MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Denise Guénard nous a quittés
4297
Commentez cette actualité
Denise Guénard nous a quittés

Elle était « un orchestre à elle seule », écrivait joliment Roger Debaye, ancien rédacteur en chef de la revue officielle de la Fédération Française d’Athlétisme. Denise Guénard s’en est allée mardi 23 mai à l’âge de 83 ans, et l’athlétisme français est en deuil, touché par la perte d’un de ses premiers violons.

Denise Guénard, née Laborie, c’est une vie au service de l’athlétisme, d’abord grâce à une longue et brillante carrière sur les pistes. Avec quarante-sept sélections de 17 à 34 ans, la native du Val-de-Marne a traversé les époques et accumulé les honneurs.

Dans sa jeunesse, elle brille sur les tapis de gymnastique et sur les stades d’athlétisme. Elle jette finalement son dévolu sur le sport roi des J.O. Un choix qu’elle ne regrettera pas. Après avoir atteint les demi-finales sur 80 m haies lors des Jeux olympiques de Rome, cette athlète d’une grande polyvalence atteint le sommet de sa carrière en 1962. Une année lors de laquelle elle décroche la médaille d’argent au pentathlon lors des championnats d’Europe de Belgrade, avec 4735 points. Une superbe performance, synonyme de record de France.

En 1964, malgré une préparation perturbée par une blessure, elle participe à ses deuxièmes Jeux olympiques à Tokyo et se classe douzième du pentathlon. Au niveau national, la sociétaire de l’US Métro et de l’Ivry s’illustre également, avec pas moins de vingt titres de championne de France en individuel. Dont beaucoup sur les haies hautes, sa spécialité*.

Après avoir mis un terme à sa carrière, Denise Guénard, professeur d’éducation physique et sportive sur le plan professionnel, ne quitte pas pour autant les stades. Elle s’investit comme dirigeante, puis rejoint le Groupement des internationaux français d’athlétisme (GIFA), dont elle devient une figure incontournable. Un engagement commun à sa famille, puisqu’elle fut l’épouse de son entraîneur Jacques Guénard, international au javelot et décédé en 1982. Leur fils, Philippe, a lui aussi porté le maillot de l’équipe de France chez les jeunes, au décathlon. Attachée à la mémoire de son sport, elle possède cette capacité rare de faire le lien entre des gens de générations différentes. Sa disparition laisse un grand vide au sein de l’athlétisme français. Mais Denise Guénard, par son engagement et sa passion pour son sport, a montré à ses successeurs la voie à suivre.

La Fédération Française d’Athlétisme adresse à la famille et aux proches de Denise Guénard ses plus sincères condoléances.

*Pour plus d’informations sur la carrière de Denise Guénard, rendez-vous sur le site de la Commission de la documentation et de l’histoire en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
25/04 >  
10/04 >  
31/03 > (7)
30/03 > (1)
15/03 >  
15/03 >  
12/02 >  
12/02 >  
26/01 > (3)
26/01 >  
le reste de l'actualité
18/04 >  
12/04 >  
05/04 > (3)
28/03 >  
07/03 >  
27/02 >  
22/02 >  
16/02 >  
14/02 >  
31/01 >  
29/01 >  
18/01 >  
01/01 >  
22/12 >  
20/12 >  
19/12 >  
08/12 >  
29/11 >  
25/10 >  
18/10 >  
06/10 >  
21/09 >  
13/09 >  
06/09 > (2)
05/09 > (1)
rechercher
Outils communication
clubs FFA
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS