MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France cadets-juniors : Les steeplers comme des poissons dans l’eau
17220
Commentez cette actualité(2)
Championnats de France cadets-juniors : Les steeplers comme des poissons dans l’eau

Les steeplers ont le mieux tiré leur épingle du jeu lors d’une première journée des championnats de France cadets-juniors humide et timide en performances à Dreux. Alexa Lemitre a approché le record de France juniors du 2000 m steeple, tandis que Félix Laurent a accroché in extremis le niveau de performance requis pour les Mondiaux cadets sur la même distance. Les 100 m ont souri à Estelle Raffai et Melvin Raffin, entre autres.

Le Temps fort

Alexa Lemitre frôle le record de France

Après avoir déjà battu le record de France du 3000 m steeple juniors à Pézenas le 10 juin, Alexa Lemitre a bien failli récidiver sur la distance inférieure ce vendredi à Albi. Mais la sociétaire de l’Ecla Albi, partie sur des bases très élevées de 3’10’’ au premier kilomètre, a chuté à la mi-course sur la barrière de la ligne droite opposée. Malgré sa bonne volonté, et la pression appliquée par Jennifer Contois (US Berry) quelques mètres derrière elle, elle a finalement échoué à trois secondes de la marque de Gwendoline Despres, en 6’39’’46. « Je n’avais pas spécialement comme objectif de battre ces deux records cette saison, c'était pour me qualifier pour les France que j’ai couru il y a trois semaines, et je voulais juste faire autre chose que du 1500 m. J’aime bien le steeple, c’est une distance agréable », racontait la jeune Albigeoise après sa victoire. On devrait donc revoir la triathlète occitane sur les obstacles dans les années à venir. 

La Perf'

Félix Laurent ira au Kénya

La course masculine du 2000 m steeple cadets a longtemps été indécise, mais est finalement revenue au meilleur temps des bilans, Félix Laurent. Surtout, en coupant la ligne en 5’59’’74, le sociétaire d’Athlé 55 a réussi le niveau de performance requis pour les championnats du monde des moins de 18 ans à Nairobi (Kenya), dans quinze jours. Une performance pas banale dans le cadre d’un championnat, où les courses de demi-fond sont rarement propices à des chronos de premier plan. « J’ai eu du mal à suivre Axel (Fournival) au début, mais je savais que j’avais un bon finish. Je suis bien remonté sur le dernier tour. Je ne pensais pas au chrono, car j’étais à huit secondes des minima. En voyant à trente mètres de l’arrivée que je pouvais finir en moins de 6’, j’ai ré-accéléré un peu », relatait le nouveau champion de France, doublement heureux.

La Décla

« Je suis venu aux championnats de France pour deux titres, cela fait 1 sur 2 »

Vainqueur du 60 m lors des championnats de France en salle cet hiver à Nantes, Melvin Raffin a remis ça sur 100 m ce vendredi, en 10’’67. Le recordman du monde du triple saut juniors en salle, licencié à Savigny Sénart Athlétisme, peut toujours viser un doublé qu’il n’avait pas réussi en Loire-Atlantique, puisqu’il s’était blessé lors de son premier essai au triple saut. Dimanche, il aura l’occasion de réparer cet accroc.

Estelle Raffai (Athlé 91) a également réussi la moitié de son pari, en disposant de Sarah Richard Mingas (Union Nord Est 91) en finale du 100 m. En 11’’56, elle a surclassé ses adversaires, dans la discipline où elle avait le moins de marge. Si elle conserve cet état de forme dimanche pour le 200 m, elle ne devrait pas être loin de son objectif.

Retrouvez toutes les réactions dans le fil de la journée, en cliquant ici

Et Aussi

Les favoris des courses de sprint cadets se sont fait damer le pion. Chez les garçons, Daryan Atchanhouin (CM Garges) a surpris Paul Tritenne (Ain-Est Athlétisme) et Aurélien Larue (Entente Oise Athlétisme), dotés des meilleurs chronos des engagés. Pour sa première année d’athlétisme, l’ancien rugbyman, a pris le meilleur en 10’’79. Chez les cadettes, la météo a joué un rôle prépondérant, en ayant raison de Deborah Giffard (AS Etoile Montjolienne) et Gemima Joseph (Rou Kou). Les Guyanaises, piégées par les averses et une température inhabituellement faibles pour elles, ont calé en demi-finales du 100 m, alors qu’elles avaient toutes les deux réalisé le niveau de performance requis pour les Mondiaux de leur catégorie. La Guadeloupéenne Judy Marie-Aimée Chalcou (AC Saint-Anne), visiblement mieux acclimatée, en a profité pour s’imposer en 12’’06, pour sa première participation aux championnats de France.
Timothée Mischler (Unitas Brumath) a dû avoir recours à un finish détonnant pour décrocher la palme sur le 3000 m juniors, après avoir déjà remporté le steeple des cadets l’an passé à Châteauroux. L’Alsacien est revenu dans la dernière ligne droite sur Tolga Camdeviren (AC Villers-Cotteret), qui avait placé une attaque aux 500 m, pour gagner en 9’18’’43. Claire Palou (EA Romans Bourg-de-Péage) a, elle, parfaitement contrôlé le dernier kilomètre du 2000 m steeple des cadettes, pour accrocher le titre en 7’02’’65. Enfin, Josselain Barrelon-Vernay (ES Trelissac) s’est vu remettre la couronne nationale du 5000 m, après avoir pris la quatrième place, en 15’07’’04 (son record personnel), d’une course remportée en 14’41’’06 par le Marocain Abdessamad Oukhelfen (Athlé Vosges EC).

A Dreux, Etienne Nappey pour athle.fr

Retrouvez le direct de la journée et toutes les réactions, en cliquant ici
Tous les résultats de ces championnats : cliquez ici
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquez ici

RB
Admin Athle.fr
les réactions (2)
Général Dsa - 02/07 (18h34)
Je dis une bêtise car lors de ses 2 sélections avec l'Allemagne alors qu'il était cadet, Markus était allemand et n'avait pas encore la double nationalité : il a obtenu celle-ci à la fin de l'année 2015
Général Dsa - 30/06 (23h16)
Le titre de champion de France du 5000 doit être attribué à Markus Goerger, le 2e de la course (non au 4e). Markus possède la double nationalité Franco allemande, il a vécu et fait ses études en France. Certes, vu les minimas exigés par la FFA, il a dû se résoudre par 2 fois à choisir l'équipe d'Allemagne alors qu'il était cadet et avait donc moins de 18 ans. Rappelons que ce n'est qu'à partir de 18 ans révolu qu'un athlète choisit définitivement la nation pour laquelle il défendra les couleurs
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
28/10 >  
21/10 > (1)
01/10 >  
28/09 >  
10/09 >  
22/07 > (1)
21/07 > (1)
20/07 > (1)
15/07 >  
15/07 >  
le reste de l'actualité
14/12 >  
12/12 >  
11/12 >  
09/12 >  
08/12 >  
08/12 >  
08/12 >  
07/12 >  
07/12 >  
05/12 >  
03/12 > (2)
30/11 >  
30/11 >  
28/11 >  
27/11 >  
26/11 >  
26/11 >  
23/11 > (2)
23/11 >  
21/11 > (2)
21/11 >  
20/11 >  
19/11 >  
19/11 >  
19/11 > (1)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS