MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite en salle : Guillaume s’invite parmi les grandes
13306
Commentez cette actualité(1)
Championnats de France Elite en salle : Guillaume s’invite parmi les grandes

L’espoir première année Ilionis Guillaume a créé la belle surprise de cette première journée de compétition, en montant sur la plus haute marche du podium au triple saut avec 14,07 m. Superbe spectacle sur 60 m haies, avec le titre d’Aurel Manga en 7’’53, un centième devant le revenant Pascal Martinot-Lagarde. Ce samedi a été prolifique en performances de choix, avec également les 4,60 m de Ninon Guillon-Romarin à la perche et les 7’’17 de Carolle Zahi sur 60 m (7''16 en séries).

La Perf'

Guillaume passe le mur des 14 m

On attendait Jeanine Assani Issouf (Limoges Athlé) et Rouguy Diallo (Nice Côte d’Azur Athlétisme), habituées à proposer au public des duels acharnés lors des championnats de France. Mais le triple saut féminin hexagonal compte désormais une troisième athlète frayant actuellement au-delà de la barrière symbolique des 14 mètres : Ilionis Guillaume (Stade Sottevillais 76). L’espoir première année, vice-championne d’Europe juniors l’été dernier, a beaucoup de talent. Mais elle n’a pas toujours réussi à l’exprimer. La semaine dernière, elle avait d’ailleurs frisé la correctionnelle lors des championnats de France espoirs en mordant ses deux premiers essais, avant de se reprendre et d’aller chercher la victoire.
Ce samedi, à l’échelon supérieur, la tâche s’annonçait beaucoup plus compliquée. Mais sa camarade d’entraînement à Reims, Rouguy Diallo, quittait prématurément la compétition en ne validant aucun de ses trois premiers sauts. Jeanine Assani Issouf, elle, semblait bien accrochée à la première place, avec un deuxième essai à 14,06 m, sa meilleure performance de la saison. Mais Ilionis Guillaume se rapprochait au cinquième essai avec 13,73 m, nouveau record personnel. Et au sixième, elle frappait un grand coup. Avec 14,07 m, elle prenait la tête des opérations. Assani Issouf mordait son ultime tentative, permettant à l’élève de Teddy Tamgho de décrocher son premier titre de championne de France Elite.

Onzième mondiale cet hiver
« J’avais un peu la pression, rembobine Ilionis Guillaume. Cela faisait longtemps que je me savais capable de faire ces quatorze mètres. Je faisais des meetings mais je ne perfais pas. Enfin, c’est sorti ! Je suis contente, même si j’aurais voulu faire encore mieux et me rapprocher des minima pour Birmingham. Mais je ne crache pas sur la performance que j’ai faite ! Le déclic ? Je me suis énervée, tout simplement ! Je me suis dit que j’avais fait n’importe quoi pendant toute ma saison hivernale et qu’il fallait que je donne tout. » Désormais onzième aux bilans mondiaux, Guillaume devra attendre quelques jours pour savoir si sa saison se poursuit ou non. Une chose est sûre : elle a passé à Liévin un sacré cap.

Le Temps Fort

Duel royal sur les haies

La finale du 60 m haies a tenu toutes ses promesses, avec une bataille au sommet entre Aurel Manga et Pascal Martinot-Lagarde. Elle a finalement tourné à l’avantage du premier nommé, vainqueur avec un centième d’avance en 7’’53. De bon augure à deux semaines des Mondiaux de Birmingham.

Retour sur cette course passionnante en cliquant ici

La Promesse

Guillon-Romarin exacte au rendez-vous

La perchiste de l’EA Cergy-Pontoise a fait passer un long frisson dans les tribunes du stadium couvert de Liévin. Grâce à une troisième tentative à 4,72 m manquée d’un rien, qui aurait constitué un record de France battu d’un centimètre. « Il ne me manque rien, sourit la championne de France. J’ai vu vite fait le saut. Je pense que je vais rager. » Paradoxalement, Ninon Guillon-Romarin était presque contente d’avoir échoué face à cette barre aujourd’hui. « Ça n’est pas grave, les sauts qui frustrent, c’est bien. Ma saison n’est pas terminée. » Une référence à peine voilée au All Star Perche, qui l’attend dans une semaine à Clermont-Ferrand, et surtout aux championnats du monde de Birmingham, où elle pourra prétendre à une place de finaliste.

Gagner en régularité
La concurrence sera bien sûr beaucoup plus intense en Angleterre que dans le Pas-de-Calais. L’athlète entraînée par Sébastien Homo et Emmanuel Chapelle s’est adjugée le titre national dès son premier saut du concours, avec une barre à 4,31 m effacée au premier essai. Seule Mallaury Sautereau (Pays de Fayence Athlétisme) a pu l’accompagner un temps, en franchissant cette barre à sa deuxième tentative, avant d’échouer à 4,36 m. Ninon Guillon-Romarin, elle, a ensuite passé 4,41 m du premier coup, avant de devoir s’y reprendre à trois fois à 4,51 m. A 4,60 m, elle a retrouvé ses bonnes habitudes, en effaçant cette hauteur dès son premier saut. La preuve qu’après un brillant début de saison, marqué par un record de France égalé avec 4,71 m, puis une petite baisse de régime, elle est en train de retrouver la forme au bon moment. « Il fallait que je gagne en régularité, note-t-elle. Les compétitions m’ont permis de me caler. » Eliminée en qualifications l’été dernier lors des Mondiaux de Londres, elle peut maintenant viser haut au niveau international.

Le Chiffre

2

Deux clubs ont eu la joie de s’offrir un doublé lors de cette première journée des championnats de France. Le premier était sans doute le plus attendu, avec le duo des sauteuses en hauteur du Stade Rennais Marine Vallet et Solène Gicquel. Alors que Coralie Arcuby semblait avoir pris une option sur une victoire surprise en franchissant au premier essai 1,83 m, les athlètes coachées par Marc Robert se sont arrachées pour passer 1,85 m à leur ultime tentative. Marine Vallet a même enchaîné avec un saut réussi à 1,87 m, s’offrant le titre devant sa camarade de club. « Avec Solène, on a l'habitude de monter ensemble sur le podium, et on va essayer de la garder le plus longtemps possible », promettait à l’issue du concours la nouvelle championne de France.

La SCO a des ressources
Le deuxième doublé est venu du 60 m masculin. Même sans Jimmy Vicaut, absent pour blessure, la SCO Sainte-Marguerite Marseille a de solides arguments côté sprint. La preuve avec Marvin René et Meba-Mickael Zeze, respectivement médaillés d’or en 6’’65 et d’argent en 6’’68. René a pourtant failli ne pas prendre le départ de la finale, après avoir ressenti une douleur à la cuisse gauche en séries. « J’ai tenté le tout pour le tout, et je me suis battu jusqu’à la fin, même après un mauvais départ, retrace le Marseillais entraîné, comme son camarade de club, par Laurence Bily. C’est incroyable ! » C’est le sociétaire de l’EC Orléans Cercle Jules Ferry Amaury Golitin qui les a accompagnés sur le podium, en 6’’69. Grosse déception pour Christophe Lemaitre (AS Aix-les-Bains), qui doit se contenter de la sixième place en 6’’73 alors qu’il détenait la meilleure performance française de l’hiver en 6’’57.

La Décla

« On dit parfois que je suis inhumain. Mais ça montre que je suis humain ! »

A force de repousser ses limites et d’enchaîner les records personnels, Kevin Mayer finit par habituer les observateurs à l’exceptionnel. Mais ce samedi à Liévin, le champion du monde du décathlon n’avait pas les jambes des grands jours. S’il a limité largement la casse sur 60 m (6’’99 malgré un départ raté), le sociétaire de l’EA Rhône Vercors a coincé à la longueur (6,80 m). Logique après déjà dix épreuves en compétition disputées depuis le début de la saison hivernale. Auxquelles il faut ajouter de nombreux déplacements pour répondre à des obligations, comme mercredi dernier avec un passage à Londres express pour un shooting photos avec son équipementier. Avec, en plus, des projets d’ordre professionnel sur lesquels il entretient pour l’instant le mystère.
Loin d’être inquiet, l’athlète entraîné par Bertrand Valcin à Montpellier ne sera sans doute pas au départ du 60 m haies de l’heptathlon demain matin, préférant s’ « éclater » lors du concours de la perche avec ses potes plieurs de gaule. « Je ne suis jamais en forme dix jours avant les grands championnats, remarque Kevin Mayer. Maintenant, il n’y a plus rien à faire à part se reposer avant les Mondiaux. » A Birmingham, il visera un premier titre mondial en salle. Une compétition lors de laquelle ce gros coup de fatigue devrait n’être qu’un lointain souvenir.

Retrouvez toutes les réactions dans le fil de la journée, en cliquant ici

Et Aussi

Zahi accroche Ta Lou

Déjà détentrice du niveau de performance requis pour les Mondiaux en salle de Birmingham, Carolle Zahi (Athlé Sud 77) a confirmé son statut de patronne du sprint français, en dominant le 60 m en 7’’17, devant Orlann Ombissa-Dzangue (Sco Sainte-Marguerite Marseille), chronométrée en 7’’26 et Estelle Raffai (Athlé 91, 7’’42). Mieux, l’élève d’Alex Ménal a tenu la dragée haute à l’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou (Stade Français), double médaillée des Mondiaux de Londres et victorieuse de la course en 7’’16.
Auteure du doublé 1500 m - 3000 m en 2017 à Bordeaux, Elodie Normand (Sco Sainte-Marguerite Marseille) a dû faire un choix cette année, puisque les deux finales étaient programmées le même jour. Ayant opté pour le 1500 m, elle a suivi comme son ombre Ophélie Claude-Boxberger (Montbéliard Belfort Athlétisme), avant de porter une attaque décisive à trois tours de l’arrivée. Victorieuse en 4’18’’00, elle a résisté jusqu’au bout aux assauts de celle qui détenait la meilleure performance française de la saison. Claire Perraux (Décines Meyzieu Athlétisme) lui a succédé au palmarès du 3000 m, en menant le train de bout en bout. Elle a bouclé l’affaire en 9’15’’22, avec une douzaine de secondes d’avance sur Fanny Pruvost (RC Arras) et Mélanie Doutart (Amiens UC).
Guillaume Victorin (CA Montreuil) a glané ses premiers lauriers nationaux à la longueur en remportant un concours qui n’a jamais vraiment décollé. Avec 7,65 m, il devance Jonathan Drack (CA Balma) et Jean-Pierre Bertrand (Nantes Métropole Athlétisme). Au poids, Gaëtan Bucki (Artois Athlétisme) a profité du forfait de dernière minute de Frédéric Dagée (Nice Côte d’Azur Athlé), par précaution, pour empocher le titre de champion de France avec 18,80 m. Le concours a été remporté par le Congolais Franck Elemba Owaka (EFCVO), dont le seul jet mesuré est retombé à 19,71 m, alors que Willy Vicaut (CA Montreuil) et Romain Gotteland (AS Aix-les-Bains) ont complété le podium. Chez les femmes, Jessica Cérival (EFCVO) a assuré l’essentiel en propulsant son engin à 16,47 m à son deuxième essai. Rose-Sharon Pierre-Louis (Sco Sainte Marguerite Marseille) a terminé deuxième et Antoinette Nana Djimou (CA Montreuil) troisième.
Les camarades combinards de la dernière journée ont vu Maxence Pécatte (Stade Rennais Athlétisme) basculer en tête après les quatre premières épreuves de l’heptathlon avec 3234 points, devant Basile Rolnin (Amiens UC), crédité de 3202 points, et Bastien Auzeil (EA Grenoble 38), en embuscade avec 3172 points.

A Liévin, Florian Gaudin-Winer et Etienne Nappey pour athle.fr
Photos : © S. Kempinaire / KMSP - E. Chapelle / Photoathle.fr

Retrouvez le direct de la journée et toutes les réactions, en cliquant ici
Tous les résultats de ces championnats en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (1)
Bruno Vauthier - 17/02 (23h22)
Très belle performance d'Ilionis au triple saut, mais j'aimerais bien la voir sur l'épreuve de l'heptathlon, au regard de ses très grandes performances lorsqu'elle était cadette et junior, sur les 100 m h, hauteur, longueur et poids...
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
18/06 > (2)
04/06 >  
29/04 > (3)
15/04 > (1)
26/03 > (4)
19/03 >  
11/03 > (1)
11/03 >  
10/03 > (1)
26/02 >  
le reste de l'actualité
22/06 >  
22/06 >  
21/06 > (1)
21/06 >  
20/06 >  
19/06 > (4)
19/06 > (1)
18/06 >  
17/06 > (2)
16/06 > (3)
16/06 >  
15/06 > (1)
15/06 > (1)
15/06 >  
14/06 > (1)
14/06 >  
13/06 >  
12/06 > (1)
12/06 >  
12/06 >  
11/06 >  
10/06 > (1)
10/06 > (2)
09/06 > (2)
09/06 > (1)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS