MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
André Giraud : « Il faut réussir 2018 ! »
5235
Commentez cette actualité
André Giraud : « Il faut réussir 2018 ! »

Pour cette nouvelle année, le président de la FFA adresse ses vœux à la famille de l’athlétisme. L’occasion de faire le bilan de la saison 2017 et de se projeter vers les grandes échéances à venir.

Athle.fr : Quel bilan tirez-vous de votre première année complète à la tête de la FFA ?
André Giraud : La première année d’un mandat est toujours un peu particulière, surtout en saison post-olympique. Nous avons continué sur la même dynamique que l’olympiade précédente, avec des résultats sportifs dans la lignée de ceux des Jeux olympiques de Rio, les médailles d’or en plus. Au niveau des licenciés, nous sommes toujours sur une courbe ascendante de l’ordre de 2 à 3 % par an. Autre élément positif : l’émergence d’une génération de jeunes athlètes de talent, qui ont brillé lors des Mondiaux cadets et à l’occasion des Europe juniors et espoirs. C’est très important dans l’optique des deux grands objectifs à domicile que nous nous sommes fixés : les championnats d’Europe 2020 et les Jeux olympiques 2024. Par ailleurs, tous les grands rendez-vous que nous avons organisés ont été une réussite : l’ensemble des championnats de France bien sûr, mais aussi les deux meetings de Paris ainsi que nos événements hors stade patrimoine. Nous pouvons être satisfaits de notre année, avec en plus l’arrivée à nos côtés de nouveaux partenaires !

Une nouvelle équipe a été mise en place pour mettre en œuvre votre projet…
Il y a eu du changement au niveau des élus mais aussi de la direction technique nationale, avec l’arrivée au poste de DTN de Patrice Gergès. Il a fallu mettre en place des commissions à tous les niveaux. Le projet Athlé 2020 comporte sept points, dont un qui concerne la structuration des clubs et l’aide financière que la fédération peut leur apporter. Sur ce plan, il y a eu une progression budgétaire puisque, pour la première fois, il y a eu une participation financière de la fédération aux frais de déplacement des athlètes qualifiés aux différents championnats de France. Nous avons donc tenu nos engagements.

Quels sont les points à améliorer ?
Nous devons réussir à mettre en place un échéancier précis de tous les projets que nous développons, en particulier au niveau de l’événementiel, en gérant mieux notre calendrier. Autre axe de progrès : le renforcement de nos relations avec les structures déconcentrées, notamment les clubs que nous voulons accompagner dans leur démarche de professionnalisation. Cela fait maintenant un an que, dans le cadre de la nouvelle organisation territoriale, notre fédération compte 13 ligues. Il y a donc de nouvelles équipes à tous les niveaux.

En 2018, l’accompagnement des jeunes talents va être une priorité…
Comme le dit souvent le directeur technique national, si l’on veut réussir les Jeux 2024, il faut réussir 2018. Dès maintenant, nous devons aider nos cadets et juniors à progresser. Pour cela, nous allons lancer le plan Ambitions 2024, qui vise à apporter aux clubs des moyens supplémentaires pour accompagner de la façon la plus efficace possible cette génération. L’objectif est de sécuriser les parcours sportifs et socioprofessionnels de nos jeunes athlètes.

D’autres projets vont voir le jour ?
La mise en place d’un véritable organisme de formation à l’intérieur de la fédération, sous le contrôle des élus et de la direction technique nationale, est aussi une de nos priorités pour cette nouvelle saison. Par ailleurs, nous allons consolider l’organisation de nos différents événements désormais bien installés au calendrier, afin qu’ils continuent à faire rayonner l’athlétisme. Toujours concernant ce volet événementiel, nous allons suivre de très près la préparation des championnats d’Europe 2020 à Paris, dont le comité d’organisation est en train de se mettre en place.

La saison sera riche en grands événements, avec en point d’orgue les championnats d’Europe de Berlin. Que peut-on y attendre de l’équipe de France ?
Nous voulons être dans la continuité des résultats obtenus à Barcelone en 2010 et à Zurich en 2014. Traditionnellement, les championnats d’Europe en année non olympique nous réussissent. Lors de ces deux dernières compétitions, des records de médailles ont été battus et nous avons tous encore en mémoire de nombreux souvenirs de ces rendez-vous. Nous espérons revivre à Berlin des émotions aussi fortes.

Pour terminer, que pouvez-vous souhaiter à la famille de l’athlétisme ?
Je souhaite que tous les acteurs de l’athlétisme - athlètes, entraîneur, officiel, élus, dirigeants -, quel que soit leur niveau d’implication et d’investissement, puissent continuer à s’épanouir au sein de notre grande famille. C’est ce qui nous permettra de continuer à progresser. Enfin, tous mes vœux de santé et de bonheur à l’ensemble de nos licenciés !

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
31/07 >  
27/06 > (1)
23/05 >  
26/04 >  
28/03 >  
07/03 >  
31/01 >  
01/01 >  
22/12 >  
29/11 >  
le reste de l'actualité
14/08 >  
12/08 >  
27/07 >  
21/07 >  
19/07 >  
04/07 >  
24/06 >  
22/06 >  
20/06 >  
13/06 >  
07/06 >  
04/06 > (3)
01/06 >  
01/06 >  
17/05 > (1)
30/04 >  
28/04 > (1)
28/04 > (1)
25/04 >  
18/04 >  
12/04 >  
05/04 > (4)
31/03 > (7)
30/03 > (1)
27/02 >  
rechercher
Outils communication
clubs FFA
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS