MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France du 10 000 m : Mezeghrane-Saad et Schrub titrés à Pacé
10958
Commentez cette actualité(1)
Championnats de France du 10 000 m : Mezeghrane-Saad et Schrub titrés à Pacé

Avec respectivement quatorze féminines et vingt masculins au départ, sans parler des Masters qui se sont disputés le titre en début de programme, l’édition 2018 des championnats de France du 10 000 m, organisée pour la seconde fois consécutive à Pacé dans la banlieue rennaise, a redonné quelques lettres de noblesse à la distance. Ce ne sont pas Samira Mezeghrane-Saad et Yann Schrub, titrés en élites, qui diront le contraire.

Ce sont deux courses radicalement opposées qui ont couronné les deux champions de France 2018 du 10 000 m, samedi soir à Pacé. Chez les féminines, Samira Mezeghrane-Saad (Stade de Vanves) avait un plan en tête, « Je voulais courir sur les bases de 3’20 au kilomètre car c’est sur cette allure que j’ai fait toutes mes séances de préparation pour les championnats du Monde de semi-marathon et je savais que je pouvais tenir cette allure ». Et ce n’est pas la présence d’une lièvre, Jane Chelagat (Running 41), qui allait la sortir de son schéma de course : « Elle m’a bien servi pendant trois kilomètres courus exactement sur les bases (10’02 au 3 000 m) mais j’ai senti qu’elle ralentissait juste après le passage au 3e kilo. On a perdu trois secondes en un tour, je n’ai pas voulu prendre le risque d’attendre derrière elle ». Et c’est exactement à seize tours de l’arrivée que Samira prenait les commandes de la course pour ne plus les lâcher, empilant les tours en 1'20, parfois un peu moins, pour tenter de rattraper les quelques secondes perdues en début de course. En 33’20’’01, c’est finalement pour un minuscule centième de seconde que Samira Mezeghrane-Saad échouait sur son objectif des 33’20 ! « J’avais deux objectifs aujourd’hui et les deux sont remplis : le titre et le chrono. Je ne me suis jamais affolée et le fait d’avoir pas mal de filles à doubler permet de rester dans l’allure. J’espère que ce chrono va me permettre d’être sélectionnée pour la coupe d’Europe à Londres le 19 mai prochain. Si c’est le cas, je prendrais plus de risques pour tenter de me rapprocher des minima demandés pour les championnats d’Europe cet été à Berlin (32’30) ».

Emily De la Bruyère (Nanterre Athletic Club) goûtait pour la première fois de sa jeune carrière aux joies d’un podium national, après être arrivée en France en septembre 2016. La jeune femme est en effet née à New York d’un père français et y a vécu jusqu’à ses 24 ans, avant de rejoindre Sciences Po Paris pour suivre un Master. Présente à Plouay il y a cinq semaines lors des championnats de France de cross - « C’est la première et la dernière fois que je fais un cross en France, c’était horrible » - Emily s’est sentie bien plus à son aise sur la piste de Pacé : « Je suis satisfaite de ma place mais un peu déçue de mon chrono, j’espérais faire 34’30, je fais 34’58’’30, c’est un peu décevant ». Quatrième de la course en 35’55’’75, Hasna Tabboussi-Mouton (Quimper Athlétisme) offrait une belle médaille de bronze au public breton présent ce samedi soir à Pacé. Margaux Conan (Nantes Métropole Athlétisme) s’offre le titre espoirs en 36’47’’72.

Schrub s'impose dans le dernier tour

L’an passé, Emmanuel Roudolff-Levisse avait remporté la course au sprint face à Felix Bour en s’offrant également le titre espoir. Yann Schrub (A Sarreguemines Sarrebourg) était dans la course et avait réglé le sprint du peloton de chasse pour prendre la troisième place et glaner une médaille d’argent en espoirs. Et surtout pour apprendre. Visiblement, l’étudiant en quatrième année de médecine à Nancy apprend vite et très bien puisque c’est lui, cette année, qui réalise le doublé espoirs/seniors dans un chrono un tout petit peu moins bon que celui de Roudolff-Levisse (29’19’’18 contre 29’08’’24), mais treize secondes plus vite que l’an passé : « C’est évidemment une immense satisfaction même si j’ai vraiment douté toute la course. Quand Abdellatif Meftah (Sarthe Running) a tenté de prendre la foulée des coureurs étrangers devant, il a creusé un petit écart rapidement. Et quand on connait son palmarès, même sans savoir quel était son état de forme, ça fait forcément douter ».

D’autant que Meftah conservait son avance de 30 à 40 mètres durant de nombreux kilomètres. Derrière, Guillaume Adam (Decines Meyzieu Athlétisme) assurait une bonne partie du travail pour tenter de recoller sur le leader français de la course : « C’est un championnat de France, il fallait tenter le tout pour le tout, mais mes mollets n’ont pas tenus après le huitième kilomètre », expliquait Adam. Un travail qui allait faire les affaires de Schrub : « Je voyais que Meftah ne creusait plus l’ecart et semblait même ralentir. J’ai enclenché à deux tours de l’arrivée et j’ai senti que je pouvais revenir sur lui ». Au terme d’un très solide dernier tour, Schrub cueillait Meftah dans les derniers 150 mètres pour s’offrir une double ration d’or et le rêve d’une sélection tricolore dans cinq semaines à Londres.

Abdellatif Meftah se contentait, quant à lui, bien volontiers de sa médaille d’argent en 29'22''40, saluant la relève : « Je commence à prendre de l’âge et je ne suis plus aussi rapide qu’avant, surtout avec les préparations marathon. J’ai essayé de faire le marathon de Séville fin février mais j’ai abandonné au vingt-septième kilomètre. Après le semi de Paris qui n’était pas bon non plus, 66’33, je suis retourné à Ifrane où j’ai beaucoup plus travaillé la vitesse. Je sens que c’est un peu mieux mais je dois pouvoir descendre encore le chrono ». Mohamed Serghini (SCO Sainte-Marguerite) prend la médaille de bronze en 29'24''16, après avoir beaucoup travaillé lui aussi pour revenir sur la tête de course : « Yann est vraiment rapide au sprint, je ne peux pas vraiment avoir de regret sur la course ».

En espoirs, Abderrazak Charik (Val d’Europe), 29'48''26, et Clément Leduc (Nantes Métropole Athlétisme), 30'09''43, complètent le podium derrière Schrub.
Enfin, en ouverture de programme, et pour le premier titre Master décerné sur 10 000 m, l’inusable Mohamed Serbouti (Run and Freedom) se jouait de Julien Moreau (Athlé Bocage Vendéen) comme à ses plus belles années pour s’imposer en 31’21, au terme d’un dernier 400 m ravageur. Eternel !

A Pacé, texte et photos d'Arnaud Laviolette pour athle.fr

Tous les résultats en cliquant ici

Samira Mezeghrane-saad
Age / Sél.38 ans / 9 A
ClubStade de vanves
SpécialitéCross - 10 000 m - Semi-marathon
Yann Schrub
Age / Sél.22 ans / 2 A
ClubA. sarreguemines sarrebourg
Spécialité3 000 m - 10 000 m - 10 km
PG
Administrateur
les réactions (1)
Jean-pierre Fouquert - 15/04 (11h48)
on est loin du niveau international les martins levisse et autre tout ca est tres loin on ne peut etre bon en europe alors face aux kenyans n en parlons pas meme si lamajorite ne marchent pas a l eau
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
22/07 > (1)
21/07 > (1)
20/07 > (1)
15/07 >  
15/07 >  
14/07 >  
14/07 >  
08/07 > (2)
07/07 >  
06/07 >  
le reste de l'actualité
14/08 >  
12/08 >  
12/08 >  
12/08 >  
11/08 >  
11/08 >  
11/08 >  
10/08 >  
10/08 >  
10/08 >  
10/08 >  
09/08 >  
09/08 >  
09/08 >  
08/08 >  
08/08 >  
08/08 >  
07/08 >  
07/08 >  
07/08 >  
06/08 >  
06/08 >  
05/08 >  
05/08 >  
05/08 >  
rechercher
Chpt d'Europe
Berlin 2018
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS