MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
DécaNation : Marseille va vibrer athlé
Commentez cette actualité(2)
DécaNation : Marseille va vibrer athlé

Après un meeting Pro Athlé Tour, en 2015, et avant les championnats de France Elite, en 2017, Marseille accueille, ce mardi soir, le DécaNation. Lors de la conférence de presse, qui a mis autant à l’honneur les athlètes que les collectivités locales*, les Bleus, mais aussi le champion olympique du poids Ryan Crouser et l’ancien recordman du monde du 100 m Asafa Powell, ont clamé leur bonheur de participer à une compétition par équipes.

Ces derniers jours, Ryan Crouser a effectué quelques jets au disque. Avec un objectif : « ne blesser personne » ce mardi soir, sur la piste du stade Delort. Magie du DécaNation, l’Américain, champion olympique du poids à Rio, lancera en effet aussi le disque dans quelques heures, afin d’apporter de précieux points à la Team America. Un collectif dans lequel il fait notamment équipe avec le Jamaïcain Asafa Powell. Lors de la conférence de presse, lundi après-midi, il ne fallait donc pas se fier aux apparences. Le lanceur détenteur du record olympique, avec son maillot bleu clair siglé USA, et l’ancien recordman du monde du 100 m, avec son t-shirt noir et jaune aux couleurs de la Jamaïque, n’avaient, en effet, pas grand-chose en commun sur le plan visuel. « Mais, même si on n’est pas du même pays, on se connaît, assure Crouser. On se croise en meetings et on a plaisir à être dans la même équipe. »

Les Bleus, présents au complet à Marseille avec leurs six médaillés olympiques, ont logiquement beaucoup plus d’atomes crochus. Ils se côtoient lors des grands rendez-vous sous le maillot bleu, dans une ambiance de camaraderie rodée depuis de nombreuses saisons. « Je salue le travail de la direction technique nationale, qui a inculqué un état d’esprit familial », rappelle Mélina Robert-Michon, médaillée d'argent aux Jeux. On est heureux d’être ensemble et je pense que c’est quelque chose d’important. » A ses côtés, le sourire de Christophe Lemaitre vient corroborer ses propos. Les athlètes de la SCO Sainte-Marguerite Marseille, Eloyse Lesueur, Cindy Billaud et Elodie Normand, accompagnées du presque local Samir Dahmani, venu de Martigues, enchaînent aussi les fous-rires. Le DécaNation, avec son classement par équipes, correspond parfaitement aux valeurs collectives prônées par le directeur technique national, Ghani Yalouz. « L’équipe de France est toujours soudée, souligne ce dernier. On est à la fin d’un cycle de quatre années, mais qui va être festif. C’est un moment qui appartient aux athlètes et qu’ils veulent partager avec le public. »

Une nouvelle étape avant les France Elite
Des spectateurs marseillais qui sont en train de s’habituer à accueillir la crème de l’athlétisme. Après un meeting inscrit au calendrier du Pro Athlé Tour, en 2015, et avant les championnats de France Elite, l’an prochain, le stade Delort, qui a été rénové et est réservé toute l’année à l’athlé, accueille les Bleus. Dans un cadre particulier, puisque Marseille est en pleine opération de promotion de la candidature de Paris 2024**. Ce qui explique la présence inattendue de Denis Masseglia, président du comité national olympique et sportif français (CNOSF), à la conférence de presse. Le chef-lieu des Bouches-du-Rhône sera aussi capitale européenne du sport l’an prochain. « Marseille ne pouvait pas avoir obtenu cette désignation sans une présence forte du sport olympique numéro un, estime André Giraud, vice-président délégué de la FFA et président de la ligue de Provence. La ville nous a donné un élan, qui nous a permis de développer davantage l’athlétisme. Le DécaNation est une nouvelle étape, qui marque la reconnaissance du travail effectué. »

Les habitants de la cité phocéenne, sevrés pendant plusieurs années d’athlétisme de très haut niveau, même si le stade de Luminy a longtemps accueilli un meeting national, sont désormais aux premières loges pour découvrir les champions tricolores.  « On a envie de faire plaisir à un public qu’on n’a pas souvent l’occasion de côtoyer, explique Mélina Robert-Michon. On a la possibilité de toucher de nouvelles personnes. Des enfants seront là. Assister à cette compétition leur donnera peut-être envie de s’inscrire dans un club. »

L’émotion de Lesueur
Comme tous les athlètes, la lanceuse de disque a hâte de pouvoir décompresser et profiter de vacances bien méritées, après une longue saison. Le DécaNation vient conclure en beauté l’été. Pour Eloyse Lesueur, il a forcément une saveur un peu particulière. La sauteuse en longueur n’a plus porté le maillot de l’équipe de France depuis sa cinquième place européenne en salle à Prague (République Tchèque), en mars 2015. « Ça fait bizarre de retrouver des gens avec qui tu as partagé autant de choses, avant une rupture brutale de presque deux ans, confie-t-elle. Mais les repères et les habitudes reviennent vite. Je retrouve la bonne humeur que je connaissais en équipe de France. »

Les athlètes, mais aussi les clubs, seront à l’honneur ce mardi soir. C’est dans cet état d’esprit qu’a été constituée une équipe des étrangers licenciés en France, qui concourra au côté des Bleus, de la team America, du Japon, de la Chine et de l’Ukraine. « Nous avons décidé d’honorer les clubs, en les mettant en valeur », explique Bernard Amsalem, président de la FFA. Si le DécaNation peut susciter des vocations, à la SCO Sainte-Marguerite Marseille ou ailleurs, le pari marseillais sera à coup sûr réussi.

Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

*La Ville de Marseille représentée par Richard Miron, adjoint délégué aux sports, Maurice Di Nocera, vice-président du Conseil départemental, et le Conseil régional.
**Si Paris est désignée ville organisatrice des J.O 2024, Marseille accueillera les épreuves de voile.

La compétition est à suivre en direct de 18h15 à 20h35 sur Canal+ Sport
Retrouvez toutes les informations sur le DécaNation en cliquant ici

 

PG
Administrateur
les réactions (2)
Gérard Dupuy - 13/09 (10h40)
Dans la composition d'équipe "Les étrangers licenciés en France" un athlète est de nationalité française à part entière... S'agit-il d'un renfort pour l'équipe ?
Le vrai Candide - 12/09 (23h59)
Eloyse Lesueur n'a pas eu de titre mondial en mars 2015 à Prague mais une 5è place aux Championnats d'Europe en salle. Pour son titre mondial en salle, c'était l'année précédente en mars 2014 à Sopot (Pologne) !
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
12/09 > (2)
30/08 >  
29/08 >  
26/08 >  
11/07 >  
30/08 >  
le reste de l'actualité
29/09 >  
11/09 >  
03/09 >  
01/09 >  
22/08 >  
26/06 >  
26/06 >  
22/06 >  
06/06 >  
23/05 >  
18/05 >  
08/05 >  
28/04 > (1)
26/04 >  
14/04 >  
06/04 >  
04/04 >  
01/03 >  
24/02 > (1)
17/02 > (1)
16/02 >  
07/02 > (1)
01/02 > (1)
19/01 > (1)
14/12 >  
rechercher
Evénements
à venir
Championnats de France 10 km
Marathon de Toulouse
Ekiden de Paris
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS