MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Festival olympique de la jeunesse européenne : de l'or et du bronze pour les Bleuets
Commentez cette actualité(1)
Festival olympique de la jeunesse européenne : de l'or et du bronze pour les Bleuets

Veuillez excuser le retard avec lequel ces nouvelles vous arrivent… les connexions internet doivent souffrir autant que nous des 40° et du manque d’air ambiants.
Et pourtant … cette 3eme journée de compétition était riche en densité et en émotion. Nos jeunes athlètes nous ont offert 2 nouvelles médailles et surtout l’émotion collective d'une Marseillaise entonnée en cœur et avec cœur. Bravo Pierre et Enzo, on continue sur la lancée. Que du bonheur !

Enzo Hodebar est entré sur le terrain d’échauffement avec la détermination des bons jours. Prêt à en découdre avec les 7 autres finaliste de ce concours de longueur et aussi persuadé qu’il méritait sa place sur le podium. Aussi, le corps n’avait plus qu’à suivre ! C’est sous un climat proche de celui de la Guadeloupe qu’il a pris ses marques. Certes, il n’a toujours pas abimé cette planche d’appel qu’il hésite décidemment à approcher de trop près. Mais dès le 1er essai du concours il réalise 6,97 m l’autorisant à se relâcher et à se lâcher. Il est fort, en jambe et en a sous le pied comme rarement. Il le sent, il le sait. Alors il ose. Certes le vent le pousse trop favorablement vers le bac de réception (+2,8) mais c’est bien 7,32 m qui seront mesurés et qui le placeront définitivement sur la plus haute marche du podium.
Bravo Enzo d’avoir osé et d’avoir cru en toi. Et merci de nous offrir cette première Marseillaise que tous les jeunes bleuets ont su accompagner avec cœur.

Anne-Marie Vansteene

C’est à 12h36 précise que Marine Mignon est entrée en lice pour son demi-tour de piste qualificatif. Malgré le vent défavorable, Marine a su orchestrer sa course avec une gestion admirable du départ à l’arrivée. Elle signe ainsi le meilleur temps des séries en 24’’74 avec -2,7m/s. La course pour la médaille aura lieu vendredi 31.
Cet après-midi la maîtrise du demi-tour de piste a été également française. Florian Barbier, à l’instar de Marine, a su contrôler sa course pour remporter sa série en 22’’24 avec un vent de -3,7m/s. C’est de bonnes sensations engrangées pour la finale. Florian confiait plutôt « je n’ai jamais fait de 200m avec des conditions optimales : une fois trop de vent + 2,6 et toutes mes autres courses avec du vent nul ou défavorable. » Espérons que seul le vent sera devant lui en final... Bonne chance Flo.
Simon Boypa qui a eu l’occasion de bénéficier de la présence, du soutien et des conseils de son coach, n’aura pas pu malgré ce plus, tirer son épingle du jeu sur 400m. Malgré une belle remontée dans les 50 derniers mètres, où il passe 2 concurrents,  sa place de 3ème en 49’’92 ne sera pas suffisante pour accéder à la finale. De l’expérience engrangée pour l’avenir.

Guillaume Geisler

Ça passe pour Iman Jean dans sa série du 400 m haies. Elle fait une course bien construite mais paradoxalement perd du temps sur presque tous les franchissements s'obligeant à ralentir tant elle est à l'aise sur le plat. Elle finit très fort, signe qu'elle garde une belle réserve pour sa finale ce jeudi 30.
Mission accomplie pour Marc Antoine Saban également, malgré quelques frayeurs qui auraient pu lui coûter sa participation à la compétition… faute présentation de dossard en chambre d’appel ! Nous ne retiendrons finalement que sa faculté de rebondir et sa combativité qui lui ont permis de se concentrer sur sa course et gagner son ticket en finale ce jeudi 30.

Un grand bravo à Pierre Proust qui décroche la deuxième médaille de l'Équipe de France après celle de son collègue de chambre Timothé Mischler. Au terme d'une course tactique qu'il aura presque entièrement menée et dans des conditions climatiques très difficiles, Pierre a su aller chercher avec panache une place d'honneur largement méritée. Félicitations.

Frédéric Taillard

Alice Moindrot entrait elle aussi en compétition avec le concours de qualification du saut à la Perche. Un peu hésitante, elle manque d’engagement pour finir des sauts qui lui permettraient de prendre pleinement confiance. L’objectif du jour était de passer en finale, mission accomplie. Ce concours aura été l’occasion de prendre quelques marques qui l’emmèneront vers une finale à son image, plus affirmée.
"Tout donner, pas de regrets", l'un des leitmotive récurrents transmis par les cadres depuis 4 jours lors des débriefs quotidiens. Il reflète bien le concours qu'a réalisé Safiatou Faty ce mercredi. Sous un soleil de plomb et avec un vent fort, elle aborde son troisième essai après deux mordus, et donc le risque de ne pas accéder au groupe de 8. Avec beaucoup de maitrise et d'application, elle bat son record, avec un des rares vents mesurés négatifs de cette finale, et prend provisoirement la 3ème place. De mieux en mieux en course, le même scénario se produit pour les 3 essais suivants. Il lui aurait fallu battre de nouveau son record de 30 cm pour le podium ! C'est une cinquième place méritoire, et une promesse pour l'avenir !
"Chaque barre, chaque essai compte. Le premier est essentiel !". Voici un autre message, qui malheureusement cette fois ci a joué des tours à Bob Makani, qui arrivait avec la deuxième performance et visait à la fois plus haut en termes de perf comme de place dans le classement. 4ème aux essais. Un rien de maitrise supplémentaire et c'était une possible 2eme place, qui aurait été méritée. Mais un saut, un seul, qui le sépare du Grec, à 2m03, un essai qui fait la différence entre bronze et chocolat. De la déception mais aussi de l'expérience à retirer de cette première finale internationale.

Jonathan Baleston Robineau

Les 2 concours de qualification du poids, bien dense, se sont déroulés ce mercredi matin en même temps, à 10h05.
Chloé Servant, malgré une heure matinale pour elle, a su ouvrir son concours avec une performance honorable pour un premier jet : 14,02 m. Les essais suivants n'ont pas permis de retrouver le rythme et la vitesse qui manquait, cela lui ouvre néanmoins les portes de la finale, rendez vous demain après midi, plus tonique et réveillée.
Jona Aigouy entre en compétition juste un peu plus tard. Malgré un bon échauffement, et de bons jets de préparation, elle trouve difficilement ses repères pour son premier concours international sur ses 2 premiers essais, mais puise les ressources nécessaires pour lancer à 44,65 m, et s'ouvrir les portes de la finale qui aura lieu samedi.
Tous les lanceurs seront donc présents pour les finales qui commencent demain, une nouvelle compétition pour elles ou eux qui débute.

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (1)
Alain Lamy - 31/07 (14h34)
Sur le site de l'événement, aisément consultable, le bilan arrêté à hier soir (30.06.) révèle que si la France est 6 è au classement traditionnel des médailles, elle est première en nombre (5) ... Bravo les jeunes !
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
16/10 >  
16/10 >  
15/10 >  
15/10 >  
13/10 >  
10/10 > (1)
14/09 >  
12/09 >  
30/08 >  
01/08 >  
le reste de l'actualité
19/10 >  
15/10 >  
15/10 > (3)
12/10 >  
11/10 > (2)
10/10 >  
09/10 > (2)
08/10 > (2)
08/10 >  
05/10 >  
05/10 > (2)
01/10 >  
27/09 >  
26/09 >  
24/09 >  
24/09 >  
21/09 >  
18/09 > (7)
16/09 >  
16/09 > (5)
16/09 > (1)
15/09 >  
15/09 >  
14/09 >  
13/09 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS