MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Dans l’œil du coach : Natacha Lappartien au Nantes Métropole Athlétisme
7905
Commentez cette actualité
Dans l’œil du coach : Natacha Lappartien au Nantes Métropole Athlétisme

Pistard, routard, combinard, sauteur, lanceur, jeune, compétition, loisir, haut niveau, découverte, nature, ville. Autant de mots à combiner qui, au sein des près de deux mille clubs, font l’athlétisme en France. Parmi les rouages essentiels de chaque structure, l’entraîneur, quel que soit son profil, occupe une place à part. Athle.fr vous invite chaque mois à la rencontre de ces hommes et femmes de l’ombre. Rencontre avec Natacha Lappartien, 46 ans. Entraîneure au Nantes Métropole Athlétisme, plus précisément au sein de la section locale de l’AC La Chapelle-sur-Erdre, elle intervient aussi au pôle sprint de Nantes et en section sportive scolaire.

S’imposer des limites, ce n’est pas toujours simple quand on est entraîneur. Natacha Lappartien pense athlétisme « H24 ». Pourtant, elle ne dit pas « mes athlètes » mais « les athlètes que j’entraîne ». Une sorte de barrière morale qui lui permet de garder le recul nécessaire sur la relation entraîneur-athlète. L’entraînement lui prend du temps et de l’énergie, mais lui apporte de la joie et de la fierté au quotidien.

Athle.fr : Votre définition de l'entraîneur ?
Il est là pour faire découvrir aux athlètes leur potentiel et les aider à atteindre leur meilleur niveau de performance, sur les plans sportif et/ou social. Il doit avant tout être pédagogue et savoir s’adapter à toutes les situations. C’est également quelqu’un de passionné, qui aime transmettre, partager et échanger. Personnellement, je me mets à la disposition des athlètes s’ils ont besoin de moi, quel que soit le domaine. Je pense que c’est mon côté maman, même si, parfois, je dois penser un peu plus à ma propre famille car l’athlétisme prend beaucoup de place dans ma vie.

Entraîneur à La Chapelle-sur-Erdre, c'est plus dur qu'ailleurs ?
Non, je ne pense pas. J’ai la chance d’entraîner dans une section où les dirigeants sont à l’écoute des différents coaches, ça aide beaucoup et je les en remercie. La présence sur le site d’un autre groupe de haut niveau et l’arrivée chaque année de jeunes cadets issus de l’école d’athlétisme est un plus indéniable. Enfin, depuis la construction du Stadium Pierre-Quinon, à cinq minutes du stade, le club a la possibilité de s’entrainer l’hiver dans de bonnes conditions. Je dois dire que le niveau s’en ressent nettement.

Ce qui vous énerve et vous plaît le plus dans votre fonction ?
Ce qui m’énerve le plus, c’est le manque d’implication des athlètes pour s’entraîner. Ils veulent réussir tout de suite, sans se faire mal et sans s’en donner les moyens. Attention, ce n’est pas une généralité ! Ce qui m’agace aussi, ce sont les athlètes qui ne viennent pas, car ils n’ont pas eu le temps de passer chez eux prendre leurs affaires… A l’époque où j’étais athlète, j’avais mon sac de sport avec moi et je filais à l’entrainement directement après les cours. Enfin, même si ce n’est pas ce qui m’énerve le plus, ce n’est pas toujours facile de se faire une place quand on est une femme. J’ai souvent eu l’impression de devoir faire mes preuves. Moins à présent, car j’ai un fort caractère et parce que mes collègues masculins actuels, dont Richard Cursaz que j’accompagne au pôle sprint de Nantes et sur la section sportive scolaire de la Colinière, ne font pas de différences. Du côté des joies, mon plus grand bonheur, c’est d’être sur le terrain. J’oublie tout, les soucis du quotidien, la fatigue, etc… J’aime transmettre ma passion, les valeurs du sport, aider, écouter, et c’est sur une piste que je le fais le mieux.

Vous êtes un coach connecté ou une entraîneure à l’ancienne ?
Mes fils me disent sans hésitation que je suis une coach à l’ancienne, ils ont certainement raison. Je coache avec mon œil. La vidéo est pourtant intéressante, mais je suis incapable de filmer en compétition ou à l’entrainement. Même mes séances sont encore sur papier ! Par contre, je communique beaucoup avec mes athlètes sur les réseaux sociaux, par lesquels je fais passer toutes les informations importantes.

Votre plus beau souvenir ?
Le premier titre de champion de France du 4x100m cadets du Nantes Métropole Athlétisme, en 2015 à Albi. Ils ont gagné grâce à leurs passages de témoin, c’est certain. Rien n’était fait, loin de là, mais le fait d’avoir monté ce collectif a permis de les souder et je suis persuadé que cela les a tous fait progresser individuellement. Le deuxième souvenir, c’est sans aucun doute la sélection cet hiver en équipe de France juniors de deux athlètes de la section de l’AC La Chapelle sur Erdre, qui étaient dans le collectif relais cadets : William Reppert, entrainé plus particulièrement par Richard Cursaz, et Nicolas Monique par moi-même. C’est forcément une fierté.

Quelle est votre relation avec les athlètes ?
Je pense être quelqu’un qui est à leur écoute, qui est disponible pour eux. J’essaie de les soutenir du mieux possible, que ce soit dans le sport ou dans leur vie personnelle. Mais je suis aussi très exigeante lors des entrainements, encore plus avec les garçons qu’avec les filles. Les filles, je les écoute trop ! Je les perçois sans doute plus fragiles qu’elles ne le sont en réalité. Mais je compte bien arriver à l’égalité homme-femme sur ce sujet (rires).

Avez-vous un modèle d'entraîneur, dans l’athlétisme ou dans un autre sport ?
Je n’en ai pas vraiment, mais mon premier entraineur, Thierry Le Fur, m’a beaucoup appris et m’a donné envie d’entraîner. Il a été un peu comme un second père pour moi. Ensuite, dans mon parcours, j’ai eu la chance de rencontrer des personnes qui m’ont beaucoup apporté. Des entraîneurs qui coachent ou ont coaché des athlètes de haut niveau et qui restent disponibles pour échanger et vous donner des conseils pour l’entrainement. Daniel Laigre, Vincent Clarico, Gilles Follereau font partie de ceux-là.

Trois mots pour définir votre groupe ?
Famille. Cohésion. Rigueur.

Propos recueillis par Renaud Goude pour athle.fr

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
28/03 >  
07/03 >  
31/01 >  
01/01 >  
22/12 >  
29/11 >  
18/10 >  
05/09 > (1)
29/07 >  
28/06 > (1)
le reste de l'actualité
18/04 >  
12/04 >  
05/04 > (3)
31/03 > (7)
30/03 > (1)
27/02 >  
22/02 >  
16/02 >  
14/02 >  
12/02 >  
29/01 >  
26/01 > (3)
26/01 >  
18/01 >  
12/01 > (1)
20/12 >  
19/12 >  
08/12 >  
25/10 >  
09/10 >  
06/10 >  
21/09 >  
13/09 >  
06/09 > (2)
14/07 >  
rechercher
Outils communication
clubs FFA
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS