MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite : Lesueur, le vent en poupe
8893
Commentez cette actualité(2)
Championnats de France Elite : Lesueur, le vent en poupe

De retour à son meilleur niveau, Eloyse Lesueur a décollé à 6,93 m à la longueur, aidée par un vent très favorable (+4,3m/s). Une performance largement supérieure au niveau de performance requis pour les Mondiaux de Londres (6,75 m). Quentin Bigot a également brillé, en expédiant son marteau à 77,87 m. Les deux temps forts d’une première journée des championnats de France perturbée, sur le stade Delort, par de violentes rafales de vent.

Le Temps fort

Lesueur s’envole

Elle est de retour au très haut niveau. Eloyse Lesueur (Sco Ste-Marguerite Marseille) s’est offert à domicile le titre de championne de France de la longueur avec une performance majuscule : 6,93 m. Certes, elle a été quelque peu aidée par un vent soufflant en rafales (+4,3 m/s sur son meilleur saut). Mais la Marseillaise, après deux années de galère, retrouve la pleine possession de ses moyens. « Physiquement, je me sentais vraiment très bien. J’ai fait un concours d’une belle densité », a réagi la Marseillaise. Ses quatre essais validés ont tous été mesurés à plus de 6,70 m. A la recherche du niveau de performance requis (NPR) pour les Mondiaux de Londres (6,75 m), Lesueur a attendu à chaque fois le dernier moment avant de s’élancer, en espérant que les bourrasques se calment. Finalement, elle a mordu les deux seuls essais qui auraient pu être valables.

L’essentiel est ailleurs pour Lesueur. « C’est mon retour sur ma discipline de cœur. La chose que je veux retenir, c’est que j’ai pris un plaisir incroyable ! », s’est-elle enthousiasmée. Après le concours, elle a même laissé échapper quelques larmes au moment de prononcer quelques mots au micro du stade. La veille de son anniversaire, la Marseillaise coche le premier de ses deux objectifs du week-end. Après avoir soufflé ses 29 bougies, Eloyse Lesueur tentera de réaliser le doublé national avec le triple saut dimanche, discipline dans laquelle elle détient la meilleure performance française de l’année. Et pourquoi ne pas s’offrir le NPR fixé à 14,25 m…

La Perf'

Bigot, c’est du solide

Le lanceur d’Athlétisme Metz Métropole a marqué les esprits ce vendredi, en décrochant son premier titre de champion de France avec 77,87 m. Il a surtout réalisé une série exceptionnelle. Cliquez ici pour lire l'article complet.

La Décla

« J’étais obligée de gagner, vu que mon frère (Alan Danois) avait décroché l’or sur 400 m haies la semaine dernière ! »

Les obstacles chez les Danois, ils connaissent ! Maëva (Ea Mondeville Hérouville), la grande sœur, a remporté ce vendredi le deuxième titre hexagonal de la famille en moins d’une semaine. Elle s’est imposée sur 3000 m steeple en 10’01’’65 à l’issue d’un cavalier seul. Elle a aussi répondu à son frère Alan. Ce dernier a été titré la semaine dernière dans la catégorie espoirs sur 400 m haies. Il n’y aura donc pas de jaloux cette année !

Le Chiffre

5

C’est une performance plutôt inhabituelle qu’a signée Alexandra Tavernier (Annecy Haute-Savoie Athlétisme) au lancer du marteau. La troisième des derniers Mondiaux a mordu cinq de ses six tentatives lors de la finale de ces France Elite, la laissant frustrée. « Ça a été très bizarre. J’ai fait un premier essai très correct, mais sur trois tours. J’ai fait un super concours du quatrième au sixième essai, avec des jets à plus de 69 m ou 70 m. Mais encore une fois, ça n’a pas été mesuré ».
Heureusement pour elle, sa première tentative avait été mesurée à 64,76 m, lui assurant de décrocher l’or. « Je mets à chaque fois un petit coup d’épaule sur le quatrième tour, ce qui me fait sans doute mordre. Ça n’est pas grave, mais j’ai juste honte », a expliqué la lanceuse tricolore. Le contrat est tout de même rempli avec ce titre hexagonal. Elle va désormais se concentrer sur la préparation terminale avant les championnats du monde à Londres. « Le principal, c’est que le gros jet sorte aux Mondiaux », conclut Tavernier.

Le Coup Dur

Rolnin n’ira pas plus loin

Il arrivait plein d’ambition, fort de la meilleure performance des décathloniens engagés (8 041 points réalisés à Rattingen). Basile Rolnin (Amiens Uc) venait clairement chercher à Marseille le niveau de performance requis pour prétendre aux championnats du monde à Londres. Le vent défavorable sur la ligne droite a dans un premier temps ralenti ses ardeurs. Avant que son corps ne lui dise stop définitivement. L’Amiénois s’est blessé à la cuisse droite pendant le ramené de son dernier essai au saut en longueur. Rolnin a donc dû jeter l’éponge, disant au revoir à ses ambitions de podium et vraisemblablement de Mondiaux.

Et Aussi

Le premier champion de France à avoir été sacré à Marseille est Jean-Baptiste Collet (Entente Franconville Césame Val d’Oise). Le lanceur francilien (70 m pile ce vendredi) a même réalisé le doublé après sa victoire aux France nationaux le week-end dernier. Chez les femmes, c’est Alexia Kogut Kubiak (Martigues Sport Athlé) qui s’est adjugé le titre avec 55,90 m, quasiment à domicile. Les deux courses de 5000 m désignaient également leur vainqueur ce vendredi soir. Dans une course qu’elle a maîtrisée, Liv Westphal (As Saint-Junien) s’est largement imposée au bout de ses 12,5 tours (16’08’’51). Chez les hommes, François Barrer (Dac Reims) a été sacré avec un chrono de 14’23’’12.
Un point pour terminer sur les épreuves combinées. Chez les hommes, Jérémy Lelièvre (Spn Vernon) vire en tête à l’issue de la première journée. Il totalise après cinq épreuves 4094 points. Chez les femmes à l’heptathlon, la Béninoise Odile Ahouanwanou (Stade Sottevillais 76) et la Suissesse Ellen Sprunger dominent le classement. Laura Arteil (EFCVO), troisième au total mais première Française, a inscrit 3374 points sur les quatre premières épreuves.

A Marseille, Florent Duprat pour athle.fr

Retrouvez le direct de la journée et toutes les réactions, en cliquant ici
Tousles résultats de ces championnats en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquez ici

 

PG
Administrateur
les réactions (2)
Maurice Maitre - 15/07 (14h37)
Michel Macquet doit se retourner dans sa tombe. Lui qui lançait déja à plus de 80 mètres à la fin des années 50 . Bientôt 60 ans ; affilgeant !!!
Michel Escudier - 15/07 (08h36)
Consternant le niveau du javelot masculin. Y a t-il plus faible en Europe ?
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
23/10 > (1)
22/10 >  
21/10 >  
09/10 > (2)
08/10 >  
08/10 >  
17/09 >  
16/09 >  
14/08 >  
16/07 >  
le reste de l'actualité
22/11 >  
22/11 >  
21/11 >  
21/11 >  
20/11 >  
20/11 >  
20/11 > (1)
20/11 >  
17/11 > (2)
16/11 >  
16/11 >  
14/11 >  
13/11 > (2)
10/11 >  
09/11 >  
08/11 >  
08/11 >  
06/11 >  
05/11 >  
04/11 >  
03/11 >  
02/11 >  
31/10 >  
30/10 >  
30/10 > (1)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS