MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite : Les forces en présence (1/2)
6703
Commentez cette actualité(4)
Championnats de France Elite : Les forces en présence (1/2)

Présentation, épreuve par épreuve, des principales têtes d’affiche à suivre lors de cette édition 2018 des France Elite, organisée à Albi du 6 au 8 juillet. Premier volet avec les concours, dont les finales, grande nouveauté pour le rendez-vous national, seront précédées de qualifications.

Hauteur
Femmes
Tenante du titre : Prisca Duvernay
Niveau de performance requis pour les Europe de Berlin : 1,91 m
Record des championnats : 1,96 m par Maryse Ewanjé-Epée (1985)

Comme d’habitude, un des concours les plus indécis de ces championnats. Championne de France en titre en plein air, Prisca Duvernay (Entente Sud Lyonnais) aborde la compétition en tête des bilans, avec une meilleure performance à 1,85 m. Solène Gicquel (1,82 m, Stade Rennais Athlétisme), Coralie Arcuby (1,81 m, Amiens UC) et Laura Salin-Eyike (1,81 m, Entente Athlé Nord Mayenne) la suivent de près, et peuvent aussi rêver d’une victoire.

Hommes
Tenant du titre : Mickael Hanany
Niveau de performance requis : 2,28 m
Record des championnats : 2,31 m par Mickael Hanany (2013)

Comme chez les femmes, la discipline se cherche un leader. Derrière le Kényan du CA Montreuil 93 Matheuw Sawe, au-dessus du lot sur le papier avec ses 2,30 m, il faut descendre à 2,17 m pour trouver trace du premier concurrent hexagonal, le junior du Stade Français Taylor Minos (2,17 m). Six athlètes le suivent de près, à 2,15 m ou 2,16 m. A noter la présence du champion de France en titre Mickael Hanany (Entente Franconville Cesame Val d’Oise), pour l’instant crédité de 2,11 m mais qui est capable, sur un concours, de bouleverser les pronostics.

Perche
Femmes
Tenante du titre : Marion Lotout
Niveau de performance requis : 4,60 m
Record des championnats : 4,60 m par Vanessa Boslak (2005 et 2007)

Auteur du niveau de performance requis pour Berlin (4,65 m le 22 juin) et médaillée d’or lors des Jeux méditerranéens, Ninon Guillon-Romarin (EA Cergy Pontoise) aborde en pleine confiance ces France. La recordwoman de France (4,72 m) a les moyens de s’offrir un deuxième titre national, bien plus attendu que celui qu’elle avait décroché en 2016. Marion Lotout (Stade Sottevillais 76), qui se rapproche de son meilleur niveau (4,50 m cet été) après deux saisons gâchées par les blessures, sera sa principale adversaire.

Hommes
Tenant du titre : Renaud Lavillenie
Niveau de performance requis : 5,70 m
Record des championnats : 5,95 m par Renaud Lavillenie (2013 et 2016)

Renaud Lavillenie (Clermont Athlétisme Auvergne) vise le grand huit. Le meilleur performeur mondial de la saison (5,95 m) va tenter de décrocher son huitième titre en plein air. Pour l’en empêcher, Axel Chapelle (EA Cergy Pontoise Athlétisme) et Alioune Sène (Clermont Athlétisme) seront en première ligne. Les deux hommes ont deux points communs : ils ont franchi 5,70 m cet été, soit au centimètre près le NPR, et ont vu leur préparation perturbée par des pépins physiques.

Longueur
Femmes
Tenante du titre : Eloyse Lesueur
Niveau de performance requis : 6,70 m
Record des championnats : 6,86 m par Eloyse Lesueur (2014)

Eloyse Lesueur-Aymonin arrive à Albi l’esprit libéré. Après avoir réalisé haut la main le niveau de performance pour Berlin, grâce à un bond à 6,80 m, la sociétaire de la SCO Sainte-Marguerite va tenter de poursuivre sa montée en puissance dans le Tarn. Difficile de l’imaginer perdre son titre, puisqu’elle possède plus de trente centimètres d’avance sur sa plus proche concurrente sur la liste des engagées, Daniella Sacama-Isidore (Club Colonial) avec 6,44 m. Attention à Rougui Sow (Stade Sottevillais 76), qui n’a pas encore retrouvé son niveau de 2017 (6,72 m).

Hommes
Tenant du titre : Raihau Maiau
Niveau de performance requis : 8,10 m
Record des championnats : 8,30 m par Kader Klouchi (1998)

Dans une discipline en plein renouveau, Yann Randrianasolo (CA Balma) et Augustin Bey (Athlétisme Metz Métropole) incarnent l’avenir. Le premier nommé aime le sautoir d’Albi, puisqu’il vient d’y dépasser pour la première fois de sa carrière les huit mètres (8,01 m). Les deux sauteurs prometteurs vont devoir garder un œil sur Kafetien Gomis (Lille Métropole Athlétisme), qui n’a pas sauté depuis les Interclubs (7,42 m) mais est capable, à 38 ans, d’aller arracher sa qualification pour les Europe de Berlin. A noter la présence sur la liste des engagés du triple sauteur Teddy Tamgho (Bordeaux Athlé), qui n’a plus sauté en compétition depuis sa grave blessure lors des France Elite 2016 à Angers.

Triple Saut
Femmes
Tenante du titre : Jeanine Assani Issouf
Niveau de performance requis : 14,20 m
Record des championnats : 14,40 m par Jeanine Assani Issouf (2016)

Duel au sommet entre Rouguy Diallo (Nice Côte d’Azur Athlétisme) et Jeanine Assani Issouf (Limoges Athlé). Les deux triple sauteuses ne sont séparées que par deux centimètres cette saison, avec des meilleures performances à respectivement 14,27 m et 14,25 m, et ont déjà en poche le NPR pour les Europe. Double championne de France en titre, la seconde nommée compte bien conserver sa couronne. Les espoirs Yanis David (Monster Club Athlé), vainqueur des Jeux méditerranéens, et Ilionis Guillaume (Stade Sottevillais 76), première des Elite indoor en février dernier, ont aussi une très belle carte à jouer.

Hommes
Tenant du titre : Jean-Marc Pontvianne
Niveau de performance requis : 16,90 m
Record des championnats : 17,45 m par Serge Hélan (1991) et Teddy Tamgho (2013)

Belle finale en perspective, avec une densité très intéressante dans la discipline. Si aucun Français n’a pour l’instant dépassé les 17 mètres, ils sont déjà cinq à plus de 16,70 m. Dont Jean-Marc Pontvianne (Entente Nîmes Athlétisme), le champion de France en titre et le seul à avoir réalisé le niveau de performance pour Berlin avec 16,95 m. Kevin Luron (Entente Sarthe Athlétisme), Jean-Noël Crétinoir (CA Montreuil 93), Harold Correa (EFCVO) et Quentin Mouyabi ne sont pas loin. A suivre aussi : Yoann Rapinier (EFCVO) et Benjamin Compaoré (CA Montreuil 93), qui tente le tout pour le tout pour son premier concours de l’été. Le Burkinabé d’Artois Athlétisme Hugues-Fabrice Zango (16,93 m) sera aussi de la partie.

Poids
Femmes
Tenante du titre : Jessica Cérival
Niveau de performance requis : 17,65 m
Record des championnats : 18,63 m par Laurence Manfredi (2004)

Les championnats se suivent et se ressemblent pour Jessica Cérival, qui part à l’assaut d’un neuvième titre consécutif. Plus que la médaille d’or, la lanceuse de l’Entente Franconville Cesame Val d’Oise visera le niveau de performance pour Berlin, qui est dans ses cordes même si elle est pour l’instant restée bloquée à 17,03 m. Rose-Sharon Pierre Louis (SCO Sainte-Marguerite Marseille) est la seule autre engagée à avoir dépassé les 16 mètres (16,10 m) cet été.

Hommes
Tenant du titre : Frédéric Dagée
Niveau de performance requis : 20,45 m
Record des championnats : 20,20 m par Yves Brouzet (1973)

Si le Congolais de l’EFCVO Franck Elemba Owaka sera là pour le pousser dans ses retranchements, c’est un gouffre qui sépare Frédéric Dagée des autres Français. Avec un jet à 20,04 m cet été, le lanceur de Nice Côte d’Azur Athlétisme compte près de deux mètres d’avance sur Willy Vicaut (CA Montreuil 93), son plus proche poursuivant avec 18,15 m. Plus que le titre, il aura en tête les 20,45 m demandés pour espérer aller à Berlin.

Disque
Femmes
Tenante du titre : Mélina Robert-Michon
Niveau de performance requis : 60 m
Record des championnats : 63,40 m par Mélina Robert-Michon (2016)

La discipline est en pleine reconstruction, suite à la « pause bébé » de Mélina Robert-Michon, maman pour la deuxième fois depuis quelques semaines. Mélanie Pingeon (CA Montreuil 93) a donc la possibilité de décrocher son premier titre en plein air, après avoir porté son record personnel à 57,03 m cette année. Mais il faudra surveiller de près le retour de Pauline Pousse (Athlé 91), qui, après avoir mis sa carrière entre parenthèses et participé à un seul concours cet été (54,84 m lors du deuxième tour des Interclubs), a l’expérience des grands rendez-vous. A suivre également : Irène Donzelot (Clermont Athlétisme Auvergne) et Marie-Francine Mvoto Abeng (CA Montreuil 93), qui ont aussi lancé à peu plus de 54 mètres.

Hommes
Tenant du titre : Jordan Guehaseim
Niveau de performance requis : 63,80 m
Record des championnats : 62,40 m par Jean Pons (1997)

Le record des championnats pourrait bien être en danger à Albi. Lolassonn Djouhan a en effet les moyens d’effacer les 62,40 m de Jean Pons en 1997. L’athlète de l’EC Orléans Cercle Jules Ferry, qui a déjà réalisé le NPR pour les Europe avec 64,05 m, aura à cœur de gommer le mauvais souvenir de l’an dernier à Marseille, lorsqu’il n’avait pas intégré le top 8 des France Elite suite à une erreur de mesure des juges. Vainqueur dans la cité phocéenne, Jordan Guehaseim (CA Montreuil 93), qui a porté son record à 58,39 m cet été, tentera de se rapprocher encore un peu plus des 60 mètres.

Marteau
Femmes
Tenante du titre : Alexandra Tavernier
Niveau de performance requis : 70,50 m
Record des championnats : 73,40 m par Stéphanie Falzon (2008)

Pour le suspense, il faudra sans doute repasser. Alexandra Tavernier réalise en effet pour l’instant la meilleure saison de sa carrière. La lanceuse d’Annecy Haute Savoie enchaîne avec une régularité impressionnante les concours à plus de 72 mètres (cinq consécutifs, série en cours) et semble intouchable dans sa quête d’un quatrième titre de suite. Les espoirs Camille Sainte Luce (Savigny Sénart Athlétisme) et Audrey Ciofani (CA Montreuil 93), proches des 70 mètres, tenteront de jouer les trouble-fêtes.

Hommes
Tenant du titre : Quentin Bigot
Niveau de performance requis : 75,50 m
Record des championnats : 80,41 m par Nicolas Figère en 2002

Comme chez les femmes, un immense favori se détache en la personne de Quentin Bigot (Athlétisme Metz Métropole). Le quatrième des derniers Mondiaux, qui a déjà lancé à 76,08 m cette saison, est au-dessus du lot. On suivra de près la prestation de l’espoir Yann Chaussinand (Clermont Athlétisme Auvergne), qui est désormais tout proche de la barrière des 70 mètres avec un jet à 69,32 m la semaine dernière.

Javelot
Femmes
Tenante du titre : Alexia Kogut Kubiak
Niveau de performance requis : 61,50 m
Record des championnats : 61,05 m par Sarah Walter (2003)

Alexie Alaïs (CA Montreuil 93) est la seule lanceuse à avoir dépassé les soixante mètres cet été (60,59 m lors du 2e tour des Interclubs). Elle possède plus de cinq mètres d’avance sur sa dauphine aux bilans, la championne de France en titre Alexia Kogut Kubiak (Martigues Sport Athlé) et ses 55,53 m. Reste que ce concours s’annonce très indécis. La recordwoman de France Mathilde Andraud (Nice Côte d’Azur Athlétisme), même sans être à 100 % physiquement, et Margaux Nicollin (Dijon UC) peuvent également espérer monter sur la plus haute marche du podium.

Hommes
Tenant du titre : Jean-Baptiste Collet
Niveau de performance requis : 82 m
Record des championnats : 82,39 m par Gaëtan Siakinuu-Schmidt (2002)

Après la victoire surprise de Jean-Baptiste Collet l’an dernier, le concours du javelot promet à nouveau son lot de rebondissements. Derrière le lanceur de Sainte-Lucie Albert Reynolds (ASCO Inter Atlas), crédité d’un meilleur lancer à 73,38 m cette saison, huit Français se tiennent entre 70 m et 72,55 m, une dernière performance réalisée par Victor Vernede (Clermont Athlétisme Auvergne). Lucas Leroy (Lille Métropole Athlétisme) et l’espoir Lukas Moutarde (Charleville Mézières Athlétisme) peuvent aussi viser haut, dans une discipline en manque de têtes d’affiche.

Heptathlon
Tenante du titre : Laura Arteil
Niveau de performance requis : 6100 pts
Record des championnats : 6312 pts par Chantal Beaugant (1988)

Les deux journées de l’heptathlon s’annoncent passionnantes. Si Esther Turpin (RC Arras) a déjà le niveau de performance en poche avec 6230 points, il n’en est pas de même pour l’espoir Solène Ndama (Bordeaux Athlé) et pour Antoinette Nana Djimou (CA Montreuil 93). Cette dernière n’a pas disputé de compétition depuis les interclubs, suite à un pépin physique, et va jouer gros sur la piste albigeoise. Même enjeu pour Laura Arteil, la championne de France en titre, qui disputera son premier « hepta » de l’été. La Britannique de Montpellier Athlétic Méditerranée Katarina Johnson-Thompson s’alignera sur les haies, au poids, à la longueur et au javelot. Mais la porte reste ouverte pour d’autres épreuves.

Décathlon
Tenant du titre : Jérémy Lelièvre
Niveau de performance requis : 8100 pts
Record des championnats : 8525 pts par Christian Plaziat (1990)

Comme chez les femmes, plusieurs décathloniens jouent leur dernière carte dans le Tarn. Bastien Auzeil (EA Grenoble 38), Ruben Gado (Clermont Athlétisme Auvergne), Jérémy Lelièvre(SPN Vernon) et Basile Rolnin (Amiens UC) ont le potentiel pour aller chercher le titre et les 8100 points demandés pour espérer aller à Berlin. Mais, pour l’instant, aucun d’entre eux n’a dépassé les 8000 unités cette saison. Kevin Mayer (EA Rhône Vercors) prendra au moins part au concours de la perche et au 1500 m, mais il ne s’interdit pas d’autres incursions en fonction de ses envies.

Toutes les informations sur les championnats de France élite en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (4)
Antoine Duc - 04/07 (21h19)
Yann Chaussinand n’est pas au CA Montreuil mais Clermont Athlétisme Auvergne ...
Michel Escudier - 04/07 (20h24)
Dans certaines épreuves comme la hauteur et le javelot masculins (féminines à peine mieux) la situation est catastrophique. 3 allemands à plus de 92 mètres, les français se battent à ... 72 mètres !!!!!!!!!!!!!!!
Bernard Daron - 04/07 (16h00)
Rectification : ce n'est pas en 1969, mais en 1997 que Jean Pons a réalisé 62,40 m au disque. Le record n'a donc que 20 ans, et non près de 60 (ce qui nous enverrait en ... 1959 !). En 1969, le champion de France fut Alard avec 55,82 m devant Baché (qui venait de battre le record de France avec... 56,54 m).
Le vrai Candide - 04/07 (13h59)
A la hauteur, je pense que la recordwoman des Championnats de France, n'est pas la hurdleuse Monique EE mais plutôt sa grande sœur Maryse EE que l'on a le plaisir de voir sur SFR Sport !
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
13/07 >  
12/07 >  
10/07 > (2)
05/07 >  
04/07 > (4)
29/06 > (3)
28/06 >  
04/05 >  
06/04 > (2)
16/03 > (15)
le reste de l'actualité
15/07 >  
15/07 >  
15/07 >  
15/07 > (1)
14/07 >  
14/07 >  
14/07 >  
14/07 >  
13/07 >  
13/07 > (3)
13/07 >  
12/07 >  
12/07 > (2)
11/07 >  
10/07 >  
10/07 >  
10/07 >  
09/07 >  
09/07 >  
09/07 >  
08/07 > (1)
08/07 > (2)
08/07 >  
07/07 >  
07/07 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS