MON ACCÈS
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Trouver un club près de chez vous
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite : On n’arrête plus Zahi !
8128
Commentez cette actualité
Championnats de France Elite : On n’arrête plus Zahi !

Carolle Zahi n’en finit plus d’impressionner. Après s’être imposée lors des championnats d’Europe par équipes puis avoir battu son record personnel lors du meeting de Paris, la sprinteuse d’Athlé Sud 77 a réalisé la performance du jour à Marseille. En 11’’13 (+0,1m/s), elle a retranché quatre centièmes au meilleur chrono de sa carrière. Les triple sauteurs ont fait vibrer le public, lors d’un concours dominé par Jean-Marc Pontvianne avec 17,13 m (+2,1m/s).

La Perf'

Le petit miracle de Zahi

« C’est un miracle ! » Carolle Zahi ne s’attendait pas du tout à battre son record sur la piste du stade Delort de Marseille. Mais tout réussit depuis près d’un mois à la sprinteuse entraînée par Alex Ménal. Actuellement en état de grâce, elle a même les éléments avec elle. Alors que le vent a soufflé défavorablement pendant toute la soirée, il s’est calmé pile au moment où les athlètes se sont installées dans les starting-blocks. La pensionnaire du pôle de Fontainebleau a su en profiter. Après un départ moins bon qu’à l’ordinaire, elle a produit une belle accélération. « J’ai commencé à mettre du rythme en milieu de course, raconte-t-elle. Je me suis dit : "cadence, cadence" ». Résultat : une victoire en 11’’13 (+0,1m/s), soit quatre centièmes de mieux que son record personnel, établi il y a deux semaines lors du meeting de Paris. Orlann Ombissa-Dzangue (Ua Sens) a su profiter de l’aspiration de la sociétaire d’Athlé Sud 77. En 11’’30, elle met une claque d’un dixième à son record personnel. Médaille de bronze pour Orphée Néola (Athlétisme Le Bourget Drancy) en 11’’31, soit autant de belles promesses pour le relais tricolore aux Mondiaux.

La bagarre sans arrière-pensée

Un collectif dans lequel elle retrouvera peut-être plusieurs de ses camarades d’entraînement. A Fontainebleau, la Franco-Ivoirienne, qui représente la France en compétition internationale depuis mars 2016, se prépare notamment avec la junior Estelle Raffai et l’espoir Floriane Gnafoua. « Il n’y a pas du tout de rivalité entre nous, raconte Carolle. On se considère toutes comme des alliées à l’entraînement. Estelle possède des grandes qualités de résistance sur les longs parcours. Lors des séances de 250 mètres, je me mets avec elle par nécessité, car je sais qu’elle va m’aider à progresser. Floriane, elle, me pousse sur les séances de départ. Parfois, on a du mal à respecter les consignes du coach (Alex Ménal). C’est un peu la bagarre, mais sans aucune arrière-pensée. On se pousse dans nos retranchements. » Une émulation qui porte ses fruits cet été, après une fin de saison 2016 gâchée par une blessure au genou.

Le Temps fort

Le triple s’emballe

Quel dernier essai ! Les triple sauteurs ont offert au public du stade Delort de Marseille un véritable show lors de leur dernière tentative. Chérif Dia (As Saint-Junien) avait servi l’apéritif en sautant à 16,69 m, sa meilleure marque du concours mais insuffisante pour aller chercher une médaille. Yoann Rapinier (EFCVO) a pris le relais, retombant à 16,86 m. A ce moment-là, il grimpe sur la deuxième marche du podium, devançant Kevin Luron (Entente Sarthe Athlétisme) et Benjamin Compaoré (Ca Montreuil 93). Le champion d’Europe 2014, chauffé à blanc par l’atmosphère, a mis tout ce qu’il lui restait. Son dernier saut a été mesuré à 16,94 m (+4,7 m/s), s’offrant l’argent et éjectant par la même occasion le Sarthois, seul malheureux lors du 6ème essai (mordu). Luron avait pourtant amélioré son record personnel avec 16,85 m (-0,3m/s) au quatrième essai. Il termine quatrième du concours.

Jean-Marc Pontvianne a offert le bouquet final du feu d’artifice marseillais. Le Nîmois, assuré du titre, à tout donné. « Il fallait que le concours s’emballe pour que je me lâche », expliquait le nouveau champion de France après le concours. Résultat : 17,13 m ! Certes, le vent était un peu trop favorable (+2,1 m/s). Mais Pontvianne prouve bien qu’il est, cet été, le meilleur triple sauteur tricolore. Il lui faut maintenant régler sa préparation pour les Mondiaux. « J’ai des petits soucis au niveau du genou. Mais je me sens en forme, et ne suis pas inquiet pour la suite de la saison. »

La Décla

« Je suis quelqu’un de généreux. On a essayé d’aller chercher un chrono pour ceux qui n’avaient pas fait les minima. Mais malheureusement, il y avait trop de vent. »

Il est rare de voir un athlète ayant déjà réalisé le niveau de performance pour un grand championnat, tenter d’aider des concurrents à l’atteindre eux aussi. C’est pourtant ce qu’a fait Yoann Kowal ce samedi, en se relayant avec Djiali Bedrani et Abdelhamid Zerrifi pendant toute la première partie de la finale du 3000 m steeple. « C’est moi qui leur ai proposé ça la semaine dernière, retrace le demi-fondeur de Dordogne Athlé. Je leur ai dit que je voulais bien les aider, mais sans avoir à tout mener. » Le plan a finalement capoté, la faute à un mistral rendant impossible la réalisation d’une performance d’envergure. C’est donc finalement en solitaire que le finaliste olympique l’a emporté, en 8’39’’19. L’épatant Bouabdellah Tahri (Tahri-Iten 37) décroche l’argent en 8’43’’70, à l’âge de 38 ans. Médaille de bronze pour Djiali Bedrani (SA Toulouse UC) en 8’43’’78.

Le Chiffre

17

C’est l’écart minimal (en secondes) que devait creuser Jérémy Lelièvre (Spn Vernon) par rapport à Bastien Auzeil (Ea Grenoble 38) sur le 1500 m du décathlon. Il s’assurait ainsi le titre… Mission accomplie ! Le Normand a même mis un point d’honneur à s’imposer sur la dernière épreuve des deux journées (4’23’’41). Surtout, il a creusé un écart de 19 secondes sur Auzeil. Au classement général, Lelièvre reprend donc les 110 points de retard qu’il comptait au départ du 1500 m, et décroche le titre de champion de France 2017 (7843 points). Bastien Auzeil (7827 pts) doit se contenter de la médaille d’argent. Ruben Gado (Clermont Athlétisme Auvergne) complète le podium avec un nouveau record personnel à la clé (7777 points).

Le Coup Dur

Menuet à l’arrêt

Elle était largement en tête du 5000 m marche, mais a dû stopper son effort. Emilie Menuet (Aj Blois-Onzain) s’est ressentie d’une douleur à l’ischio gauche avant la fin du troisième kilomètre et a été contrainte à l’abandon. La recordwoman de France devait rejoindre Font-Romeu pour préparer au mieux les championnats du monde de Londres. Mais la suite de son programme reste suspendu aux résultats d’examens qu’elle va passer, et des soins inhérents.
Derrière, Marine Quennehen était donc la favorite pour prendre la relève. Mais elle s’est fait disqualifier, laissant finalement le titre à Amandine Marcou (Sa Merignac). La Girondine s’offre sa première médaille d’or Elite (23’38’’55) et retrouve la confiance avant de s’envoler pour les Jeux de la Francophonie.

Et Aussi

La revanche de Duvernay

Deuxième des France indoor l’hiver dernier, alors qu’elle abordait la compétition en favorite, Prisca Duvernay tenait à s’offrir un premier titre Elite. Pari réussi pour la sauteuse en hauteur de l’Entente Sud Lyonnais, qui l’a emporté en effaçant une barre à 1,87 m. La surprise du jour est venue du 800 m féminin, avec la victoire de Manon Fage (Nancy Métropole Athlétisme) qui a battu son record personnel en 2’05’’10. Maëva Contion (Entente Oise Athlétisme) a réalisé une course sage pour dominer le 400 m haies en 56’’56. Sur les haies hautes, victoire de Pauline Lett (Athlétisme Metz Métropole) en 13’’37 (-1,2m/s). Le vent défavorable a aussi joué des tours à Christophe Lemaitre (AS Aix-les-Bains), vainqueur sur 100 m mais qui, en 10’’34 (-1,4m/s), est resté à distance du niveau de performance (10’’10). Pas de NPR non plus mais le titre pour le lanceur de poids du Nice Côte d’Azur Athlétisme Frédéric Dagée (19,70 m au poids), la perchiste du Stade Sottevillais 76 Marion Lotout (4,30 m) et l’heptathlète de l’EFCVO Laura Arteil (5896 points). Kevin Campion et Jessica Cérival ont, eux, déjà réalisé la performance demandée pour espérer aller  à Londres. Le marcheur de l’AFA Feyzin Vénissieux s’est imposé avec aisance sur 5000 m en 19’42’’14, alors que la lanceuse de poids de l’EFCVO n’a pas eu à forcer son talent pour remporter un nouveau titre, grâce à un jet à 16,38 m.

A Marseille, Florent Duprat et Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

Retrouvez le direct de la journée et toutes les réactions, en cliquant ici
Tousles résultats de ces championnats en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquez ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
16/07 >  
16/07 >  
15/07 >  
14/07 > (2)
14/07 >  
11/07 >  
10/07 > (6)
09/07 >  
08/07 > (1)
08/07 >  
le reste de l'actualité
27/07 >  
27/07 >  
27/07 >  
27/07 > (1)
26/07 >  
26/07 >  
26/07 >  
25/07 >  
25/07 > (1)
24/07 >  
24/07 >  
24/07 >  
23/07 > (1)
22/07 >  
21/07 > (2)
21/07 >  
21/07 > (5)
20/07 >  
19/07 >  
18/07 >  
16/07 >  
16/07 >  
15/07 > (1)
15/07 >  
15/07 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS