MON ACCÈS
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Trouver un club près de chez vous
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France du 10 000 m : La jeunesse prend le pouvoir
Commentez cette actualité
Championnats de France du 10 000 m : La jeunesse prend le pouvoir

22 ans, 23 ans et 22 ans pour les garçons, 25 ans et 2 fois 23 ans pour les filles, les deux podiums du championnat de France du 10 000 m organisé samedi soir à Pacé, dans la banlieue rennaise, a largement consacré la jeunesse. Si la course féminine, avec quatre athlètes au départ a largement pâti de l’absence des leaders tricolores, la course masculine a offert un magnifique spectacle, plein de suspens, pour un dénouement qui s’est joué dans les derniers mètres avec la victoire d'Emmanuel Roudolff-Levisse (Amiens Uc) au sprint face à Felix Bour (Athlé 55).

Perrine Rosala-Humeau (As Saint-Sylvain d’Anjou) disputait ce soir à Pacé la seconde compétition sur piste de sa carrière ! Inscrite de dernière minute grâce à son chrono sur 10 km route réalisé à Saumur il y a deux semaines, 36’05, la coéquipière de Corinne Herbreteau allait saisir une chance unique de devenir championne de France Elite : « C’est totalement inattendu car je ne fais jamais de piste. J’ai dû faire un 3 000 m il y a deux ans pour les Interclubs mais c’est tout. Je préfère la route et j’aime la compétition, alors je cours quasiment tous les week-ends, sans prioriser réellement mes objectifs ». Quarante-cinquième des derniers championnats de France de cross à Saint-Galmier, la jeune femme qui a découvert l’athlétisme par…  la marche nordique - « Ma coach, Marie Brosselier est entraineuse de marche nordique » - il y a 6 ans, a laissé faire Marion Placzek pendant sept kilomètres avant de prendre un relais, un seul, et s’envoler vers la victoire : « J’ai voulu relayer mais Marion accélérait à chaque fois, j’ai donc attendu que l’allure baisse un peu pour relancer ». Un passage à la mi-course en 17’57 puis deux kilomètres plus solides (3’28 le 8e et 3’23 le dernier) allait lui permettre de franchir la ligne en 35’47’’05, nouveau record personnel. Un chrono bien loin des standards attendus pour un France de 10 000 m, mais les abstentionnistes ont toujours tort…
Marion Placzek (EFCVO), la fille de Bruno, ancien excellent coureur du Racing club de France à la fin des années 80, cueillait un quatrième titre de championne de France jeune (un en junior sur semi, deux en espoirs sur semi également). Deuxième de l'épreuve, elle boucle la distance en 36’37’’72, au terme d’une course très longue : « Je n’avais pas spécialement envie de courir un 10 000 m sur piste mais mon père m’a un peu poussée. Franchement, j’ai trouvé ça très long, d’autant que j’ai plus une préparation axée sur 1 500 m depuis mon titre sur semi ». Dans le coup pour les 36’ jusqu’au septième kilomètre seule en tête, « Je préfère mener la course et comme je n’ai pas un grand finish, il fallait que je fasse tout au train », les derniers tours lui faisaient perdre son objectif de vue, terminant finalement en 36’37’’72. Elodie Naze (Mouy Atac) termine 3e et 2e espoir en 38’25’’54.

Si quatre jeunes femmes étaient au départ, la finale hommes, avec vingt-cinq concurrents, allait offrir un très beau spectacle, à tous les étages de la course. Drivé par le lièvre de service, le Kenyan Clément Kemboi, le premier 400 m partait sur des bases diaboliques : 63’’ ! Seuls Michael Gras (Alès Cévennes Athlé) et Emmanuel Roudolff-Levisse (Amiens Uc) prenaient le risque de suivre. Pas Felix Bour (Athle 55) qui restait sagement dans le second groupe. 2’48 au kilo, 8’33 au 3 000m, 14’28 à la mi-course, les trois hommes ne faiblissaient que très peu : « C’est parti vraiment vite, j’ai pas trop compris ce qu’a fait le lièvre. Après, il a été bon et régulier, mais ça nous a mis un peu dans le rouge tout de suite » admettait le futur vainqueur. Même son de cloche pour Félix Bour : « J’étais dans mon schéma de 70’’ par tour et je passe en 67’’ le premier tour, ce qui était déjà trop rapide. J’ai tout de suite pris l’option de rester avec le second groupe ». 13 secondes de retard à la mi-course (14’41), le vice-champion de France du cross court décidait de prendre les choses en main : « Devant, j’ai vu que Michael était en train de craquer et que je reprenais quelques mètres tour après tour. J’ai fait l’effort pendant 3 kilomètres pour recoller ». Si bien qu’à 1 400 mètres de l’arrivée, les deux hommes se retrouvaient à la lutte : « J’ai été content qu’il revienne confesse Roudolff-Levisse, car je commençais vraiment à être dans le dur et mon objectif prioritaire était de réaliser les minima pour les championnats d’Europe espoirs (29’10) ». Pas avare de son effort, Bour ne temporisait pas et passait en tête immédiatement : « Je pensais qu’il était plus cuit que ça, j’ai tenté le coup ». La victoire allait donc se jouer dans le dernier tour, la dernière ligne droite, et au bout de l’effort, Roudolff-Levisse, sous les yeux de son Pierre de père, passait la ligne en 29’08’’24, titre espoir, senior et minima en poche. « C’est vraiment une soirée idéale et je m’offre mon premier titre senior. Après, je suis conscient aussi qu’il manque les meilleurs spécialistes et qu’Amdouni, Chahdi ou Durand sont bien au-dessus de moi », analysait le Parisien, qui réalise la meilleure année de sa carrière après sa troisième place aux France de cross il y a tout juste deux mois : « Maintenant, il va falloir gérer le temps jusqu’aux Europe espoirs qui ont lieu mi-juillet à Bydgoszcz. Je pense qu’il va falloir que je coupe un peu au risque de ne pas tenir les deux mois et demi ».

En 29’09’22, Félix Bour prenait une nouvelle fois la médaille d’argent sur un championnat de France après celle sur le cross court à Saint-Galmier : « Je voulais faire moins de 29’10 et un podium, je ne peux pas être déçu pour un premier 10 000 m. Et en plus, j’ai vraiment aimé et pas trouvé ça long ». Un chrono qui lui ouvre les portes très probablement de la coupe d’Europe du 10 000 m à Minsk le 10 juin. « Mais avant ça, j’ai envie de faire un gros 5 000 m à Oordogem  le 27 mai ». Pour la troisième place, c’est la révélation de l’indoor, Yann Schrub (A Sarreguemines Sarrebourg), qui règle le sprint d’un peloton de six coureurs en 29’32’’53, médaille d’argent espoir. Juste derrière lui, Nicolas Witz (NAM - Vandoeuvre) s’offrait la quatrième place et le bronze espoir en 29’33’’90.

Texte et photos : Arnaud Laviolette pour athle.fr

Tous les résultats en cliquant ici

Emmanuel Roudolff-levisse
Age / Sél.21 ans / 1 A
ClubAmiens uc
SpécialitéCross - 5 000 m - 10 km
RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
19/06 > (2)
06/06 >  
04/06 >  
01/05 >  
30/04 >  
27/03 > (12)
13/03 >  
12/03 >  
12/03 >  
05/03 >  
le reste de l'actualité
26/06 >  
26/06 > (1)
25/06 >  
25/06 >  
24/06 >  
24/06 >  
23/06 >  
23/06 >  
22/06 >  
22/06 >  
21/06 >  
20/06 >  
19/06 >  
19/06 >  
17/06 >  
16/06 >  
16/06 >  
16/06 >  
16/06 > (1)
15/06 >  
15/06 >  
14/06 >  
14/06 >  
13/06 >  
13/06 >  
rechercher
Euro par équipes
Lille 2017
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS