MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats du Monde de semi-marathon : « Une équipe pour construire »
Commentez cette actualité(1)
Championnats du Monde de semi-marathon : « Une équipe pour construire »

Les championnats du monde de semi marathon, qui s’élanceront ce samedi 26 mars dans le port de Cardiff (Pays de Galles), pourraient permettre d’en savoir plus sur le futur de la discipline et du marathon français. Derrière deux leaders (Hassan Chahdi et Laurane Picoche), et dans un contexte international troublé, les équipes bleues viseront une place de finalistes. Les athlètes pourront, eux, décrocher leur qualification pour la prochaine Coupe d’Europe. Explications de Jean-François Pontier, manager du hors stade à la FFA.

Athle.fr : Quelles ambitions peuvent animer l’équipe de France de semi-marathon, ce samedi à Cardiff ?
Jean-François Pontier : Pour diverses raisons, certains des meilleurs Français ne sont pas là, car ils ont des stratégies de compétition qui ne correspondaient pas à ce championnat. Mais nous avons l’ambition de bien y préparer la Coupe d’Europe de semi-marathon, qui sera au programme des championnats d’Europe cet été (ndlr : à Amsterdam, du 6 au 10 juillet). Nous voulons voir se dégager une équipe compétitive. On va expliquer aux athlètes qu’ils doivent profiter de ce contexte mondial pour prouver ce qu’ils valent à haut niveau, montrer qu’ils peuvent battre leur record dans de telles conditions.

Collectivement, quelles places peut-on espérer ?
Je l’ai dit, il manque certains des meilleurs, comme (Christelle) Daunay, (Clémence) Calvin ou (Abdelatif) Meftah, mais cela va nous permettre de construire. Nous avions terminé 6e la dernière fois chez les filles, avec Daunay (ndlr : en 2014, à Copenhague, où les hommes avaient pris la 9e place). Cette fois, une place dans les huit premiers, chez les garçons comme chez les filles, serait satisfaisante. Pour les athlètes qui viennent du 5000 - 10 000 et veulent passer sur marathon à l’avenir, c’est une première étape intéressante, qu’il faudra valider. Les intégrer est aussi une manière de voir ce qu’ils seraient capables de faire à l’avenir sur marathon.

Vous évoquiez les records personnels. Ce sera l’ambition première, sur le plan individuel ?
Hassan Chahdi peut prétendre à une belle place au niveau mondial, sur la forme qu’il avait l’an dernier. Il est en pleine préparation pour le marathon, il n’y a pas de raison. Le reste de l’équipe est très homogène. Chez les filles, on attend de voir avec impatience ce que peut donner Fanny Pruvost, qui vient de disputer son premier semi à Paris (ndlr : en 1h14’24). Laurane Picoche est une valeur sûre, elle maîtrise bien ces distances-là et peut booster l’équipe. De même que l’ambition de se qualifier pour la Coupe d’Europe : les trois premiers de chaque équipe, s’ils réalisent une perf minimale (ndlr : 1h04 pour les hommes, 1h15 chez les femmes), seront retenus. Cela peut amener à une belle lutte interne.

A quoi ressemble le parcours ?
C’est un parcours situé dans le port de Cardiff, en bord de mer, et qui tourne beaucoup. A priori, de ce côté-là - on ne l’a pas encore vu - il ne sera pas très propice aux chronos, mais en général les parcours des championnats du monde sont plutôt corrects. Il y a deux ou trois petits faux plats, mais il semble assez plat. Après, beaucoup de choses dépendent des conditions : est-ce que vous avez du vent, est-ce que vous vous trouvez dans le bon peloton…

Qui peut-on attendre aux avant-postes ? En cross, l’Afrique écrase tout…
On est un peu sur le même créneau. L’Ethiopie, le Kenya et l’Erythrée risquent de tout rafler, avec quelques miettes pour le Japon et les Etats-Unis. Cela ressemble grandement aux Mondiaux de cross, en fait… Mais nous sommes en ce moment dans un contexte un peu tendu. Le semi marathon est l’une des disciplines où la lutte contre le dopage peut faire qu’on aura une densité moindre à haut niveau. Et cela peut jouer, sans doute. Les résultats des Monde en salle furent moyens, en demi-fond. C’est probablement en partie conjoncturel, et en partie lié à ce contexte. Il faudra attendre les résultats de ces Mondiaux de semi puis des marathons du printemps pour faire un premier bilan.

Propos recueillis par Cyril Pocréaux

Retrouvez la composition complète de l'équipe de France en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (1)
Bernard Bonetti - 25/03 (14h54)
Dimanche 20 mars à Lisbonne, Clémence Calvin a courru le semi (6ème) en 1h11'17". Aucun écho sur le site ... Cordialement
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
26/09 >  
13/09 >  
06/09 > (2)
03/09 > (3)
22/08 >  
17/08 > (3)
21/06 >  
12/06 > (1)
07/06 >  
05/06 >  
le reste de l'actualité
21/10 >  
21/10 >  
19/10 >  
16/10 >  
16/10 >  
15/10 >  
15/10 > (3)
15/10 >  
15/10 >  
13/10 >  
12/10 >  
11/10 > (2)
10/10 > (1)
10/10 >  
09/10 > (2)
08/10 > (2)
08/10 >  
05/10 >  
05/10 > (2)
01/10 >  
27/09 >  
24/09 >  
24/09 >  
21/09 >  
18/09 > (7)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS