprendre le monde dans lequel nous vivons ! La forme de ce que nous proposons doit changer, s’adapter, en particulier pour parler aux plus jeunes. Nous ne pouvons plus, aujourd’hui, refaire les mêmes choses que par le passé. Certes, il y a toujours un équilibre à trouver. Il faut faire vivre et perpétuer nos valeurs et notre héritage, ceux de l’athlétisme traditionnel, tout en reconnaissant que nous ne pouvons pas pratiquer aujourd’hui comme on le faisait il y a vingt ou trente ans… Vous savez, j’ai quatre enfants, qui ont moins de 22 ans. Ils voient le monde complètement différemment de la manière dont je le voyais ! Leurs motivations sont différentes, nouvelles, ils ont de multiples possibilités pour pratiquer un sport - y compris l’athlétisme… Nous devons nous y adapter et le comprendre pour y répondre de manière appropriée.

Finalement, ce développement de la course à pied pourrait être bénéfique à l’athlétisme traditionnel, d’après vous ?
Des millions de personnes courent pour le plaisir, mais une toute petite partie seulement se dit qu’elle appartient à la famille de l’athlétisme. C’est un problème qu’il nous faut régler. Qu’ils courent à Londres ou à Paris, les gens n’ont pas conscience qu’ils font et doivent faire partie de cette famille. Regardez, prenez un joueur de golf moyen sur un parcours… Il y a forcément un moment où, de temps à autre, il va s’imaginer être Tiger Woods, Jack Nicklaus ou Rory McIlroy… Je ne suis pas sûr que nous ayons compris le besoin, essentiel, qu’il y a à faire le lien entre la pratique loisir, pour le plaisir, et ce qui constitue le reste de notre sport, l’athlétisme. Il devrait y avoir une forte connexion entre ces millions de coureurs à pied et la famille de l’athlétisme, une fierté et un plaisir d’en partager les valeurs. C’est pour cela que je crois que ce Sommet de la Course à Pied est essentiel.

Un dernier mot : la Grande-Bretagne connaît-elle le même phénomène que la France, ce développement incroyable de la course à pied hors stade ?
Exactement le même, oui. J’étais voilà quelques jours à la Great North Run (ndlr : organisée le 13 septembre, au Nord de l’Angleterre), dont j’étais le starter. Elle a été créée en 1981 et, depuis cette date, un million de coureurs ont coupé la ligne d’arrivée ! Cette année, 70 000 personnes ont couru dans le week-end ! Des épreuves classiques d’athlétisme étaient organisées à cette occasion dans la rue, en marge de l’événement. Les personnes présentes, la plupart des coureurs, ont pu assister à des épreuves de perche, de 400 m, de 100 m… Nous sommes toujours, ici, dans l’idée de créer un lien entre ce que font les athlètes issus de la piste et la pratique de la masse des coureurs. Tout cela, c’est aussi notre sport.

Plus d’informations sur le Sommet de la Course à Pied en cliquant ici

Propos recueillis par Cyril Pocréaux pour athle.fr

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (1)
Yves Levasseur - 25/10 (14h07)
Pas facile de créer ce lien entre la piste et les courses sur route ou le trail quand les grandes marques s'en mêlent n'y a t il pas un intérêt a ce que les gens fassent de la course sur route ou du trail pour acheter tout le matériel qui convient à ce genre de pratique. Mais je veux bien croire que la Metode "Coe" ca marche encore
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
24/10 >  
19/10 >  
11/10 >  
11/06 >  
31/05 >  
28/05 >  
10/03 >  
06/02 >  
11/01 >  
15/12 > (1)
le reste de l'actualité
19/11 >  
15/11 >  
02/11 > (1)
23/10 >  
21/10 >  
08/10 >  
05/07 > (1)
21/06 >  
12/06 >  
24/05 >  
20/04 >  
03/04 >  
13/03 >  
06/02 > (1)
02/02 >  
11/12 >  
06/12 > (1)
24/11 > (1)
29/09 >  
11/09 >  
22/08 >  
06/06 >  
23/05 >  
14/04 >  
06/04 >  
rechercher
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS