MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite en salle : Manga gagne la bataille des haies
6737
Commentez cette actualité(1)
Championnats de France Elite en salle : Manga gagne la bataille des haies

En 7’’53, Aurel Manga a soufflé la victoire à Pascal Martinot-Lagarde pour un petit centième lors de la finale du 60 m haies, aux championnats de France Elite en salle à Liévin. A deux semaines des championnats du monde en salle, les deux Français ont donné des gages et pris de la confiance.

Aurel Manga (CA Montreuil) a l’habitude de se présenter comme un « soldat », au sein du groupe de Giscard Samba-Koundy. Aérien et puissant, il a remporté samedi après-midi à Liévin une bataille de haut vol face à Pascal Martinot-Lagarde (ES Montegeron). Dès les séries, les deux hommes se sont jaugés, à quelques minutes d’intervalle. Aux 7’’59 de PML, pour sa première course depuis un an, le Montreuillois a répondu par un chrono de 7’’55 et une promesse qu’il était prêt au combat. Placés l’un à côté de l’autre en finale, l’affrontement entre les deux cadors a tenu l’Arena nordiste en haleine jusqu’à la ligne d’arrivée, que Manga a ralliée en conservant l’infime avance acquise de haute lutte sur les cinq obstacles précédents. En 7’’53, le cinquième des championnats d’Europe en salle de Belgrade décroche son deuxième titre national chez les seniors, après celui du 110 m haies l’été dernier.
« Je n’ai pas revu la course, et je ne sais pas où j’ai pu faire la différence, avouait Manga, au moment de faire le bilan. Je ne veux retenir que la victoire ! Les éléments qui seront à travailler, on en parlera plus tard avec mon coach… Avec Giscard, on ne prépare pas spécialement l’hiver, mais quand on décide de courir, c’est qu’on est suffisamment en jambes pour se lâcher lors des championnats. J’avais envie de faire des compétitions en salle, pour casser la routine du quotidien. Nous sommes des compétiteurs, on aime les défis. »
Lui aussi compétiteur jusqu’au bout des orteils, PML gardait un goût mitigé en bouche au moment de mettre des mots sur ses émotions, peu de temps après la course. « Mon but premier était de me qualifier pour les championnats du monde, et ça n’était pas gagné d’avance. C’est la bonne partie. Mais mon côté bagarreur fait que je veux toujours plus. J’étais champion de France en titre, et la seule personne qui m’avait battu aux championnats de France Elite en salle jusqu’à aujourd’hui, c’était Ladji Doucouré. Je n’arrive pas à m’en convaincre à chaud, mais si on prend l’ensemble des données, c’est exceptionnel. Donnez une déchirure à un mec et faites-le courir, je ne suis pas sûr qu’il fera 7’’54. »

Le soulagement de PML
Blessé tout au long de l’hiver, celui qui avait déjà connu pareille situation en 2015 et 2017 a retrouvé avec bonheur la sensation irremplaçable d’accrocher un dossard sur son maillot, de sentir l’adrénaline monter en installant ses blocs de départ, et l’indescriptible libération du coup de pétard du starter. « Les dernières semaines ont été chiantes, je ne savais pas où j’en étais. Ça faisait une pige que je n’avais pas couru… Bordel, qu’est-ce que ça fait plaisir de courir ! » S’il avait souffert du manque de compétition, Martinot-Lagarde n’avait pas perdu pour autant la conviction qui l’habite en permanence. « Je savais depuis le début que je serais présent aux championnats de France, même si c’était un coup de poker ! On peut annuler des meetings, mais les championnats de France, on est obligés d’y être. Je me foutais complètement d’avoir mal ou non. »
Les duettistes du jour devraient se retrouver dans deux semaines dans le centre de l’Angleterre, avec les sixième et septième performances mondiales de l’année. « Je n’ai pas du tout prêté attention aux bilans mondiaux. Dans tous les cas, je ne pars pas pour regarder les autres courir, mais bien pour gagner, comme tout le monde. Sinon, autant rester à la maison », clame le nouveau champion de France. « Je suis juste super heureux de porter le maillot bleu. Maintenant, je vais me donner du temps pour me préparer pour les championnats du monde. Même si on ne peut pas rattraper le retard pris, je vais me donner les moyens de placer un petit pic de forme pour le 5 mars », glisse PML. Rendez-vous est pris.

A Liévin, Etienne Nappey pour Athle.fr

Aurel Manga
Age / Sél.25 ans / 5 A
ClubCa montreuil 93
Spécialité100 m - 60 m haies - 110 m haies - Longueur - 4 x 100 m
Pascal Martinot-lagarde
Age / Sél.26 ans / 17 A
ClubEs montgeron
Spécialité60 m haies - 110 m haies
RB
Admin Athle.fr
les réactions (1)
Patrick Payen - 18/02 (20h26)
magnifique performance d'AUREL MANGA !
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
18/06 > (2)
04/06 >  
29/04 > (3)
15/04 > (1)
26/03 > (4)
19/03 >  
11/03 > (1)
11/03 >  
10/03 > (1)
26/02 >  
le reste de l'actualité
22/06 >  
22/06 >  
21/06 > (1)
21/06 >  
20/06 >  
19/06 > (4)
19/06 > (1)
18/06 >  
17/06 > (2)
16/06 > (3)
16/06 >  
15/06 > (1)
15/06 > (1)
15/06 >  
14/06 > (1)
14/06 >  
13/06 >  
12/06 > (1)
12/06 >  
12/06 >  
11/06 >  
10/06 > (1)
10/06 > (2)
09/06 > (2)
09/06 > (1)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS