MON ACCÈS
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Trouver un club près de chez vous
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Coupe d’Europe hivernale des lancers : Les Bleues veulent enfin l’or
Commentez cette actualité(2)
Coupe d’Europe hivernale des lancers : Les Bleues veulent enfin l’or

C’est une équipe de France à forte coloration féminine qui participe, ce week-end des 12 et 13 mars, à la Coupe d’Europe hivernale des lancers à Arad (Roumanie). Le collectif tricolore compte en effet sept filles, pour un seul garçon. Les seniors femmes, emmenées par Mélina Robert-Michon et Alexandra Tavernier, ont les moyens de monter pour la première fois de l’histoire de la compétition sur la plus haute marche du podium. Présentation.

« C’est la meilleure équipe féminine qu’on ait jamais eue. » A la veille du départ des Bleus pour Arad (Roumanie), Mélina Robert-Michon affiche sa confiance. « C’est l’année ou jamais. On sait qu’il y a un coup à faire, confirme  Gilles Dupray, manager des lancers à la DTN. Ça fait trois, quatre mois qu’on annonce que les filles peuvent gagner. » Cette première place fuit les Bleus depuis la première édition, organisée en 2001 à Nice. Depuis, l’équipe de France est montée à sept reprises sur le podium, dont six fois grâce à ses lanceuses. Mais ces dernières, avec quatre médailles de bronze et deux d’argent autour du cou, n’ont jamais goûté au plus beau des métaux.

Cette année, les lanceuses tricolores peuvent observer la plus haute marche du podium sans baisser les yeux. Elles s’appuient sur deux leaders médaillées internationales en grand championnat, Mélina Robert-Michon au disque et Alexandra Tavernier au marteau. Avec en plus Mathilde Andraud, qui vient de dépasser pour la première fois de sa carrière les 61 mètres au javelot lors des championnats nationaux, et Jessica Cerival, qui a lancé son poids au-delà des 17 m à l’occasion des France Elite, elles n’ont aucun point faible.

La concurrence ? Elle est un peu moins relevée que les années précédentes, saison olympique oblige. Les Polonais ont décidé de faire l’impasse sur le championnat, les Allemands et les Britanniques ne sont pas au complet, et les Russes ne peuvent pas lancer en compétition officielle depuis le scandale de dopage dévoilé par l’Agence Mondiale Antidopage. Reste que les absents ont toujours tort et qu’il ne faut pas sous-estimer les autres nations présentes à Arad, à commencer par la Moldavie et l’Espagne qui seront de sérieux concurrents.

Après des championnats nationaux disputés dans « des conditions horribles mais avec de très bonnes sensations au niveau technique », Alexandra Tavernier a hâte de retrouver le maillot de l’équipe de France, qu’elle a porté pour la dernière fois lors des Mondiaux de Pékin, avec une troisième place à la clé. « On va se transcender pour l’équipe, promet-elle. C’est une motivation supplémentaire. J’espère que nos performances vont prouver que les lancers féminins sont au top du top actuellement en France. » Sur le plan individuel, la Savoyarde, qui sera notamment opposée à l’Allemande Betty Heidler et à la Moldave Zalina Marghieva (74,21 m pour son retour de suspension), annonce la couleur pour ce premier pic de forme annoncé : « Je veux repartir au minimum avec le niveau de performance pour les J.O. (ndlr : 72 m) et je ne me fixe aucune limite. »

Celle qui se définit encore comme « la petite jeune de 23 ans » laisse volontiers le rôle de « maman » de l’équipe à Mélina Robert-Michon. La recordwoman de France du disque est une spécialiste de la Coupe d’Europe hivernale, avec huit podiums individuels  à son actif. Son objectif : « Gagner et prendre des repères en compétition, dans un contexte international avec un peu d’adversité. » Une opposition incarnée notamment par la Lituanienne Zinaida Sendriute, qui possède un record à 65,83 m. La Croate Sandra Perkovic, qui vient d’effectuer un impressionnant jet à 70,59 m, sera en revanche absente. « C’est forcément motivant de voir que ça lance loin, sourit la Lyonnaise. Dommage qu’elle ne soit pas là pour qu’on puisse se comparer. »

En plus des quatre lanceuses citées ci-dessus, l’équipe de France compte quatre autres athlètes dans ses rangs. Pauline Pousse accompagnera Mélina Robert-Michon au disque. Deux espoirs seront également en lice, avec Margaux Nicollin au javelot et Rose Sharon Pierre Louis au poids. Enfin, Jérémy Nicollin, seul sélectionné masculin dans le collectif et grand frère de Margaux, lancera le javelot. De retour à son meilleur niveau après une année 2015 gâchée par les blessures, l’athlète d’Alsace Nord Athlétisme étrennera ce week-end le maillot bleu pour sa première sélection. Ses coéquipières sauront, à n’en pas douter, lui réserver un bel accueil.

Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (2)
Bernard Preau - 13/03 (17h26)
résultats= nicollin bat son record perso avec 76m 77( 1er de sa caté) mélina r michon à plus de 62 m(62,05) 2eme derriere la moldave.
Bernard Preau - 10/03 (08h38)
pousse, c'est au disque hein florian- faut pas tout mélanger!! et mélina aussi à moins qu'elles nous réservent des surprises en lançant le disque en chantant " if i had a hammer"!!!!!!
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
28/11 >  
25/11 >  
25/11 >  
29/10 > (1)
28/10 >  
23/10 >  
22/10 >  
21/10 >  
06/10 >  
29/09 >  
le reste de l'actualité
06/12 >  
05/12 >  
05/12 >  
01/12 >  
29/11 >  
28/11 >  
25/11 >  
24/11 >  
21/11 >  
19/11 > (2)
17/11 >  
14/11 > (1)
10/11 > (1)
10/11 >  
09/11 > (1)
08/11 >  
07/11 >  
06/11 > (5)
03/11 >  
03/11 >  
31/10 >  
27/10 >  
24/10 > (1)
24/10 >  
24/10 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS