MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Amaury Golitin : « J’étais incontrôlable ! »
8982
Commentez cette actualité(1)
Amaury Golitin : « J’étais incontrôlable ! »

Le sprinteur licencié à l’EC Orléans Cercle Jules Ferry vient de réaliser 10’’07 sur 100 m, lors des championnats Méditerranéens des - de 23 ans. Un chrono synonyme de niveau de performance requis pour les championnats d’Europe de Berlin. L’athlète de 21 ans, qui s’entraîne à l’INSEP au sein du groupe de Dimitri Demonière, revient avec humilité sur sa performance et sur son parcours.

Vous venez de pulvériser votre record personnel sur 100 m. Pouvez-vous nous raconter comment s’est déroulée la compétition ?
Dimitri, mon coach, m’avait dit qu’il fallait que je fasse un gros temps dès les séries. Malheureusement, j’ai raté mon départ. J’ai essayé d’être bon sur la deuxième partie de course, sans en faire trop, en pensant déjà à la finale. En franchissant la ligne d’arrivée, j’ai été surpris de voir que j’avais fait 10’26 ! Au regard de la série, je savais qu’un meilleur départ me permettrait d’approcher les 10’’20, au mieux les 10’’18. J’avais en tête les 10’’15 (le niveau de performance requis pour Berlin), mais je voulais être réaliste. Alors, quand j’ai passé la ligne et vu 10’’07… j’étais impressionné ! J’étais spectateur de ma propre performance ! Après ça, j’étais incontrôlable.

Pouvez-vous nous raconter votre parcours ?
J’ai commencé l’athlétisme plutôt sur le tard, il y a quatre ans. J’ai toujours fait beaucoup de sport quand j’étais assez jeune : du basket, du judo ou encore de la natation. Ca durait six mois, un an… pas plus. Ce n’était jamais de manière sérieuse. Finalement, pour l’athlétisme, c’est un peu la même histoire que tout le monde. On court plus vite que les autres à l’école, au collège, au lycée. Dès qu’une petite course était organisée, je m’imposais. J’ai alors décidé de m’inscrire à l’EC Orléans Cercle Jules Ferry, et dès ma première année, j’ai réalisé de bonnes performances. Ça m’a donné envie de continuer.

Pourquoi avoir décidé de rejoindre l’INSEP ?
Je voulais passer un cap, intégrer une structure, être plus professionnel. Mon ancien coach, Fabrice Honsai, connaissait Dimitri Demonière, qui était à ce moment-là conseiller technique et sportif de la Ligue du Centre-Val de Loire à Orléans. Quand Jimmy Vicaut l’a choisi en tant qu’entraîneur, il est parti à l’INSEP. Fabrice a gardé contact avec lui et m’a orienté vers son groupe d’entraînement. Il continue de suivre mes performances, par exemple, je l’ai appelé directement après ma course à Jesolo. Dimitri est régulièrement en contact avec lui, c’est presque un travail à trois.


Dans votre groupe, vous côtoyez notamment Jimmy Vicaut, Stuart Dutamby…
Au départ, c’était vraiment impressionnant pour moi de m’entrainer avec Jimmy et Stuart. Jimmy est recordman d’Europe, Stuart avait réalisé 10’’12 ! Pour moi, 10’’12, c’était déjà un chrono incroyable. Je me suis accroché et j’ai progressé au fur et à mesure des semaines. On s’entend bien, on rigole beaucoup, mais dès que l’entraînement commence, on est tous très sérieux, on se dépasse à chaque séance. Jimmy, on a forcément envie d’aller le chercher. Chacun a ses points forts, un domaine dans lequel il est meilleur que les autres. On essaie à chaque fois de s’en inspirer et de s’en approcher.

Justement, quel est votre point fort ?
Plutôt mon départ. Je suis assez explosif sur les premiers appuis, et j’ai aussi une bonne fréquence gestuelle.

Quels vont être vos objectifs pour la suite de la saison ?
Je voulais décrocher ma première sélection en individuel chez les seniors cette année. C’est chose faite puisque je m’alignerai sur 100 m et avec le relais lors des Jeux Méditerranéens à Tarragone. Là, avec ce chrono, j’ai réalisé le niveau de performance requis pour les championnats d’Europe. J’espère confirmer pour être du voyage à Berlin, à la fois en individuel et sur le relais.

Depuis plusieurs années, le sprint français a ses deux leaders : Jimmy Vicaut et Christophe Lemaitre. Avec Mouhamadou Fall (10’’14 sur 100m) et Stuart Dutamby (20’’41 sur 200m) notamment, vous semblez incarner un certain renouveau…
C’est sûr, Jimmy et Christophe étaient bien devant. Cet hiver, on a déjà pu observer la belle progression d’autres sprinters français (ndlr : Golitin avait terminé troisième du 60m des France Elite en salle derrière René et Zézé, et devant Lemaitre). Je suis content de pouvoir contribuer à cette bonne dynamique du sprint français. On est déjà trois à avoir réalisé le niveau de performance requis pour Berlin, et je suis sûr que ce n’est pas fini !

Propos recueillis par Marion Canu pour athle.fr

Amaury Golitin
Age / Sél.21 ans / 2 A
ClubEc orleans cercle jules ferr
Spécialité60 m - 100 m - 4 x 100 m - 4 x 200 m
RB
Admin Athle.fr
les réactions (1)
Vincent Bernard - 13/06 (00h05)
Bravo ! bel exemple pour d' autres jeunes ! Il va en sortir d' autres ... Continue de nous faire rêver à un relais France de folie.
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
26/09 >  
13/09 >  
06/09 > (2)
03/09 > (3)
22/08 >  
17/08 > (3)
21/06 >  
12/06 > (1)
07/06 >  
05/06 >  
le reste de l'actualité
19/10 >  
16/10 >  
16/10 >  
15/10 >  
15/10 > (3)
15/10 >  
15/10 >  
13/10 >  
12/10 >  
11/10 > (2)
10/10 > (1)
10/10 >  
09/10 > (2)
08/10 > (2)
08/10 >  
05/10 >  
05/10 > (2)
01/10 >  
27/09 >  
24/09 >  
24/09 >  
21/09 >  
18/09 > (7)
16/09 >  
16/09 > (5)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS