MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats d’Europe des 24 h : Vers de nouveaux horizons
Commentez cette actualité
Championnats d’Europe des 24 h : Vers de nouveaux horizons

L’équipe de France des 24H aborde les championnats d’Europe 2016 de la discipline, disputés à domicile autour du stade d’Albi, avec appétit et enthousiasme. Les ambitions de médailles collectives sont réelles, et les coureurs comptent sur les spectateurs pour les porter vers les sommets, dans une compétition qui devrait réunir 180 athlètes représentant vingt-quatre pays.

Six ans après Brive, les championnats d’Europe des 24 heures sont de retour dans l’Hexagone, sur un circuit roulant d’environ 1120 mètres tracé autour du stade d’Albi, et avec des conditions climatiques annoncées idéales. Dans le Tarn, les douze Bleus engagés ce week-end tenteront de faire aussi bien que leurs aînés, qui avaient ramené quatre médailles, dont les deux titres féminins mis en jeu avec Anne-Cécile Fontaine et le collectif. « En 2010, nous avions eu de bons résultats, on espère donc que cela va booster nos athlètes. Le fait de jouer à domicile, cela peut amener un public familial et de connaisseurs, qui joue un rôle important. Dans un 24h, la dimension mentale est primordiale, et avoir des proches qui vous encouragent peut vous aider à aller plus loin », synthétise Jean-François Pontier, manager du hors stade à la FFA.
A l’époque, une certaine Anne-marie Vernet faisait partie de l’équipe championne d’Europe. Sixième en 2010, elle avait fait encore plus fort en 2013 en remportant la couronne continentale devant sa compatriote Cécile Nissen. Ces deux-là feront encore partie de l’aventure ce week-end, et feront office de locomotives pour les six Bleues attendues sur la ligne de départ samedi matin. Chez les hommes, la figure de proue est sans doute Ludovic Dilmi, médaillé d’argent en 2012 à Katowice et neuvième à Turin l’an passé. Compte tenu de l’exigence extrême de la distance et l’importance des paramètres à maitriser, il semble difficile de se risquer à des pronostics avant l’aurore du deuxième jour.

Sorokin et Jansson favoris
Côté international, des favoris semblent tout de même se détacher. A commencer par le Lituanien Aleksandr Sorokin chez les hommes. En l’absence du champion d’Europe en titre, l’Allemand Florian Reus, il devrait rapidement prendre les devants de la course pour imprimer son allure. Cette année, il a réalisé une performance impressionnante sur les 24H, avec un record personnel porté à 260,491 km. Chez les femmes, la Suédoise Maria Jansson, titrée l’an dernier à Turin, part également avec une longueur d’avance sur le reste de la troupe. Ses 242.686 km parcourus en 24H cette saison ont de quoi impressionner.

Cinq novices au départ
Dans le camp tricolore, c’est sur la densité de l’ensemble plutôt que sur les cotes individuelles que préfèrent miser Jef Pontier et Frédéric Barreda, référent de la discipline à la FFA. « Nous sommes habitués à connaître de bons résultats lors des championnats internationaux, même si on a connu une légère baisse depuis deux-trois ans car nous avons du mal à renouveler nos cadres, retrace le manager du hors stade. Nous sommes en plein reconstruction, à la croisée des chemins. L’objectif est moins élevé qu’il y a quatre ans, mais nous estimons pouvoir viser un podium par équipes, chez les hommes comme chez les femmes. » Frédéric Barreda abonde : « On n’a pas quelqu’un qui sort du lot mais, par équipes, ça paraît jouable. Chez les filles, l’équipe suédoise semble intouchable, mais on va se battre pour les places d’honneur. Les athlètes ont bien assimilé le stage de préparation à Andrézieux-Bouthéon, il n’y a aucun blessé. On peut être optimistes. »
En 2016, c’est « un gros tiers de l’effectif » qui a été renouvelé, puisque deux femmes (Valérie Vallon et Nathalie Derrault) et trois hommes (Patrick Ruiz, Guillaume Laroche et Piero Lattarico) feront leurs grands débuts sous le maillot bleu. Une nouvelle génération qui a hâte de tenter d’imiter ses aînés, si possible dès ce week-end à Albi.

Etienne Nappey et Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
21/11 >  
14/10 >  
13/09 >  
09/09 > (2)
08/09 >  
01/09 >  
18/08 >  
17/08 >  
14/08 >  
13/08 >  
le reste de l'actualité
19/01 > (4)
18/01 >  
17/01 >  
17/01 > (1)
16/01 >  
15/01 > (1)
15/01 >  
13/01 >  
13/01 >  
12/01 >  
12/01 >  
10/01 > (1)
08/01 >  
05/01 >  
04/01 > (1)
02/01 > (5)
31/12 >  
30/12 >  
29/12 >  
28/12 >  
27/12 >  
26/12 >  
25/12 >  
24/12 >  
23/12 >  
rechercher
Fil
Info
09/12 (09h22)
Histoire (par la CDH) : le meeting de Mayenne
01/12 (16h50)
Annulation du colloque « Les satellites de la performance » les 2-3 décembre 2017 à Fontainebleau
01/12 (13h19)
Athlétisme Magazine n° 573 (décembre-janvier 2018), disponible dès à présent en ligne !
01/12 (00h00)
L'Agenda de Décembre 2017 ...
30/11 (09h16)
Histoire (par la CDH) : le cross d’Evreux
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS