MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Meeting de Paris : Les Bleus prêts pour un bain de foule
Commentez cette actualité
Meeting de Paris : Les Bleus prêts pour un bain de foule

Vingt-quatre athlètes français*, dont cinq médaillés aux Jeux olympiques de Rio, participent ce samedi soir au meeting de Paris. Quatre jours après leur retour du Brésil, ils ont les jambes  un peu lourdes. Mais ils comptent bien se dépasser pour fêter avec le public hexagonal la moisson historique des J.O.

« Je suis arrivé en voiture et je me suis garé sur le parking. Je suis à la maison ! » Pierre-Ambroise Bosse, le regard pétillant, n’évoque pas son retour au bercail, après trois semaines passées au Brésil, mais son arrivée à l’hôtel des athlètes pour le meeting de Paris. Le recordman de France l’avoue : il n’est pas dans la forme de sa vie, un peu plus d’une semaine après sa quatrième place aux Jeux olympiques de Rio. Mais hors de question, pour lui, de manquer le seul meeting Diamond League organisé sur le sol français. Ses ambitions ? « Je vais me concentrer sur les points du classement général, en essayant de limiter la casse. Et je vais faire quelque chose dont je n’ai pas l’habitude : être calculateur. » Actuellement en deuxième position dans la course au diamant, sur les talons de Ferguson Cheruiyot Rotich, le Gujanais peut encore espérer coiffer sur le fil le Kényan, en le devançant sur 800 m à Paris puis à Bruxelles.
Si Pierre-Ambroise Bosse participe pour la première fois de sa carrière au sprint final de la Diamond League, Renaud Lavillenie est, lui, un grand habitué de ce match au long cours. Le Clermontois est lancé vers… une septième victoire consécutive au classement général de sa discipline. Mais, comme les quatre autres athlètes tricolores médaillés à Rio et présents à Paris, il se rend d’abord au Stade de France pour y profiter de l’ambiance festive attendue. « J’ai toujours reçu un accueil extraordinaire ici, apprécie le vice-champion olympique, qui avait dû se contenter de la cinquième place l’an dernier en Seine-Saint-Denis. J’ai envie de reconquérir ce stade. C’est le sursaut d’orgueil qui fait la marque des grands champions. J’espère que je l’aurai demain. »

Lemaitre et sa boîte à mouchoirs
Les athlètes hexagonaux ayant terminé sur le podium aux J.O. auront l’honneur d’être présentés au public lors du traditionnel tour de piste en voitures de collection, organisé en ouverture du meeting. Ils devraient être accueillis chaleureusement par un peu plus de 30 000 spectateurs. L’occasion d’aller à la rencontre du public français, après avoir retrouvé leurs proches en début de semaine. « Je ne pensais pas qu’il y aurait un tel engouement après ma médaille, reconnaît Mélina Robert-Michon, en argent aux J.O. Tout le monde a été très touché. Quand je suis rentrée dans le village de mes parents (ndlr : à Colombe en Isère), plus de la moitié des habitants étaient là. Ça a été la grosse fête. »
Comme la discobole, Mahiedine Mekhissi, engagé sur 3000 m,  a eu du mal à trouver quelques minutes pour s’entraîner. Mais il a tout de même réussi à effectuer une séance et a eu la chance de ne pas tomber malade, contrairement à plusieurs athlètes. Christophe Lemaitre, très enrhumé, s’est ainsi présenté en conférence de presse avec une boîte à mouchoirs. « La climatisation du Brésil a fait des ravages, sourit l’Aixois. Je suis venu à Paris pour le public français. Beaucoup de gens se sont levés très tôt et couchés très tard à cause de nous. Je veux les remercier de leur soutien. »

Mayer milite pour le triathlon
Le médaillé de bronze olympique sur 200 m a l’habitude de courir devant plusieurs dizaines de milliers de spectateurs, tout comme le recordman d’Europe Jimmy Vicaut, de retour sur la piste de ses 9’’86 en 2015. C’est rarement le cas des spécialistes des épreuves combinées, habitués à concourir devant une assistance moins fournie. Le vice-champion olympique du décathlon, Kevin Mayer, prendra part, demain soir, au concours du javelot. Ce dont il compte bien profiter, ravi d’avoir déjà pu participer au mois de juillet au meeting de Monaco : « On travaille énormément pour seulement une ou deux compétitions dans l’année, rappelle-t-il. Pouvoir se préparer dans les conditions d’un grand championnat m’a mis dans les meilleures dispositions pour faire un résultat à Rio. Pour moi, il devrait y avoir un triathlon réservé aux décathloniens lors de chaque meeting Diamond League. » Habitué à lancer le javelot après avoir déjà disputé huit épreuves, l’athlète entraîné par Bertrand Valcin partira avec un autre handicap samedi soir. Consultant pour la chaîne de télévision Canal +, il n’aura qu’une vingtaine de minutes pour s’échauffer. Le folklore d’un meeting post-J. O, qui ne l’empêchera pas de profiter de la superbe ovation que devrait lui réserver le public dionysien.

Florian Gaudin-Winer pour athle.fr


Les Bleus sont prêts pour le Meeting de Paris par FFAthletisme

*Frédéric Dagée (poids), Harold Correa et Benjamin Compaoré (triple saut), Pauline Pousse et Mélina Robert-Michon (disque), Stanley Joseph et Renaud Lavillenie (perche), Mamadou Kasse Hann  (400 m haies), Marine Vallet (hauteur), Marie Gayot et Floria Gueï (400 m), Samir Dahmani et Pierre-Ambroise Bosse (800 m), Ophélie Claude-Boxberger (3000 m steeple), Eloyse Lesueur (longueur), Kevin Mayer (javelot), Brigitte Ntiamoah (200 m), Cindy Billaud et Sandra Gomis (100 m haies), Bouabdellah Tahri, Yoann Kowak et Mahiedine Mekhissi (3000 m), Christophe Lemaitre et Jimmy Vicaut (100 m)

Huit champions olympiques en piste

Kendra Harrison veut battre son record personnel avant la fin de la saison. Et vu qu’elle détient le record de monde (12’’20), il faudra suivre de très près sa prestation samedi soir. Privée de Jeux olympiques après être passée à côté des Trials, l’Américaine a très faim. Si le thermomètre consent à baisser un peu samedi soir, un autre record du monde pourrait être en danger au Stade de France. Celui du 3000 m steeple, avec la présence de la Bahreïni Ruth Jebet, passée tout près à Rio des 8’58’’81 de la Russe Gulnara Samitova-Galkina. Les sept autres champions olympiques en individuel à suivre : Kerron Clement sur 400 m haies, Ryan Crouser au poids, Thomas Röhler au javelot, Tianna Bartoletta à la longueur, Ruth Beitia à la hauteur, Faith Kipyegon sur 1500 m et Sandra Perkovic au disque.

Le Meeting de Paris est à suivre demain dès 18h30 sur www.athle.fr et sur Canal+ à partir de 19h50.

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
11/01 >  
15/12 > (1)
01/12 >  
03/11 >  
03/09 >  
01/09 >  
26/06 >  
26/06 >  
22/06 >  
18/05 >  
le reste de l'actualité
11/12 >  
06/12 > (1)
24/11 > (1)
29/09 >  
11/09 >  
22/08 >  
06/06 >  
23/05 >  
14/04 >  
06/04 >  
01/03 >  
01/02 > (1)
09/12 >  
08/12 >  
12/10 >  
27/09 > (2)
14/09 > (2)
12/09 > (2)
22/08 >  
25/07 > (1)
19/07 >  
13/07 > (1)
12/05 >  
06/05 >  
02/05 >  
rechercher
Evénements
à venir
Championnats de France Elite
Championnats de France de Cross-country
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS