MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France de semi-marathon : Habarurema et Pruvost assurent
Commentez cette actualité
Championnats de France de semi-marathon : Habarurema et Pruvost assurent

Jean-Damascène Habarurema et Fanny Pruvost ont remporté les championnats de France de semi-marathon disputés ce dimanche à Bourg-en-Bresse, au terme d’une course qui n’a pas manqué de suspense, disputée dans des conditions idéales.

« A table comme en amour, le changement donne du goût », dit un fameux dicton provençal. En Bresse, paradis du poulet et du bleu, l'innovation réussit aussi à la course sur route. Alors que les championnats de France de semi-marathon étaient habituellement programmés à l’automne, ils étaient cette fois placés en mars. Bonne idée, puisque le cru 2017 du plateau des engagés avait belle allure. Chez les hommes, Jean-Damascene Habarurema et James Theuri, tous les deux habitués des sélections internationales, se sont livrés une belle bagarre, alors que chez les femmes, les trois premières ont amélioré leur record personnel.
Dès les premiers hectomètres, un groupe de dix coureurs s’est échappé en tête de course. Sans Anouar Assila, le meilleur chrono des engagés, qui n’avait pas pris le départ. A la manœuvre, Jean-Damascene Habarurema (Entente Angevine Athlé) et James Theuri (Sco Sainte-Marguerite Marseille) ont rapidement fait des dégâts, jusqu’à se retrouver seuls, avec seulement Julien Devanne (A 3 Tours) à leur poursuite rapprochée. Passés en 29’50’’ au dixième kilomètre, les deux hommes se sont relayés avant que l’Angevin ne fasse la différence à six bornes du but pour aller décrocher le premier titre national de sa carrière, en 1h03’53’’. « C’est étonnant, je n’avais jamais été champion de France. C’est énorme, c’est un beau sentiment de reconnaissance pour moi qui suis devenu Français », savourait l’homme né au Rwanda il y a quarante ans.
Sans vent et par une température printanière, Habarurema a fait parler le foncier acquis depuis quelques semaines. « Le parcours était roulant et les conditions étaient idéales pour aller vite. Le travail paye. Je suis en pleine préparation pour le marathon de Paris, je suis d’ailleurs rentré hier soir du Kenya. Mon avion est arrivé à Amsterdam à 17h, le temps de reprendre une correspondance pour Genève puis de faire la route jusqu’ici et de manger, c’était très compliqué. Mais je ne vais pas me chercher d’excuses, j’ai gagné ! Après m’être focalisé sur les chronos, je reviens à des courses pour les titres. »
James Theuri a coupé la ligne onze secondes après son camarade de l’équipe de France, en 1h04’04’’, un souffle devant Julien Devanne, qui a explosé son record personnel de plus d’une minute et demie pour le porter à 1h04’07’’, avant de s’écrouler de bonheur quelques mètres après l’arrivée. Quatrième, Paul Lalire (AC Chenôve) a enregistré un chrono  d’1h05’01’’, alors que le légionnaire Nathan Chebet (Athleg Provence) a payé un départ sans doute trop rapide dans les derniers kilomètres, et a terminé en 1h05’13’’. Neuvième, le champion de France de cross masters, Djamel Bachiri (Lille Métropole Athlé), a cette fois pris la deuxième place de sa catégorie en 1h05’42’’ derrière le vainqueur au scratch. Troisième de la catégorie, Guylain Schmied (Entente Oise Athlétisme) a terminé vingt-et-unième en 1h07’21’’, symbole de la densité très élevée de ces championnats de France. Le titre espoirs est revenu à Mehdi Frère (Athlé Sud 77) en 1h05’38’’, alors que Thibault Iniguez (Entente Franconville Césame Val d’Oise) a décroché la couronne des juniors en 1H16’02’’.

Pruvost tient promesse
La course féminine a tenu en haleine les nombreux spectateurs à avoir profité des premiers rayons de soleil de l’année, dont la recordwoman de France Christelle Daunay. Si la victoire est revenue à la Kényane Mercyline Jeronoh (Athlé Saint-Julien 74) en 1h14’11’’, c’est l’Arrageoise Fanny Pruvost, déjà lauréate l’an passé, qui est montée sur la première marche du podium des Françaises. Elle a, pour cela, amélioré son record personnel en 1h14’20’’, avec seulement huit secondes de marge sur Elodie Mené (Alsace Nord Athlé). « Je suis vraiment contente, j’étais venue pour garder mon titre ! Même si ce n’est pas de beaucoup (NDLR : quatre secondes), je bats mon record ! Le parcours n’était pas si roulant, contrairement à ce qu’on m’avait dit. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de faux plats. J’ai entendu qu’Elodie revenait fort sur moi en fin de parcours, mais j’avais aussi Mercyline devant moi, et c’était un bon point de repère pour ne pas avoir à me retourner. Je ne voulais pas faire les cross cette saison, et j’ai quand même fait le cross court aux France. Et avec l’âge, je ne suis plus toute jeune, donc je m’oriente désormais vers la route », raconte la désormais double championne de France, licenciée au RC Arras.
Sa dauphine alsacienne affichait également un grand sourire à l’arrivée, en raison d’un rabot de plus d’une minute sur son record personnel (1h14’28’’) : « Je pars toujours plus prudemment que les autres, parce qu’un semi est long. J’ai suivi mon tempo, et en voyant qu’à mi-course je n’étais pas trop entamée au niveau du souffle, j’ai commencé à penser au podium. Je bats mon record, je finis deuxième, c’est carrément super ! » Le bronze est revenu à la spécialiste du trail Anne-Lise Rousset, qui avait laissé son sac à dos à la maison pour « une dernière séance de vitesse » avant le trail du Ventoux dimanche prochain, qui servira de course de sélection pour les prochains championnats du monde en Italie. « C’est une super surprise de décrocher une médaille, j’étais d’abord venue pour faire plaisir à mon club. Je suis partie assez vite, et finalement, j’ai bien tenu. Je suis ravie ! », se marrait la sociétaire du Stade Rodez Athlétisme, chronométrée en 1h15’50''.
Barbara Sanchez (BEC Leognan) s’est classée quatrième en 1h16’34’’ et Aurore Guerin (EA Mondeville Hérouville), qui a longtemps été au côté de Rousset, cinquième en 1h16’52’’. Première master, Aline Camboulives (Athlé Saint-Julien 74) a coupé la ligne en 1h19’11’’, alors que Marion Placzek (EFCVO) a décroché la place de première espoir au sprint, avec le même chrono (1h20’03’’) qu’Elodie Naze (Mouy Atac). Enfin, le titre juniors filles est revenu à Louise-Marie Thevenin-Lebran (SC Abbevillois) en 1h25’20’’.

Etienne Nappey pour athle.fr
Crédit photos : www.photogone.net

Retrouvez tous les résultats en cliquant ici

Fanny Pruvost
Age / Sél.38 ans / 5 A
ClubRc arras*
SpécialitéCross - 1 500 m - 3 000 m - 3 000 m steeple - Semi-marathon
Jean-damascene Habarurema
Age / Sél.40 ans / 2 A
ClubEntente angevine athletisme*
SpécialitéSemi-marathon - Marathon
RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
23/10 >  
22/10 > (1)
21/10 >  
09/10 > (2)
08/10 >  
08/10 >  
17/09 >  
16/09 >  
14/08 >  
16/07 >  
le reste de l'actualité
23/10 >  
23/10 >  
22/10 >  
20/10 >  
20/10 >  
19/10 >  
19/10 >  
17/10 > (2)
16/10 > (4)
16/10 > (1)
13/10 >  
13/10 > (1)
11/10 >  
10/10 > (1)
09/10 > (1)
09/10 > (2)
07/10 > (4)
06/10 > (2)
06/10 > (2)
03/10 >  
03/10 >  
02/10 > (1)
02/10 > (5)
02/10 >  
27/09 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS