MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Yoann Kowal : « Etre père m’a fait mûrir »
Commentez cette actualité
Yoann Kowal : « Etre père m’a fait mûrir »

Papa d’une petite Elea depuis début novembre, Yoann Kowal a repris l’entraînement deux jours après cet heureux événement. Sa nouvelle vie, le Périgourdin entraîné par Patrick Petitbreuil l’accueille avec bonheur et avec une nouvelle vision de sa carrière sportive. En pleine période de travail foncier, il a décidé de faire l’impasse sur la saison en salle et s’envolera le 15 janvier prochain pour l’Afrique du Sud, avant d’enchaîner avec un stage de trois semaines au Kenya. De quoi préparer dans des conditions idéales un été où le militaire du Bataillon de Joinville de Fontainebleau remettra en jeu son titre de champion d’Europe à Amsterdam, avant d’enchaîner, si tout va bien, avec les Jeux olympiques de Rio.

Athle.fr : Yoann, à quoi ressemble votre quotidien depuis que vous êtes papa ?
Yoann Kowal : Avec Marianne (son épouse), on avait un peu calculé les choses pour que cette naissance tombe au bon moment, par rapport à la préparation olympique. Et on avait passé un deal : c’est elle qui se levait la nuit au début, et moi je faisais le maximum pendant la journée. Avec les déplacements en meetings, où tu ne sais pas sur qui tu vas tomber en chambre, j’ai l’habitude de dormir avec des boules quies (rires). J’avoue que c’était un peu égoïste mais, de toute façon, notre fille fait ses nuits depuis dix jours donc tout va bien ! Au-delà de l’aspect pratique, je suis peut-être plus serein et posé qu’avant. Devenir père m’a vraiment fait mûrir. Etre sportif de haut niveau, c’est dur, mais l’accouchement pour une femme l’est aussi ! Tout ça m’a fait un peu relativiser ma pratique sportive.

Comment s’est passée la reprise de l’entraînement dans ce contexte particulier ?
Après cinq semaines de coupure suite aux Mondiaux militaires, j’ai recommencé à courir le surlendemain de la naissance de la petite. Un arrêt aussi long, c’était une nouveauté pour moi. Je me suis lâché et j’ai vraiment déconnecté avec l’athlé. J’ai pris quatre kilos par rapport à mon poids de forme l’été (entre 59 et 60 kg). Du coup, j’ai vraiment repris très progressivement, en entamant un gros foncier qui durera jusqu’à la mi-mars.

Vous avez connu une course difficile lors des 10 km de Houilles…
Contrairement aux années précédentes, je n’ai pas pu me donner de gros objectifs de début de saison. J’espérais tout de même descendre sous les 29’45’’ à Houilles, mais j’ai sauté complet. Suite à ma reprise tardive, toute la préparation est décalée. Donc ce résultat ne m’inquiète pas. Je  ne me mets pas de pression et je reste patient. D’ailleurs, j’ai décidé de faire l’impasse sur la saison en salle. Les Mondiaux indoor, c’est tard et loin (ndlr : à Portland aux Etats-Unis, du 17 au 20 mars).

Vous partez en stage à Potchefstroom le 15 janvier, où une bonne partie des athlètes de l’équipe de France se trouve déjà. Pourquoi ce départ tardif ?
Je voulais profiter du début d’année avec ma fille. Et surtout, après quinze jours en Afrique du Sud, j’enchaînerai avec trois autres semaines au Kenya, où je vais me greffer au collectif marathon de Jean-François Pontier. A Potchefstroom, avec mon coach, on va arriver sans programme. L’idée est de s’entraîner au maximum avec le collectif. Je vais pouvoir travailler avec Florian (Carvalho), Morhad (Amdouni), Mahiedine (Mekhissi)…

Petit retour en arrière. Quels enseignements avez-vous tiré de la saison 2015, et en particulier des championnats du monde de Pékin où vous avez été éliminé pour treize centièmes en séries ?
Sur steeple, j’ai fait ma plus grosse saison au niveau de l’entraînement. Aux Mondiaux, je pense que j’étais vraiment monstrueux et que je valais 8’10’’. Mais j’ai eu un mauvais tirage en séries. Je n’ai commis aucune erreur technique ou de placement. Les autres ont juste été plus forts au niveau du kick dans les trente derniers mètres. Ça me servira d’expérience pour les Jeux olympiques. Je sais que je suis capable de courir en moins de 8’30’’ tout seul, je l’ai montré au DécaNation. Dans la même configuration qu’à Pékin, il faudra peut-être que je prenne mes responsabilités.

Comment allez-vous aborder la saison estivale 2016, qui comporte deux gros objectifs : les championnats d’Europe, où vous remettrez votre titre en jeu, et les Jeux olympiques ?
Ça va être une année particulière, car il va falloir être fort de la mi-mai à la mi-juin. Le but, c’est de courir assez tôt en compétition. Dans l’idéal, il faudrait que je fasse dès mon steeple de rentrée le niveau de performance pour les J.O. Je voudrais arriver à 80 % de ma forme aux championnats d’Europe, pour aller chercher une médaille. Car l’objectif prioritaire, c’est d’être fort aux Jeux olympiques. J’espère y faire un top 6. Si c’est le cas, mon coach a promis de remettre les pointes pour participer au cross de Gujan (ndlr : Sud-Ouest). C’est une motivation supplémentaire (rires) !

Vous avez déjà participé aux J.O il y a quatre ans. Quels souvenirs en avez-vous gardé ?
Les Jeux, c’est une fois tous les quatre ans. Ça rend l’événement encore plus prestigieux. Se préparer pour les J.O., rien que de le dire, c’est déjà beau. Mais pour en avoir discuté avec beaucoup de sportifs, il faut les aborder comme une compétition standard. Le risque, c’est de se faire manger par l’enjeu. En 2012, avec Florian (Carvalho), on était comme des fous. J’avais eu les larmes aux yeux en recevant mon paquetage avec les anneaux olympiques. Mais même si tout était démesuré, j’avais quand même réussi à faire la part des choses. Cette année, j’aurai une approche beaucoup plus zen. Si je dois exploser, ce sera sur la piste !

Propos recueillis par Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

Retrouvez la biographie de Yoann en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
11/12 >  
05/12 >  
16/11 >  
02/11 > (1)
26/09 >  
13/09 >  
06/09 > (2)
03/09 > (3)
22/08 >  
17/08 > (3)
le reste de l'actualité
09/12 >  
08/12 >  
08/12 >  
08/12 >  
07/12 >  
07/12 >  
03/12 > (2)
30/11 >  
30/11 >  
28/11 >  
27/11 >  
26/11 >  
26/11 >  
23/11 > (2)
23/11 >  
21/11 > (2)
21/11 >  
20/11 >  
19/11 >  
19/11 >  
19/11 > (1)
16/11 > (1)
15/11 >  
12/11 > (1)
12/11 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS