MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
DécaNation : Les Bleus prêts pour la fête
4809
Commentez cette actualité
DécaNation : Les Bleus prêts pour la fête

L’équipe de France a eu droit à un bel accueil à Angers, à la veille du DécaNation. Une compétition collective où l’ambiance s’annonce exceptionnelle, en espérant que la météo soit clémente.

La tenue bleu, blanc, rouge fait plus que jamais effet, un mois après les cinq médailles des Mondiaux de Londres. Les athlètes tricolores ont pu avoir un avant-goût de son pouvoir d’attraction ce vendredi après-midi, à la veille du DécaNation, lors d’une séance de dédicaces organisée dans le cadre d’un Défi Sprint, une course chronométrée et ouverte à tous. L’athlétisme s’était en effet invité devant Le Quai, lieu culturel tendance situé sur les bords de la Maine. Yohann Diniz, Mélina Robert-Michon, Christophe Lemaitre, Jimmy Vicaut et quelques-uns de leurs coéquipiers ont débarqué sur le parvis, sous l’œil étonné des quelques skateurs présents. Après quelques minutes d’attente, ils ont été soudainement rejoints par un groupe d’ados survoltés, qui ont enchaîné avec bonheur photos souvenirs et autographes malgré la pluie. A l’image de ce supporter, lançant à son copain : « Lui, c’est Jimmy Vicaut, il était face à Usain Bolt et Justin Gatlin aux championnats du monde. Mon gars, il est devant toi ! Ouah, c’est énorme ! ».

Terminer en beauté
Si la célèbre douceur angevine fait ce samedi son retour, le stade Josette et Roger Mikulak et son pourtour aux gradins herbeux devraient faire le plein dans une ambiance exceptionnelle. Cette enceinte, l’immense majorité des Bleus en lice la connaissent bien. Elle a notamment accueilli dernièrement les championnats de France Elite, en 2012, et le DécaNation (déjà !) en 2014, dans la foulée de championnats d’Europe de Zurich historiques. « Accueillir cette compétition, c’est d’abord une forme de fidélité vis-à-vis de l’athlétisme », a d’ailleurs souligné Christophe Béchu, Sénateur-Maire d’Angers, lors de la conférence de presse, organisée dans le superbe hôtel des Pénitentes. Une référence à la convention qui lie sa ville à la FFA jusqu’à 2020. De pénitence, il n’en sera cependant pas question lors de la compétition par équipes. Au contraire, l’esprit sera plutôt à la liesse. « Après le bel été que nous avons vécu, l’objectif est de prolonger la fête et de terminer en beauté », annonce André Giraud, président de la FFA. « Ce sera un moment d’échange et de communion avec le public », prolonge Patrice Gergès, directeur technique national.

La promotion de l’athlé
Pour faire monter la température, annoncée relativement fraiche, l’équipe de France pourra notamment compter sur la présence de ses trois tout frais champions du monde. Yohann Diniz et Kevin Mayer seront sur la piste, le premier pour disputer un 3000 m marche aux côtés de la nouvelle génération, et le second pour lancer le poids. Quant à Pierre-Ambroise Bosse, il sera dans les tribunes pour soutenir ses camarades. Tous trois auront la volonté de faire la promotion de leur sport, comme le rappelle le spécialiste du 50 km marche : « Je suis heureux de pouvoir faire découvrir les jeunes qui ont participé aux grands championnats internationaux cette saison. Il n’y a pas que Diniz en marche athlétique en France ! ».
Si la performance passera un peu au second plan par rapport à l’ambiance, certains athlètes se présentent avec de belles ambitions. C’est le cas de Christophe Lemaitre, qui, après une saison gâchée par des pépins physiques, est désormais en pleine forme. « J’espère finir ma saison sur une très bonne note, en faisant mieux qu’à Bruxelles (ndlr : 20’’21) », prévient le médaillé de bronze olympique. Il devra briller, tout comme ses coéquipiers, pour conserver un trophée collectif visé par six autres équipes et que les Etats-Unis espèrent bien récupérés. Le pays à la bannière étoilée peut s’appuyer sur un leader charismatique, en la personne du perchiste Sam Kendricks. Le champion du monde en titre a eu droit à un entraînant « Happy birthday to you » lors de la conférence de presse, au lendemain de son anniversaire. Mais ce samedi, il laissera à coup sûr la vedette aux Bleus. Il y a trois ans à Angers, Mélina Robert-Michon se souvient qu’elle avait mis une heure trente à quitter le stade à l’issue de la compétition, submergée qu’elle était par les demandes d’autographe. Elle devra à nouveau prendre de la marge au moment de s’en aller lors de ce DécaNation 2017.

Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

 

PG
Administrateur
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
14/10 >  
13/09 >  
09/09 > (2)
08/09 >  
01/09 >  
18/08 >  
17/08 >  
14/08 >  
13/08 >  
13/08 >  
le reste de l'actualité
17/11 > (2)
16/11 >  
16/11 >  
14/11 >  
13/11 > (2)
10/11 >  
09/11 >  
08/11 >  
08/11 >  
06/11 >  
05/11 >  
04/11 >  
03/11 >  
02/11 >  
31/10 >  
30/10 >  
30/10 > (1)
27/10 >  
23/10 >  
23/10 >  
23/10 > (1)
22/10 >  
22/10 >  
20/10 >  
20/10 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS