MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Kevin Menaldo : « Les journées passent à une vitesse folle ! »
4891
Commentez cette actualité
Kevin Menaldo : « Les journées passent à une vitesse folle ! »

Installé à Clermont depuis quelques semaines, Kevin Menaldo a radicalement changé de vie cet automne. Il s’entraîne désormais au stadium Jean Pellez avec Renaud Lavillenie et Stanley Joseph, sous les ordres de Philippe d’Encausse, Affûté et épanoui, le perchiste de l’EFCVO a trouvé le cadre qu’il lui fallait en quittant la routine de sa vie parisienne.

Kevin, comment s’est déroulé votre passage de l’Insep à l’Auvergne cet automne ?
Tout est nickel, tout roule bien comme il faut. J’ai déménagé toutes mes affaires ici, j’ai désormais mon propre appartement, je suis vraiment bien installé. Je me sens très bien intégré et j’ai repris la perche le 24 octobre. Il y a pas mal de choses qui ont changé dans ma vie, parce que l’entraînement est différent. J’en suis très content, car cela correspond à mes attentes.

Vous avez débarqué dans un cadre nouveau, mais avec des gens que vous connaissiez déjà très bien.
Je faisais énormément de meetings avec Renaud, Stan et Phil. Ce sont trois mecs avec qui je m’entends super bien. On a les mêmes délires, la même vision de la perche et de tout le reste, donc je n’avais aucune inquiétude. D’avoir validé ce changement, ça fait du bien à la tête. C’est un plaisir ! Quand je me lève le matin, que j’ouvre mes volets avec la vue sur le Puy-de-Dôme et Gergovie à côté, je suis vraiment apaisé. Les gens sont calmes, la ville est sympa. Après six ans de Paris, c’est vraiment ce qu’il me fallait !

Qu’avez-vous modifié dans votre vie quotidienne ?
Mon hygiène de vie a beaucoup changé, en termes de nutrition mais aussi d’état d’esprit. J’avais besoin de me reprendre en main de ce côté-là. Le fait de changer de ville m’a aidé à mettre les choses en place. J’ai perdu cinq kilos et je me retrouve au poids de forme que j’avais à Pékin en 2015. C’est un bon indicateur. Je le sens énormément quand je saute à la perche.

Comment étiez-vous arrivé à ce surplus pondéral ?
Par lassitude de la nourriture du self de l’Insep. C’était un vrai problème pour moi. On n’a jamais envie d’y aller, et la solution de facilité est de commander à manger et de se faire livrer dans sa chambre. Le matin, je n’allais pas forcément au petit-déj, je restais dans ma chambre à glander. Ce n’était vraiment pas le top et, depuis, je me suis rendu compte à quel point la nutrition est importante dans le sport de haut niveau. Ce qu’on met dans notre corps est notre carburant. Je suis aujourd’hui bien conseillé et je peux me faire à manger à la maison avec les bons produits.

La méthode D’Encausse est-elle différente de celle de Gérald Baudouin, votre ancien coach ?
En termes de préparation physique pure, ce qui est marquant, c’est sur le plan cardio. On fait du VTT, avec des gros parcours de 30 kilomètres par sortie. C’est costaud ! De la même façon, sur les entraînements techniques, je me retrouve à faire des séances de 2h30, avec entre 70 et 80 sauts par jour, ce que je ne faisais pas du tout avant.

Votre cadence d’entraînement a-t-elle également évolué ?
On s’entraîne plus, parce qu’on fait du bi-quotidien trois fois par semaine. A l’Insep, on s’entraînait seulement le soir à 16h30, ce qui faisait des journées très longues à attendre. Là, c’est entraînement à 10h et 15h. Les journées passent à une vitesse folle. En plus, comme j’ai maintenant mon propre appartement, il y a toujours un truc à faire. Depuis que je suis arrivé, je n’ai pas encore eu le temps de me poser vraiment. Même les jours où je ne m’entraîne pas le matin, je fais des séances de soins. On s’entraîne aussi parfois le samedi, et je me fais une séance de vélo supplémentaire avec Renaud le dimanche. Toute la semaine est donc basée sur le sport. J’ai la sensation de m’entraîner plus, mais ce rythme me va très bien. Je ressens, séance après séance et semaine après semaine, les bienfaits des efforts et concessions que je fais pour que cette année soit vraiment excellente.

Est-ce facile de suivre Renaud sur deux roues ?
Ça, il est costaud ! Il roule depuis un moment, et moi je n’en avais jamais fait avant. Les premières séances étaient vraiment compliquées. Au fur et à mesure des sorties, ça va mieux. On a tous investi dans de beaux vélos qui roulent bien. On commence à voir nos progrès. Les cadences augmentent mais Renaud reste quand même un bon cran au-dessus.

Vous étiez auparavant dans un groupe dont vous étiez le taulier. Ce doit être un grand changement pour vous…
On a une vraie belle émulation, on va se chercher constamment sur tous les exercices. On n’a jamais envie d’arrêter, on se tire la bourre. Sur les exercices du moment, je suis du même niveau que Stan, donc on peut se titiller, tout en essayant d’aller chercher Renaud, qui revient très, très fort, d’ailleurs. Même sur le vélo, on est dans une bataille quotidienne pour essayer de battre nos records sur les différents segments de nos sorties sur l’application Strava. Tout se fait dans une bonne ambiance. Je suis content d’avoir ce petit truc en plus, que je n’avais pas à l’Insep, et qui fait une grosse différence au quotidien.

A quoi le voyez-vous ?
Je suis en train de changer pas mal de paramètres techniques sur mon saut. Cela se ressent sur mes records intermédiaires, par exemple. On a déjà travaillé la perche sur deux, quatre, six et huit foulées à l’entraînement, et j’ai déjà battu mes quatre records !

Comment va se dérouler votre saison hivernale ?
On part la semaine prochaine pour l’habituel stage à la Réunion du 4 au 18 décembre. Arès une petite démo sur la plage là-bas, il y aura les premières compètes. Comme d’habitude, je reprendrai lors du Perche Elite Tour à Orléans, le 13 janvier 2018. La suite n’est pas encore finalisée, mais l’idée est de faire les mêmes compétitions avec Renaud, pour avoir de la grosse confrontation. Cela ne peut que m’amener vers le haut.

Etienne Nappey pour athle.fr

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

Kevin Menaldo
Age / Sél.25 ans / 10 A
ClubEntente franconville cesame
SpécialitéPerche
RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
05/12 > (1)
05/12 > (1)
04/12 >  
28/11 >  
24/11 >  
21/11 >  
17/11 > (2)
09/11 >  
02/11 >  
17/10 > (2)
le reste de l'actualité
10/12 >  
09/12 >  
07/12 >  
06/12 >  
05/12 >  
04/12 >  
01/12 >  
01/12 >  
27/11 >  
27/11 >  
27/11 >  
24/11 >  
22/11 >  
21/11 >  
20/11 >  
20/11 >  
20/11 > (1)
20/11 >  
16/11 >  
16/11 >  
14/11 >  
13/11 > (2)
10/11 >  
08/11 >  
08/11 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS