MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats du Monde en salle : Le podium leur va si bien !
Commentez cette actualité(6)
Championnats du Monde en salle : Le podium leur va si bien !

Comme à Sopot en 2014, deux Français montent sur le podium du 60 m haies lors de ces Mondiaux de Portland. Pascal Martinot-Lagarde et Dimitri Bascou décrochent l’argent et le bronze, en respectivement  7’’46 et 7’’48. Le titre revient au Jamaïcain Omar McLeod, au-dessus du lot aujourd’hui avec ses 7’’41. Déception, en revanche, pour Kafetien Gomis, qui doit se contenter de la neuvième place de la longueur avec 7,88 m. L’équipe de France, avec quatre podiums, termine troisième au tableau des médailles.

Les Etats-Unis sont tombés ! Les ogres de cette compétition, auteurs d’une incroyable razzia sur leurs terres (vingt-trois médailles dont treize en or) et devant leur public (plus de 39 000 spectateurs en quatre jours) ne sont pas montés sur le podium du 60 m haies. Grâce soit rendue au Jamaïcain Omar McLeod, et aux Français Pascal Martinot-Lagarde et Dimitri Bascou. Bien sûr, on aurait aimé voir un Bleu monter sur la plus haute marche. Mais McLeod était le plus fort aujourd’hui. En 7’’41, l’homme au bandeau a égalé la meilleure performance mondiale, qu’il partage désormais avec Dimitri Bascou. Mais deux Tricolores médaillés sur 60 m haies, c’est une nouvelle performance majuscule pour les hurdlers hexagonaux. Qui, encore une fois, font honneur à la tradition française sur les obstacles. « Les autres nations commencent à s’habituer, sourit Dimitri. Mais en tant que Français, on préférerait aller chercher les premières places pour montrer qu’on sait aussi gagner ! » 

Auteurs de mise en action bien moins tranchantes que celle du Jamaïcain, Pascal Martinot-Lagarde et Dimitri Bascou ont eu le grand mérite de ne pas sortir de leur course. Au contraire, ils ont réalisé une belle remontée. Le premier améliore sa meilleure performance de l’hiver en 7’’46. Surtout, il décroche sa troisième médaille indoor, après le bronze à Istanbul en 2012 et l’argent (déjà) à Sopot il y a deux ans. Une régularité impressionnante à ce niveau. « Mc Leod a été très fort, reconnaît PML. Il a pris un départ excellent, un peu comme à Pékin. C’était trop dur à rattraper. J’ai fait ce que j’ai pu. Je me suis battu mais ça n’a pas suffi. » Le second, diminué par une angine, a su bien se reprendre après une demi-finale compliquée (2e en 7’’63). En doublant sur le fil l’Américain Jarret Eaton (7’’50), il monte pour la première fois de sa carrière sur un podium mondial avec, à la clé, un nouveau chrono sous les 7’’50 (7’’48). « C'est énorme, savoure-t-il. Compte-tenu de la façon dont s'est déroulée ma compétition, je pense que le résultat est plutôt bon. » A voir leur tour d’honneur et leur sourire, les deux Tricolores ne boudaient pas leur bonheur, ce dimanche soir.

Le crève-cœur de Gomis
Kafetien Gomis aurait aimé apporter aux Bleus une cinquième médaille, qui aurait permis à l’équipe de France d’établir son record de podiums en une édition. Mais le Nordiste de trente-cinq ans a dû se contenter de la neuvième place en finale de la longueur, à l’issue d’un concours qui lui laissera pendant longtemps des regrets. Après deux premiers essais à 7,73 m, il réussissait un bel envol à sa troisième tentative et retombait dans le sable à 7,88 m. Le tout en prenant son appel à environ trente centimètres de la planche ! Un gouffre. Cette performance lui permettait néanmoins  de doubler sur le fil le Tchèque Radek Juska (7,88 m également, mais deux autres essais mordus) et de passer à la huitième place provisoire, qui lui offrait au moins deux essais supplémentaires. Mais Fabrice Lapierre pouvait encore le dépasser et le reléguer à une neuvième place éliminatoire.
L’Australien n’allait pas s’en priver, avec un magnifique bond à 8,25 m qui lui offrait la médaille d’argent, un centimètre derrière l’Américain Marquis Dendy. Forcément, le Français, éliminé pour un centimètre, s’en voulait beaucoup en quittant l’aire de sauts. « C’est ridicule, je n’ai pas a été à la hauteur de l’événement, regrettait-il avec sa franchise habituelle. Sur ce troisième essai, je sais que j’ai de l’espace mais, pourtant, je mets le frein. Quand j’aurai pris conscience que ce genre d’opportunités ne se reproduisent pas tous les jours, peut-être que j’y arriverai. Des compétitions comme celle-là, il ne m’en reste pas trente. »

Troisième au tableau des médailles
Avec quatre podiums, l’équipe de France termine à une superbe troisième place au tableau des médailles, derrière les Etats-Unis et l’Ethiopie. Elle égale son record de breloques, établi en 1997 à Bercy et à Istanbul en 2012. « Ce résultat est plutôt satisfaisant, surtout avec une équipe de seulement dix athlètes, souligne Bernard Amsalem, président de la FFA. On remarque une montée en puissance sur ces dernières années. » Un avis partagé par Ghani Yalouz, le directeur technique national : « On ne peut que se satisfaire de l'état d'esprit de nos représentants. Ils ont emmagasiné de l'expérience. La dynamique est positive. » De bon augure à cinq mois des Jeux olympiques de Rio.

A Portland, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

Retrouvez toutes les photos de la compétition en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (6)
Bernard Preau - 22/03 (08h59)
j'aime les innocents les mains .....vides de médailles! il faut savoir distinguer les chiffres dans leur cruelle vérité de l'analyse(? )enamourée de candides thuriféraires !!
Marc Croset - 21/03 (16h58)
Fortunes diverses pour les français. .. Domination écrasante US.. 4 médailles pour 10 athlètes. . On ne peut guère espérer mieux hormis le triple féminin Ou la longueur homme. .
Jean Deruelle - 21/03 (14h25)
Entièrement d'accord avec Thierry ... mieux vaut lire ce qu'écrit M.Préau que d'être aveugle !!! Bravo à notre petite délégation !
Thierry Rouillé - 21/03 (13h56)
M. Préau, vous devriez postuler pour remplacer M. Yalouz, vue la finesse de vos analyses. Quel gâchis de ne pas mettre de telles compétences au service de l'équipe de France ! Et d'ailleurs, l'hexagone étant trop petit, visez directement l'IAAF... Sinon, euh... bravo aux frenchies que nous souhaitons voir de nouveau du côté de Rio cet été...
Ines Pitchon - 21/03 (10h27)
Bravo a l'équipe de France, et vivement Rio
Bernard Preau - 21/03 (09h14)
contrairement aux dithyrambes habituels de FGW, les athlètes français, à l'exception NOTABLE de lavillenie et aussi dans une moindre mesure de Comparoe, ont été incapables, LE JOUR J d'améliorer leurs performances de l'hiver comme ils le sont également l'été- autrement dit, c'est ce qu'on appelle des contre perf'- par ailleurs le classement par nations est totalement imbécile dans la mesure où certains pays boycottent totalement ou partiellement "l'évenement"
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
15/07 >  
14/07 > (1)
13/07 > (3)
10/07 >  
09/07 >  
01/07 > (1)
30/06 >  
29/06 >  
29/06 > (2)
28/06 > (4)
le reste de l'actualité
15/07 >  
15/07 > (1)
15/07 >  
14/07 >  
14/07 >  
14/07 >  
14/07 >  
13/07 >  
13/07 >  
13/07 >  
12/07 >  
12/07 > (2)
12/07 >  
11/07 >  
10/07 >  
10/07 > (2)
10/07 >  
09/07 >  
09/07 >  
08/07 > (1)
08/07 > (2)
08/07 >  
07/07 >  
07/07 >  
06/07 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS