MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
DécaNation : Une compétition arc-en-ciel
9545
Commentez cette actualité(2)
DécaNation : Une compétition arc-en-ciel

Devant près de 10 000 spectateurs, la fête a été belle à Angers. Les Bleus ont été accueillis comme des héros et ont terminé à la deuxième place du classement général, derrière des Américains intouchables. Retour sur une compétition pleine d’enthousiasme et de plaisir.

La Lavalloise Manuela Montebrun venait de recevoir une médaille de bronze olympique émouvante devant le public de sa région* et l’équipe de France s’apprêtait à être présentée aux spectateurs quand un déluge de pluie s’est abattu sur la piste Josette et Roger Mikulak, en début de programme. « J’ai eu peur que tout le monde s’en aille », confiait Jimmy Vicaut quelques heures plus tard. Mais les spectateurs angevins sont des connaisseurs et passionnés. Ceux qui étaient installés sur le pourtour herbeux se sont donc levés et ont sorti les parapluies. Ils ont bien fait de patienter car, après un tour d’honneur effectué sur la remorque d’une camionnette bleu, blanc rouge barrée de l’inscription « Ensemble », les Bleus ont fait le spectacle sur et en dehors de la piste. Sous un ciel de plus en plus dégagé. Fidèles à l’état d’esprit du DécaNation, à l’image d’un Kevin Mayer lançant un clapping avec les près de 10 000 supporters présents. Le champion du monde du décathlon n’était pas dans la forme de sa vie. Au sortir d’une nuit blanche, il a tout de même expédié son poids à 15,04 m. Un résultat « inespéré » pour celui qui n’était pas retourné sur une piste depuis la fin des Mondiaux.

Les sprinters en grande forme
Certains Bleus avaient, eux des fourmis dans les jambes. A commencer par les sprinters, qui sortaient d’une saison tronquée par les blessures et qui avaient envie de conclure (ou presque) leur saison en beauté. Jimmy Vicaut et Christophe Lemaitre, respectivement vainqueurs sur la ligne droite et le demi-tour de piste en 10’’05 et 20’’36, se sont imposés avec la manière. Le premier nommé sera à nouveau en piste mercredi prochain, lors du Fly Paris organisé sur le Champs-de-Mars. Mélina Robert-Michon a su trouver les ressources pour envoyer son disque à 60,06 m. Les trois dernières victoires tricolores du jour ont été l’œuvre de Mahiedine Mekhissi, qui a fait parler sa pointe de vitesse dans la dernière ligne droite du 2000 m  (5’22’’85), Garfield Darien, qui s’est permis de saluer la foule avant l’arrivée du 110 m haies (13’’57), et Jeanine Assani Issouf au triple saut (13,62 m).

Diniz invite les jeunes
Yohann Diniz
, qui disputait un 3000 m marche d’exhibition, l’a aussi bien sûr emporté. Le champion du monde du 50 km avait tenu à disputer une course aux côtés des jeunes espoirs de la discipline. Après un kilomètre en un peu moins de quatre minutes pour lancer tout le monde sur de belles bases, il a fortement accéléré pour l’emporter en 11’14’’16. « Mon but était de faire connaître la nouvelle génération, avec tous ces athlètes qui ont obtenu une sélection internationale chez les jeunes, explique le Rémois. C’est eux qui représentent l’avenir de la discipline en France. » Une volonté de partage dont ont profité avec bonheur les marcheurs. Tout comme la prometteuse angevine Amandine Brossier sur 200 m, toute heureuse d’être de la fête. « J’ai pu faire le tour d’honneur avec tout le monde, savoure-t-elle. C’était juste magique et c’est motivant pour la suite. » Le relais 4x400 m, avec un quatuor hétéroclite composé de l’heptathlète Antoinette Nana Djimou, du hurdler Simon Krauss, de la triple sauteuse Jeanine Assani Issouf et du perchiste Kevin Menaldo, a aussi illustré à merveille le plaisir du collectif bleu.

Dans les tribunes, Pierre-Ambroise Bosse a, lui aussi, reçu un accueil exceptionnel. Assailli de demandes d’autographes et de photos, le champion du monde du 800 m s’est prêté au jeu malgré la fatigue, suite à l’agression dont il a été victime il y a deux semaines. Touché par les innombrables messages de soutien qu’il a reçus, le natif de Nantes voulait retrouver les supporters français : « Il y a plein de gens qui m’ont soutenu, rappelle-t-il. J’aimerais les regarder dans les yeux pour les remercier. Je ne me suis pas fait violence pour venir. C’est un plaisir d’être ici. »

Un podium dingue
Même sans son demi-fondeur, l’équipe de France a réussi à s’offrir un nouveau podium. Elle est montée sur la deuxième marche avec 103 points, devant la Pologne (95 pts) mais derrière les Etats-Unis (122 pts), qui retrouvent leur trophée après avoir été absents l’an dernier. Emmenés par leur champion du monde Sam Kendricks (5,75 m), bien décidé à faire gagner son équipe même s’il arborait vendredi un pin’s Paris 2024, les Américains ont pris la tête du classement collectif dès les premières minutes pour ne plus jamais la lâcher. Le champion olympique du poids, Ryan Crouser, a aussi fait le métier, avec un jet à 21,77 m dans un concours de très haut niveau (2e place pour le Polonais Michal Haratyk avec 21,38 m). Comme le veut la tradition depuis quelques années, la cérémonie de remise des récompenses est rapidement devenue complètement folle. Le double effet d’athlètes survoltés et des sachets de poudre colorée qui leur ont été distribués, pour un joli feu d’artifice visuel. Un final en apothéose, avant de profiter de vacances bien méritées.

A Angers, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr
Photos : © Stéphane Kempinaire / KMSP 

*Initialement cinquième du marteau lors des Jeux olympiques de Pékin, Manuela Montebrun a progressé de deux places dans la hiérarchie, suite au déclassement de deux de ses concurrentes contrôlées positives.

Retrouvez tous les résultats épreuve par épreuve en cliquant ici
Retrouvez les résultats complets en cliquant ici

Retrouvez quelques photos en cliquant ici

 

PG
Administrateur
les réactions (2)
Jean-yves Prouff - 11/09 (19h00)
Belle compétition et super ambiance, mais je croyais qu'il fallait être licencié pour pouvoir participer !!!
Jean Monamy - 10/09 (08h33)
Amandine Brossier est bonne joueuse car elle pourrait en vouloir au starter qui a mal rappelé le 200 sur un faux départ imputable au jury ! Elle a couru un 120m à fond et 3' plus tard le 200. En meeting Vicault avait eu 1/2 h de récup après une telle mésaventure. On aurait pu (du) faire courir ce 200 après le 110 haies. C'était très possible. Réalisation SFR tjrs aussi nulle pour les concours et bcp de bla bla plateau ou interviews sans intérêt au détriment des épreuves réelles.
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
14/10 >  
13/09 >  
09/09 > (2)
08/09 >  
01/09 >  
18/08 >  
17/08 >  
14/08 >  
13/08 >  
13/08 >  
le reste de l'actualité
20/10 >  
20/10 >  
19/10 >  
19/10 >  
17/10 > (1)
16/10 > (4)
16/10 > (1)
13/10 >  
13/10 > (1)
11/10 >  
10/10 > (1)
09/10 > (1)
09/10 > (2)
09/10 > (2)
07/10 > (4)
06/10 > (2)
06/10 > (2)
03/10 >  
03/10 >  
02/10 > (1)
02/10 > (5)
02/10 >  
27/09 >  
25/09 >  
22/09 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS