MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France cadets-juniors : Des tripleux dans le vent
Commentez cette actualité
Championnats de France cadets-juniors : Des tripleux dans le vent

Les triple sauteurs ont fait parler la poudre lors de cette deuxième journée de compétition à Châteauroux. Le junior Melvin Raffin et le cadet Martin Lamou se sont respectivement envolés à 16,93 m et 16,46 m. Mais leurs performances n’ont pas pu être homologuées, à cause d’un vent trop favorable. Les haies hautes ont tenu toutes leurs promesses, avec les victoires, chez les juniors, des favoris Laura Valette (13’’31) et Dylan Cati (13’’73) dans d’excellents chronos. Plusieurs records de France ont été approchés mais ne sont pas tombés, du disque juniors garçons avec Jordan Guehaseim (58,69 m) au 3000 m juniors filles avec Cassandre Beaugrand (9’16’’73), en passant par Fred Moudani-Likibi au poids (19,72 m).

Les Perfs

Deux garçons plein d’avenir

La belle histoire du triple saut français pourrait bientôt s’enrichir de nouveaux trophées. Après Benjamin Compaoré et Teddy Tamgho, champions du monde juniors en 2006 et 2008 avant de briller chez les grands, Melvin Raffin et Martin Lamou se verraient bien marcher sur les traces de leurs glorieux aînés. Ce samedi, ils ont offert un superbe spectacle sur la piste du stade de la Margotière. Le premier nommé a ouvert le bal lors du concours juniors, avec un cinquième essai qui a déclenché les clameurs du public. Un envol impressionnant à 16,93 m (+2,8m/s) malheureusement un peu trop venté, sous les yeux de son entraîneur Laurence Bily mais en l’absence de son autre coach, Teddy Tamgho, convalescent après sa fracture du condyle du fémur lors des France Elite. Avec un meilleur saut homologable à 16,43 m réalisé à sa deuxième tentative, l’athlète de Savigny Sénart Athlétisme a confirmé qu’il pouvait prétendre au podium lors des Mondiaux de Bydgoszcz, une compétition qu’il abordera en tant que quatrième meilleur performeur mondial de l’année. « Il y a encore des choses à régler techniquement avec mes coaches, notamment au niveau du multi après la foulée, estime Melvin. Mais aujourd’hui, j’ai respecté les consignes qu’on m’avait données, en mettant de la vitesse dans ma course d’élan.

« Excité par le concours des juniors », selon ses propres mots, Martin Lamou a déboulé quelques minutes plus tard sur le sautoir avec la ferme intention de marquer lui aussi les esprits. Ce qu’il a fait dès le premier essai. Le recordman de France cadets (16,34 m) a décollé à 16,46 m, malheureusement aidé par un vent beaucoup trop capricieux (+4,1m/s). Le concours était bien sûr déjà plié avec cette entrée en matière, mais l’athlète du Limoges Athlé s’est quand même fendu d’un deuxième saut à 16,15 m (+1,3m/s), histoire de valider une performance avec vent régulier. Il se présentera aux championnats d’Europe cadets dans la peau du grand favori. D’un ton posé, il ne cache pas ses ambitions : « Mon but, aujourd’hui, était de me rapprocher des dix-sept mètres. Je ne suis pas inquiet pour le record de France. Il me reste les Europe pour ça. » Rendez-vous sur les sautoirs dans les semaines à venir.

Le Temps Fort

Mischler avec la manière

C’était peut-être la course la plus attendue des championnats de France. Avec, sur la ligne de départ de ce 1500 m juniors masculins, Baptiste Mischler, vice-champion d’Europe de la spécialité, Yani Khelaf et Mohamed-Amine El Bouajaji, auteurs eux aussi du niveau de performance requis pour les Mondiaux, sans oublier Fabien Palcau et Jimmy Gressier, les médaillés d’or par équipes des championnats d’Europe de cross. Si la course a tenu toutes ses promesses, il faudra en revanche repasser pour le suspense. Car Baptiste Mischler, une classe au-dessus de tout le monde aujourd’hui, a éparpillé le peloton façon puzzle quand il l’a voulu. Après 800 mètres parcouru sur un train de sénateur (2’17), l’épatant Jimmy Gressier a allumé la première mèche, en accélérant violemment l’allure. Baptiste Mischler a sagement pris sa foulée, avant de placer son démarrage à 450 mètres de la ligne. Il a rapidement fait le trou et, avec un dernier 500 m bouclé en 1’06, il a pu se permettre de savourer sa victoire dans la dernière ligne droite.

La chute d’El Bouajaji
Une première place en 3’54’’19 qui lui tenait à cœur pour plusieurs raisons. D’abord, parce qu’avant aujourd’hui, le demi-fondeur d’Unitas Brumath n’avait, aussi étonnant que cela puisse paraître, jamais décroché un titre de champion de France. Ensuite, parce qu'il rêvait de réaliser le doublé avec son frère Timothée, vainqueur hier sur 2000 m steeple chez les cadets. Enfin, parce qu’il a pu faire le plein de confiance à un peu plus de deux semaines des Mondiaux de Bydgoszcz. « Après mon record sur 800 m à Mannheim, j’arrivais ici avec les jambes un peu lourdes, confie-t-il. Finalement, ça s’est bien passé. C’est de l’apprentissage par rapport aux Monde. Je vois que je tiens l’enchaînement des courses. L’objectif en Pologne sera d’être finaliste. On me murmure dans l’oreille que je peux espérer une médaille. Mais je n’y pense pas du tout pour l’instant. »
Les Mondiaux, plusieurs des demi-fondeurs en lice dans ce 1500 m l’ont sans doute en tête ce soir. Car, derrière la limpidité de la victoire de Mischler, le reste du classement est venu un peu brouiller les cartes. L’argent revient en effet à Jimmy Gressier (3’55’’84), qui disputera le 5000 m en Pologne, et la médaille de bronze à la surprise Hugo Hay (3’56’’58). Yani Khelaf se classe cinquième en 3’57’’22, après avoir coiffé sur le fil Mohamed-Amine El Bouajaji, neuvième en 3’59’’69 et victime d’une chute à moins de dix mètres de l’arrivée. Pour la deuxième place sur 1500 m pour la Pologne, c’est le comité de sélection qui tranchera. Et cette fois, il y a du suspense.

Les Chiffres

0

Laura Valette n’a jamais connu la défaite sur les haies depuis sa première participation à des championnats de France cadets-juniors, en 2013. L’an dernier, elle n’était pas présente à Albi lors du grand rendez-vous national, pour cause de championnats d’Europe juniors (médaillée de bronze). De retour aux affaires hexagonales cet été, la hurdleuse de Nantes Métropole Athlétisme n’a jamais tremblé ce samedi, en affichant une belle maîtrise technique au fil des courses, sous les yeux de Ladji Doucouré, venu en spectateur. « J’ai été propre techniquement, analyse-t-elle. En finale, j’ai tout donné, mais ça n’a pas forcément donné quelque chose de mieux. »
Vainqueur en 13’’31, elle a, en effet, couru au centième près dans le même temps qu’en séries. Largement suffisant, cependant, pour l’emporter devant les juniors première année Sarah Koutouan (AC Paris-Joinville, 13’’48), médaillée de bronze aux Mondiaux cadets l’an dernier, et Solène Ndama (13’’60), la spécialiste des épreuves combinées de Bordeaux Athlé. Après « une super expérience aussi bien sportivement qu’humainement » lors des France Elite à Angers, où elle a porté son record personnel à 13’’19, Laura Valette confirme son statut de patronne chez les juniors en France. Aux Mondiaux de Bydgoszcz, ce sera une autre histoire, face à une opposition extrêmement relevée. « Une finale, ce serait déjà pas mal », avance avec sagesse l’athlète entraînée par Richard Cursaz. Et pourquoi pas mieux ?

13

Melvin Raffin n’a pas été le seul athlète à briller sous les couleurs vertes et blanches de Savigny Sénart Athlétisme. Fred Moudani-Likibi a, en effet, impressionné au lancer du poids cadets. Avec un jet à 19,72 m, il s’est approché à seulement treize centimètres du record de France d’Antoine Duponchel, établi en 2013. Fred n’avait jamais dépassé dix-neuf mètres avant ces France. Une ligne symbolique qu’il a franchie dès le premier essai, malgré de « mauvaises sensations », ainsi qu’à trois autres reprises. Perfectionniste, le Francilien au gabarit impressionnant pointait pourtant un manque de « gnaque et de vitesse ». Il aura l’occasion de se corriger lors des championnats d’Europe cadets de Tbilissi, où il annonce vouloir « vraiment battre le record de France ».

La Décla

Cassandre Beaugrand (AS Monaco), championne de France juniors du 3000 m en 9’16’’73,  à moins de quatre secondes des 9’13’’86 de Marie-Pierre Duros en 1986 : « Je suis partie trop vite puis je me suis un peu endormie. C’était dur de battre le record de France en étant toute seule devant. Je relativise car je ne m’étais pas trop préparée pour cette course. J’ai enchaîné les compétitions tous les week-ends depuis plusieurs semaines. Aujourd’hui, j’étais là juste pour me faire plaisir et valider mon ticket pour les Mondiaux. »

Retrouvez toutes les réactions dans le fil de la journée, en cliquant ici

Et Aussi

Impossible de citer les trente-et-un champions de France du jour dans cette page. On se concentrera donc sur les principaux résultats, et tout particulièrement sur la course aux niveaux de performance requis pour les Europe cadets et Mondiaux juniors, fil rouge de cette deuxième journée de compétition.
Le junior Jordan Guehaseim (CA Montreuil 93), qui avait brillé la semaine dernière à Mannheim, a confirmé en expédiant son disque à 58,69 m pour l’emporter aisément. Autre bonne nouvelle pour les lancers : le niveau de performance au marteau de la cadette Juliette Ciofani (Athletic Club Pays De l’Ourcq) pour les championnats d’Europe de Tbilissi avec 63,27 m, toute heureuse à l’issue de son concours.
Même joie pour le décathlonien Léo El Achkar (Us Cagnes) sur 110 m haies cadets, vainqueur haut la main en 13’’71 (+0,6m/s). Sur la même distance mais chez les juniors, Dylan Caty (Entente Sambre Avenois 59) a tenu son rang en l’emportant en 13’’73 (+0,8/s), dans une course d’une densité exceptionnelle avec Alban Lefeuvre (Haute  Bretagne Athletisme, 13’’80), Romain Lecoeur (Stade Sottevillais, 13’’81) et Matteo Ngo (13"83). Sur 100 m haies, la cadette Cyrena Samba-Mayela (AC Paris-Joinville), au-dessus du lot, a établi un nouveau record personnel en 13’’32. Elle fera partie des candidates au titre en Géorgie.
On retiendra également les 4,90 m du cadet Alexis Quest (Racing Club de Saint Denis) à la perche, qui empoche à la fois la victoire et sans doute un ticket pour les Europe de sa catégorie. Côté demi-fond, Elsa Racasan (Evian Off Course), qui sera probablement présente aux Mondiaux juniors sur 5000 m, a réalisé un joli cavalier seul sur 1500 m, conclu par une victoire en 4’29’’85. Enfin, la longueur juniors filles, qui s’est déroulée sur le terrain annexe du complexe sportif de la Margotière, a tenu en haleine les spectateurs présents. Trois filles se tiennent en cinq centimètres, avec la première place d’Hilary Kpatcha (CA Balma) grâce à un saut à 6,28 m (+1,2m/s), devant Maeva Phesor (6,25 m, RC Vichy) et Marie-Jeanne Ourega (6,23 m, Dynamic Aulnay Club). Et dire que Yanis David n’était pas là…

A Châteauroux, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

Retrouvez le direct de la journée et toutes les réactions, en cliquant ici
Tous les résultats des championnats en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la 2ème journée en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
10/09 >  
22/07 > (1)
21/07 > (1)
20/07 > (1)
15/07 >  
15/07 >  
14/07 >  
14/07 >  
08/07 > (2)
07/07 >  
le reste de l'actualité
24/09 >  
24/09 >  
21/09 >  
18/09 > (6)
16/09 >  
16/09 > (5)
16/09 > (1)
15/09 >  
15/09 >  
14/09 >  
14/09 >  
13/09 >  
12/09 >  
12/09 >  
11/09 >  
10/09 > (2)
08/09 >  
07/09 > (3)
06/09 > (2)
06/09 >  
03/09 >  
03/09 >  
03/09 > (3)
31/08 >  
31/08 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS