MON ACCÈS
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Trouver un club près de chez vous
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Cadets-Juniors en salle : Coroller y met les formes
Commentez cette actualité(3)
Championnats de France Cadets-Juniors en salle : Coroller y met les formes

Victor Coroller a conservé son titre de champion de France juniors du 400 m, et y a ajouté un nouveau record personnel en 47’’34. Nawal Meniker, Anaïs Seiller et Melvin Raffin ont également tenu leur rang dans leur discipline respective, au cours d’une journée qui a connu plusieurs surprises au stadium Pierre-Quinon de Nantes.

La Perf'

Coroller dompte Prevot
Spécialiste des haies l’été, le Rennais Victor Coroller, se mue à l’hiver venu, tel l’hermine symbolisant sa Bretagne natale, en un redoutable coureur de 400 m plat. Dans l’anneau du stadium Pierre-Quinon, l’élève de Marc Reuzé a encore fait étalage de son talent. Après une série tranquillement gérée en un peu plus de 49’’ la veille, il a enfilé le bleu de chauffe ce dimanche. Le Guyanais Loic Prevot (USL Montjoly) a bien tenté de lui disputer la suprématie hexagonale, en réalisant un départ canon, mais le champion d’Europe juniors du 400 m haies s’est imposé avec autorité lors du rabat, avant d’asseoir sa victoire lors du deuxième tour de piste.
« Je me savais attendu et je voulais répondre présent une troisième année consécutive. J’aime bien sentir de la bagarre autour de moi. Je suis satisfait de voir mon chrono descendre, mais j’espère aller encore plus vite lors d’une prochaine course », appréciait-il à l’arrivée. En coupant la ligne en 47’’34, il améliore ainsi son record personnel, et emmagasine de la confiance avant de ressortir du placard sa tenue de hurdler dans les semaines à venir.

Le Temps Fort

Une averse dorée pour les Nantais 

En l’espace d’une demi-heure, le public nantais a pu célébrer deux titres acquis par ses protégés. C’est d’abord Léa Poli qui a enlevé le 800 m des juniors, en attendant sagement son heure pour produire son effort, et rallier la ligne d’arrivée en 2’14’37. Par la suite, les relayeurs cadets du 4x200 m ont remporté un superbe mano a mano avec leurs homologues de l’Amiens UC. Avec la victoire de Laura Valette hier sur 60 m haies juniors, cette jolie collecte a ravi les organisateurs et bénévoles de ces championnats, parfaitement tenus tout au long du week-end.

Le Chiffre

2

Elles étaient plusieurs en lice pour un deuxième titre ce dimanche. Mais seule la cadette Tene Cisse (Entente Franconville Césame Val d’Oise) est parvenue à doubler son magot, en dominant la longueur après avoir emporté le triple saut la veille. Avec un meilleur essai mesuré à 5,94 m à son quatrième essai, elle n’a pas connu beaucoup de frayeurs. Engagée sur 60 m après son triomphe sur le tour de piste, Estelle Raffaï semblait partie pour un cavalier seul, au vu de sa forme en série et en demi-finale (7’’43). Mais une mise en action ratée lui a fait perdre un temps précieux, qu’elle n’a jamais pu reprendre à une Tamara Murcia (Aix Athlé Provence) qui a sauté sur l’occasion pour s’emparer de sa première couronne nationale en 7’’52, un centième devant la sociétaire d’Athlé 91. Victorieuse du 60 m haies, la cadette Jessie Zali (Aiglon du Lamentin), n’a pas réussi à répéter sa performance sans les obstacles. Elle a subi la loi d’Eloise De La Taille (CA Balma), championne de France cadettes en 7’’58. Cette dernière a d’ailleurs failli doubler la mise moins d’une heure plus tard, puisqu’elle a mené la finale du 400 m pendant 380 m, avant de craquer face aux coups de butoir de Shana Grebo (Haute Bretagne Athlétisme), victorieuse en 56’’79.

La Décla

« J’avais déjà trois médailles d’argent, j’attendais ce titre de championne de France depuis longtemps ! »
Anaïs Seiller est une habituée des podiums nationaux, sur 400 m haies, 800 m ou 400 m. Mais elle n’avait encore jamais connu la joie d’une victoire. C’est désormais chose faite, après avoir écrasé la finale du 400 m juniors filles. Menant de bout en bout, elle s’est offert un chrono en 55’’48, encourageant avant de retrouver les haies basses cet été. Hilary Kpatcha (CA Balma) avait le même sentiment de satisfaction après sa victoire en longueur, agrémentée d’un dernier saut à 6,04 m.
A l’inverse, Ilionis Guillaume avait déjà connu l’ivresse de la plus haute marche du podium lors des championnats de France en salle. A Nantes l’an passé, la polyvalente Montpelliéraine avait décroché quatre titres chez les cadettes. Sur les mêmes épreuves, elle a cette fois collectionné deux médailles d’argent ce dimanche, en hauteur et en longueur, après avoir touché le bronze samedi lors du 60 m haies et du triple. Une nouvelle razzia, mais qui lui laissait un gout d'inachevé en l’absence du plus beau métal.

Et Aussi

Comme attendu, Nawal Meniker (Athlé 66) n’a pas trouvé d’adversaire à sa mesure lors du concours de hauteur juniors filles. Mais la Catalane exilée à Dijon sait parfaitement s’amuser toute seule, et a confirmé sa forme en franchissant 1,84 m, avant trois essais encourageants à 1,89 m, qui auraient constitué un nouveau record personnel. Son homologue cadet Bob Makani (Ac Cauffry-liancourt-rant-laig) a lui aussi aisément dompté ses concurrents, grâce à une barre à 2,08 m, malgré une grosse montée de stress au moment de s’élancer.
Les spécialistes du triple saut avaient les yeux rivés sur Martin Lamou lors du concours cadets, et le prodige de Limoges Athlé a tenu son rang en retombant à 15,42 m, soit plus d’un mètre de marge sur son dauphin. Il déplorait toutefois une légère gêne au genou qui l’empêchait de pousser autant qu’il le voulait. Chez les juniors, Melvin Raffin a délivré une prestation similaire, en tuant le concours dès son premier essai, mesuré à 16,05 m. Sa deuxième tentative était encore plus lointaine, mais n’a malheureusement pas pu être mesurée pour quelques centimètres croqués sur la plasticine.
A la perche, le junior Pierre Cottin, largement favori, a échoué à franchir la moindre barre, et a cédé le titre à Gauvain Guillon-Romarin (US Berry), souverain à 5,05 m. La cadette Marie Zalawa (ECLA Albi) a joué avec ses nerfs et ceux des observateurs du concours, avant de s’affranchir d’une barre à 3,60 m pour décrocher le titre, au bénéfice des essais. Suspens identique dans l’aire de lancer du poids, où Amanda Ngandu-Ntumba (Coquelicot 42) a réalisé la même performance que Jona Aigouy (SO Millau), 15,26 m, mais l’a devancée grâce à un deuxième jet supérieur. Les lauriers des juniors filles sont revenus à Mathilde Bilon (Nice Côte d’Azur Athlé), avec 12,77 m.
Clara Liberman (Dynamic Aulnay Club) a attaqué à la cloche pour faire la différence au 800 m cadettes, en 2'18''66. Même scénario pour Benjamin Robert (CA Balma, 1’51’’89), vainqueur de la course des juniors. Chez les cadets, en revanche, le suspense a été total, avec un dernier tour ébouriffant. C’est finalement Ilias Khadda (Savigny Sénart Athlétisme) qui a tiré son épingle du jeu, en 1’53’’97, d’un cheveu devant Pierre Proust (Sèvre Bocage AC), établissant au passage la meilleure performance française de la saison.
Le 200 m a souri à Marc-Antoine Saban (EFCVO, 22’’33) chez les cadets, et Assadillah Karani (Athlé Sud Ardèche Drôme, 21’’80) chez les juniors. Julian Andrianalova (UAVH Aubagne) n’a laissé aucune chance à ses adversaires sur 60 m haies cadets, en claquant un probant 7’’79, après avoir couru en 7’’75 en demi-finale. Son aîné Dylan Caty (Entente Sambre Avesnois 59) a surgi comme un des éclairs tatoués sur son bras pour l’imiter en 7’’83. Enfin, Téo Andant (AS Monaco) a triomphé lors du 400 m cadets, en 49’’23.

A Nantes, Etienne Nappey pour athle.fr

Revivez le direct de la journée, avec toutes les réactions, en cliquant ici
Tous les résultats de la compétition en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la 2ème journée en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la 1ère journée en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (3)
Marc Croset - 24/02 (16h29)
Oui la réaction de l'entraineur de l'USLM est virulente, mais excessive et frise le procès d'intention à l'encontre du redacteur de cet article. Evidemment qu'il n'y a pas l'ombre d'une connotation péjorative à l'encontre de Loîc Prévot dont les performances 60m, 200m, 400m en cadets sont époustouflantes. D'ailleurs pour un très grand gabarit (1,95m) faire un 400m en salle est un vrai handicap. je n'ai pas ressenti une forme d'irrespect mais plutôt l'admiration qu'il suscite par son talen
Eric Zeltz - 21/02 (21h18)
Bonjour, L'auteur de ce compte-rendu aurait pu se douter que le titre "Coroller dompte Prévot" serait mal pris par la Guyane, et plus particulièrement par le club de Loïc Prévot (pour s'en convaincre, voir le site de l'USLM). Le respect d'autrui commence par le choix des mots qu'on utilise. Eric Zeltz
Bernard Liberman - 14/02 (22h41)
Le 800 m cadettes a été gagné par Clara Liberman (avec un "b") et non Liderman. Merci de rectifier.
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
19/07 >  
17/07 > (4)
16/07 > (3)
16/07 >  
15/07 >  
10/07 >  
03/07 >  
02/07 >  
01/07 >  
26/06 >  
le reste de l'actualité
25/07 >  
25/07 >  
24/07 >  
23/07 >  
22/07 >  
21/07 >  
21/07 > (3)
21/07 >  
20/07 >  
18/07 > (1)
18/07 > (2)
17/07 >  
16/07 >  
16/07 >  
14/07 > (1)
13/07 >  
13/07 >  
12/07 >  
12/07 >  
10/07 >  
10/07 >  
09/07 >  
09/07 >  
09/07 >  
08/07 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS