MON ACCÈS
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Trouver un club près de chez vous
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite en salle : Les forces féminines en présence
Commentez cette actualité
Championnats de France Elite en salle : Les forces féminines en présence

De retour au Stadium Bordeaux-Lac, les championnats de France Elite en salle promettent, cette année encore, de belles empoignades et des performances de haut vol. A quinze jours des championnats d’Europe de Belgrade, Athle.fr vous propose un tour d’horizon des forces féminines en présence en Gironde, épreuve par épreuve.

60 m
Meilleure performeuse française de la saison, Stella Akakpo (Amiens UC) a d’ores et déjà réalisé le niveau de performance requis (7’’25) en se présentant sur la ligne de départ dans la peau de la favorite. Ses principales rivales, qui espèrent la rejoindre dans l’avion pour la Serbie, seront Jennifer Galais (Décines Meyzieu Athlétisme) et Floriane Gnafoua (Athlé 91), qui fera sa rentrée à cette occasion. A noter l’absence de la tenante du titre Carolle Zahi (Athlé Sud 77), et la présence de la spécialiste du 400 m Floria Gueï (Entente Sud Lyonnais), qui tente l’aventure sur la ligne droite.

200 m
Victorieuse en 2016, Akakpo ne tentera pas le doublé cette année. C’est donc la locale de l’étape Maroussia Paré (US Talence) qui part avec le meilleur chrono des engagées (23’’60), mais sa marge de manœuvre sur la junior Estelle Raffai (Athlé 91) et Brigitte Ntiamoah (EA Grand Mulhouse) n’est pas si grande. Attention également à Deborah Sananes (EA Bourg-en-Bresse), qui vient de battre le record de France espoirs du 400 m.

400 m
Déjà assurées d’une place sous le maillot bleu à Belgrade, Floria Gueï et Deborah Sananes ont décidé de faire l’impasse sur le 400 m ce week-end. Championne de France en 2016, Marie Gayot ne fréquente plus les pistes en tartan. La pancarte sera donc dans le dos d’Agnès Raharolahy (Nantes MA), qui possède plus d’une seconde d’avance aux bilans sur Estelle Perrossier et Farah Clerc (Lyon Athlétisme). Pour voir la Serbie en individuel, il lui faudra courir en 53’’20 ou moins. Qualifiée pour Belgrade sur 800 m, Clarisse Moh (CA Montreuil 93) s’aligne sur la distance inférieure sur les bords de la Garonne.

800 m
Lauréate en 2016, Lore Hoffmann (AS Aix-les-Bains) est une candidate crédible à sa succession, même si elle n’est pas en tête des bilans. Elle aussi espoir, Charlotte Mouchet (Amiens UC) a couru en 2’04’’87 à Reims cette saison. Pour ces deux-là, il faudra courir en moins de 2’03’’50 pour accompagner Clarisse Moh aux championnats d’Europe. A domicile, Imane Boukharta (US Talence) aura également des arguments à faire valoir.

1500 m
Tenante du titre, Elodie Normand (Sco Sainte-Marguerite Marseille) a toutes les armes pour récidiver, à commencer par le meilleur chrono de la saison (4’19’’80), et un matelas de huit secondes aux bilans sur sa première dauphine, Coraline Maamouri (AC Arpajonais). Même si elle ne s’est pas montrée aussi à son aise que l’an passé sur cette distance, Emma Oudiou (Athlé Sud 77) sera à surveiller de près, une semaine avant les championnats de France de cross.

3 000 m
La proximité des championnats de France de cross de Saint-Galmier fait que la plupart des meilleures demi-fondeuses de l’Hexagone ne seront pas à Bordeaux ce week-end. Mais la course ne devrait pas manquer de piquant pour autant, avec les présences annoncées d’Ophélie Claude-Boxberger (Montbéliard Belfort Athlé), d’Aisse Sow (Athlé Sud 77), et d’Elodie Normand, qui tentera un inhabituel doublé 1500 m - 3000 m. A Aubière l’an passé, c’est Emma Oudiou qui l’avait emporté devant Fanny Pruvost (RC Arras), absente cette année.

60 m haies
Laura Valette (Nantes MA) incarne la relève de la discipline dans l’Hexagone, et possède déjà la meilleure performance française de l’hiver en 8’’13, même si Cindy Billaud (Sco Sainte-Marguerite Marseille), la tenante du titre, n’a pas couru en 2017. Sandra Gomis (AC Littoral 44) également absente, il faudra chercher du côté d’Alice Decaux (US Ivry), Awa Sene (Doubs Sud Athlé) et la combinarde Antoinette Nana Djimou (CA Montreuil 93) pour trouver des prétendantes au podium.

3000 m marche
Sur le papier, Emilie Menuet (AJ Blois-Onzain) est au-dessus du lot. Treizième des Jeux de Rio sur 20 km, elle n’a marché qu’une seule fois sur la distance cette saison, en 12’50’’13. La jeune Clémence Beretta (Athlé Vosges EC), qui a battu le record de France juniors en décembre à Vittel, devrait être aux avant-postes également, tout comme la vice-championne 2015 du CA Montreuil 93 Marine Quennehen. La tenante du titre Enora Trebaul (Pays de Landernau Athlétisme) est absente.

Saut en Hauteur
L’édition 2016 avait sacré Marine Vallet (Stade Rennais), auteure d’un superbe concours pour porter son record personnel à 1,87 m. Cette année, la Bretonne sera à nouveau au rendez-vous, mais c’est la sociétaire de l’Entente Sud Lyonnais Prisca Duvernay qui a réalisé la meilleure performance de l’hiver avec 1,88 m. Solène Gicquel (Stade Rennais) et Nawal Meniker (Lille Métropole Athlé), qui avait créé la surprise lors des derniers Elite en salle disputés à Bordeaux alors qu’elle était encore cadette, peuvent, elles aussi, prétendre légitimement au bouquet en fin de concours.

Saut à la Perche
Mesurée à 4,41 m cet hiver lors du meeting de Tignes, Marion Lotout (Stade Sottevillais 76) arrive avec la meilleure performance des engagées. La Bretonne devra toutefois se méfier de Marion Buisson (Neuilly-Plaisance Sports) et Ninon Guillon-Romarin (EA Cergy Pontoise), qui ont tous les deux franchi 4,30 m en 2017. Maria-Leonore Ribeiro Tavares (Sco Sainte-Marguerite Marseille) est également en bonne forme et a de l’expérience à revendre. La junior Suédoise Lisa Gunnarsson (Stade Français) n’a pas retrouvé l’éclat de son année 2016, mais peut enflammer le concours si elle est dans un bon jour. 

Saut en Longueur
En l’absence d’Eloyse Lesueur (Sco Sainte-Marguerite Marseille), qui n’a pas encore renoué avec la longueur, et de la minime Heather Arneton, qui ne peut participer aux compétitions seniors, la détentrice de la meilleure performance de l’année parmi les engagées est la championne de France en titre Haoua Kessely (CA Balma). Face à elle, la jeune garde incarnée par Angelica Berriot (EFS Reims) et Mona Crinière (Ouest Vendée Athlé) a le vent en poupe, même sans les médaillées des derniers Mondiaux juniors Yanis David (Monster Club) et Hilary Kpatcha (CA Balma). C’est l’un des concours les plus ouverts du week-end.

Triple Saut
En 2016, le duel entre Jeanine Assani Issouf (Limoges Athlé) et Rouguy Diallo (Nice CAA) avait été épique avant de tourner à l’avantage de la Limougeaude pour un petit centimètre. Cette année, la Niçoise n’a pas encore sauté et fera sa rentrée à Bordeaux, alors que Jeanine a déjà réalisé le niveau de performance requis pour Belgrade (13,95 m). Si Rouguy veut prolonger son hiver et rejoindre sa camarade de jeu, cela pourrait donner une revanche grandeur nature. Parmi les outsiders, Amy Zongo-Filet (Sco Sainte-Marguerite Marseille), Sokhna Galle (ES Montgeron), les juniors Ilionis Guillaume (Montpellier AAM) et Janet Scott (Sco Sainte-Marguerite Marseille), ainsi que M’bra Marna (Tremblay AC) auront une carte à jouer.

Lancer du Poids
Championne de France sans discontinuer depuis 2011, Jessica Cérival (Entente Franconville Césame Val d’Oise) devrait logiquement poursuivre sa série ce week-end. Dotée d’un meilleur jet à 16,59 m cet hiver, elle pourrait compter sur la présence de la Camerounaise Auriol Sully Dongmo Mekemnag (qui a un record à 17,92 m) pour tenter de se rapprocher des 17,15 m demandés pour participer aux championnats d’Europe en salle. Angeline Viardot (AS Saint-Junien) et Antoinette Nana Djimou (CA Montreuil) ne devraient pas être trop loin de la boîte à la fin du concours.

Pentathlon
La taulière de la discipline, Antoinette Nana Djimou (CA Montreuil 93), n’a pas encore disputé le moindre pentathlon depuis qu’elle a changé de structure d’entraînement à l’automne. Ne souhaitant pas aller aux championnats d’Europe, elle ne devrait disputer que l'épreuve de hauteur, étant déjà engagée en individuel sur les haies et au poids. La couronne nationale devrait donc se disputer entre Laura Arteil (EFCVO), qui a scoré 4263 points à Prague lors d’un match international et Esther Turpin (RC Arras). Pour prétendre à une invitation à Belgrade, elles devront augmenter leur total de l'année d'une soixantaine de points. Attention également à Sandra Jacmaire (Ouest Vendée Athlétisme).

Les championnats de France élite en salle seront diffusés sur SFR Sport 1 samedi à partir de 18h30 et dimanche à partir de 15h.

Championnats de France élite en salle
Compétition à suivre en direct sur athle.fr samedi à partir de 14h

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
24/02 > (1)
17/02 > (1)
16/02 >  
07/02 > (1)
19/01 > (1)
14/12 >  
04/11 > (2)
29/10 >  
14/10 >  
08/09 > (4)
le reste de l'actualité
01/03 >  
01/02 > (1)
09/12 >  
08/12 >  
12/10 >  
27/09 > (2)
14/09 > (2)
12/09 > (2)
22/08 >  
25/07 > (1)
19/07 >  
13/07 > (1)
12/05 >  
06/05 >  
02/05 >  
12/04 >  
16/02 >  
11/12 >  
01/11 > (1)
29/10 >  
24/09 >  
22/09 >  
10/09 >  
07/09 >  
25/08 >  
rechercher
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS