MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Running en entreprise : le RTT rapproche les salariés
756
Commentez cette actualité
Running en entreprise : le RTT rapproche les salariés

Le comité départemental d’athlétisme de Haute-Garonne par le biais de sa commission Sport en Entreprise a mis sur pieds le Relais trois au taf, une course innovante à Toulouse depuis 2017, à destination des entreprises, qui regroupe les coureurs par équipes de trois pour un effort qui transforme les relations au travail.

Des centaines de milliers de Français courent sur leur lieu de travail ou pendant leur pause déjeuner. Vendredi 1er juin, près de 300 d’entre eux se sont retrouvés au lac de Labège, dans la banlieue sud-est de Toulouse, pour la deuxième édition du Relais trois au taf, organisé par le Comité départemental d’athlétisme de Haute-Garonne.
Cette course, lancée l’année dernière, répond à une formule originale. « On s’est aperçus que des collectivités comme la CAF, la CPM, la CARSAT, mais aussi les pompiers et la police municipale faisaient appel à nous pour organiser l’équivalent de leurs jeux olympiques », raconte Maïzouna Meram, présidente de la Commission sport en entreprise du CDA 31. Dès lors, les dirigeants toulousains envisagent de créer un évènement inter-entreprises, pour « dépasser l’entre soi et rassembler les gens. L’athlétisme porte des valeurs de solidarité et d’entraide, qui sont essentielles à la performance au sein d’une entreprise. Nous voulions également favoriser le sport en tant qu’outil de bien être des salariés au sein des entreprises. »
Après moult réflexions, ils auraient pu choisir un Ekiden, ou un relais « classique ». « Mais dans un relais, finalement, vous courez seul avec votre témoin dans la main. Nous avons donc imaginé la course RTT, pour Relais trois au Taf. L’idée, c’est que les trois participants de l’équipe doivent impérativement boucler le premier tour ensemble, quel que soit leur niveau. Le performeur devra s’adapter aux autres coureurs de son équipe. Ensuite, chaque équipe a la possibilité de laisser un coureur au repos pendant que les deux autres enchaînent les tours, tant qu’il y a au moins deux coureurs ensemble en même temps sur le parcours », remet Maïzouna Meram.

Les pionniers y ont pris goût
Au total, l’épreuve dure 45 minutes, sur une boucle d’1,2 km, et débouche sur deux classements distincts : le classement individuel pour l’équipe qui a couvert le plus de tours, et le classement de l’entreprise qui a mobilisé le plus de salariés. De 70 équipes (issues de 28 entreprises) en 2017, la course est passée à 96 équipes de trois, représentant 38 entreprises cette année. « Quasiment la totalité des entreprises présentes l’an passé sont revenues cette année. Celles qui ont participé sont satisfaites et demandeuses de ce type de course. Certaines ont dit que cela avait vraiment changé les relations au sein de leur entreprise, de fédérer les équipes, et de s’engager sur d’autres courses. »
La convivialité mise en place, qui favorise la mixité et par là même le réseau entre les professionnels, est basée sur deux rendez-vous incontournables. « Nous organisons la remise des récompenses quinze jours après l’évènement, lors d’une soirée spéciale en guise de bouquet final. De la même façon, pour créer de la convivialité, nous avons organisé un buffet collectif après la course, plutôt qu’un simple casse-croûte. Cela a permis aux gens de se mélanger, et cela a beaucoup plu », explique la secrétaire adjointe du CDA 31.
Les bénéfices tirés de cette journée ne sont pas l’apanage exclusif des entreprises, puisque cela a aussi rapproché les participants des clubs de la région, les coureurs étant généralement demandeurs de conseils pour leur préparation. « Les salariés concernés ont pu découvrir toute l’offre disponible dans les clubs, comme les tests VMA, la marche nordique, les exercices de remise en forme, etc. La promotion du sport en entreprise fait partie des moyens de recruter de nouveaux adhérents pour nos clubs. En plus, comme il y a de moins en moins de subventions publiques, les entreprises que l’on touche à travers ces organisations peuvent devenir des mécènes pour nos comités et nos ligues. »
Devant le succès rencontré par le RTT, les dirigeants toulousains envisagent désormais d’agrandir le parcours, afin de pouvoir accueillir plus de 300 participants en 2019. Mais aussi d’exporter leur concept, qui a été breveté officiellement, sur d’autres bassins d’entreprises, en Haute-Garonne ou ailleurs. La recette ayant fait ses preuves, il n’y a pas de raisons de ne pas la faire goûter au plus grand nombre.

La rédaction

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
12/08 >  
27/07 >  
24/06 >  
22/06 >  
20/06 >  
13/06 >  
17/05 > (1)
12/04 >  
14/02 >  
20/12 >  
le reste de l'actualité
19/09 >  
19/09 >  
04/09 > (1)
31/07 >  
21/07 >  
19/07 >  
04/07 >  
27/06 > (1)
07/06 >  
04/06 > (3)
01/06 >  
01/06 >  
23/05 >  
30/04 >  
28/04 > (1)
28/04 > (1)
26/04 >  
25/04 >  
18/04 >  
05/04 > (4)
31/03 > (7)
30/03 > (1)
28/03 >  
07/03 >  
27/02 >  
rechercher
Outils communication
clubs FFA
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS