MON ACCÈS
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Trouver un club près de chez vous
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Marathon de Paris : Quatre atouts bleus
Commentez cette actualité(2)
Marathon de Paris : Quatre atouts bleus

Parmi la ribambelle de coureurs français qui se présenteront au départ du marathon de Paris dimanche matin, trois ont déjà couru en moins de 2h15’ et espèrent récidiver, tout comme Hassan Chahdi, qui entend boucler la distance en moins de 2h10’. Panorama des ambitions de chacun.

Il est sans doute le plus attendu des Frenchies. Sur les routes de la capitale, Hassan Chahdi joue gros. Le champion de France de cross, très en forme il y a quinze jours lors d’un 10 km à Moirans (28’37’’), ne cache pas qu’il veut casser la barrière des 2h10’ à Paris. Derrière la meute d’Africains de l’Est prétendants au podium et à un chrono sous les 2h05’, il semble le mieux placé pour décrocher la place de premier Français, et réaliser par la même occasion le niveau de performance requis pour les championnats du monde, fixé à 2h12’00’’. Il aura en tout cas à sa disposition deux lièvres chargés de l’emmener jusqu’au trentième kilomètre, avec un passage prévu en 1h04’30’’ à mi-parcours. Lors de sa première course sur les mythiques 42,195 km à Rotterdam en 2016, l’athlète entraîné par Jean-Claude Vollmer avait connu une fin difficile et s’était contenté d’un chrono de 2h15’57’’.
Trois Français engagés ont déjà fait mieux : Jean-Damascene Habarurema, Benjamin Malaty et Yohan Durand. Le premier a fait preuve d’une forme retrouvée en remportant les championnats de France de semi-marathon à Bourg-en-Bresse le 12 mars en 1h03’53’’. Chronométré en 2h13’57’’ à Berlin à l’automne 2016, son record personnel (2h12’40’’, également dans la capitale allemande) semble menacé. Benjamin Malaty, lui, est un habitué du marathon de Paris. Il y avait fait ses débuts en 2012, puis signé son record personnel l’année suivante, en 2h12’00’’. Auteur d’un nouveau record personnel en 1h01’49’’ sur semi en octobre, toujours à Paris, lui aussi fait figure de postulant crédible à une place aux championnats du monde. Enfin, Yohan Durand est à la recherche de sa meilleure forme, et a connu un coup d’arrêt dans sa préparation en contractant un virus au retour d’un stage au Kenya. Deux ans après sa première en 2h14’00’’, il pourrait constituer la bonne surprise de la matinée ce dimanche.

Jepkesho vise le doublé
Champion de France en titre sur la distance, Paul Lalire se présentera également sur la ligne de départ, tout comme le spécialiste de la course en montagne Julien Rancon. Tous deux ont comme objectif de courir en moins de 2h20’. Côté international, le Kenyan Stephen Chebogut, sixième à Paris en 2011, partira avec le dossard numéro 1, fort de son record à 2h05’52’’, lors de sa victoire à Eindhoven en 2015. Ses compatriotes Mark Kiptoo, vainqueur à Francfort en 2014, et Gilbert Yegon, lauréat à Amsterdam en 2009, devraient toutefois lui rendre la vie dure sur un parcours annoncé ensoleillé et relativement chaud (plus de 20°C attendu) pour cette période de l’année.
Chez les dames, la place de première Française semble promise à Martha Komu. Régulière, la Clermontoise dispose d’un chrono de référence de 2h38’35’’, qui date de l’an passé sur le même parcours. Sa seule véritable rivale est la Mancelle Elodie Navarro, qui a déjà réalisé 2h42’25’’ à Berlin en 2015. Si la densité n’est pas au rendez-vous chez les Françaises, elle est beaucoup plus impressionnantes sur le plateau international, avec cinq demoiselles sous les 2h25’. La tenante du titre Visiline Jepkesho remet sa couronne en jeu. Elle devrait être convoitée par la vainqueure de 2014, la Kenyane Flomena Cheyech, créditée cette année-là d’un chrono à 2h22’44’’, et qui a remporté le marathon de Saitama en 2h23’18’’ l’an passé. Attention également à l’Ethiopienne Melese Yebrgual, victorieuse à Prague en 2015, et aux autres Kenyanes Agnes Barsosio, qui a gagné Düsseldorf en 2012, et Purity Rionoripo, qui a triomphé à Lisbonne en 2015.

Etienne Nappey pour athle.fr

Le marathon de Paris est à suivre dimanche en direct sur France 3 à partir de 8h10.

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (2)
René Fabreguettes - 12/04 (17h55)
Alexia non licenciée en 2017, non licenciée en 2016. voir là: http://bases.athle.com/asp.net/athletes.aspx?base=bilans&seq=455443565148495046535148
Jean-pierre Fouquert - 08/04 (09h37)
quelqu un a t il des nouvelles d alexia sedykh c etait une grande espoir dumarteau et on n entend plus du tout parler d elle
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
28/04 > (3)
27/04 >  
27/04 >  
19/04 >  
12/04 >  
11/04 >  
10/04 >  
08/04 > (2)
06/04 >  
03/04 >  
le reste de l'actualité
24/04 >  
24/04 >  
21/04 >  
18/04 > (1)
18/04 > (1)
10/04 >  
10/04 >  
09/04 >  
07/04 > (4)
07/04 >  
06/04 > (3)
27/03 > (12)
27/03 >  
27/03 >  
25/03 >  
23/03 >  
20/03 >  
13/03 >  
13/03 > (3)
12/03 > (3)
12/03 >  
10/03 > (2)
08/03 > (1)
06/03 >  
05/03 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS