MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite à Albi : Les sprinters étaient pressés !
10475
Commentez cette actualité
Championnats de France Elite à Albi : Les sprinters étaient pressés !

La première journée du grand rendez-vous national a permis de constater que la piste d’Albi plaisait toujours autant aux sprinters. Orlann Ombissa-Dzangue et Orphée Néola ont brillé sur la ligne droite, alors que, chez les hommes, cinq Français ont couru en 10’’25 ou moins. Seule ombre au tableau : le forfait par précaution de Jimmy Vicaut pour les demi-finales. Le premier titre a été décerné à Liv Westphal, vainqueur du 5000 m,  lors d’un vendredi où tous les favoris sont passés sans encombres.

La Perf'

Ombissa-Dzangue n’a pas traîné

« Retenez bien mon nom ! » Orlann Ombissa-Dzangue a de l’ambition et ne s’en cache pas. Avec raison, au vu de sa prestation en séries du 100 m. Alors que Carolle Zahi et Estelle Raffai avaient choisi de faire l’impasse sur le premier tour programmé un peu avant 17h, pour entrer directement en demi-finales à 18h35, la sprinteuse de la SCO Sainte-Marguerite Marseille avait décidé de s’aligner dès le premier tour. Bien lui en a pris puisqu’elle a survolé sa course en 11’’14, descendant largement sous les 11’’22 pour espérer aller à Berlin. Un chrono inférieur d’un dixième à son record personnel, qui l’a elle-même estomaquée. « « Franchement, je n’ai pas compris ce qu’il s’est passé, confiait à l’arrivée la vainqueur des Jeux méditerranéens la semaine dernière. Je ne m’attendais pas à ça. Il y a eu un faux départ dans ma série, donc ça m’a mis un petit coup de pression. Je me sentais crispée à la fin, je m’attendais à un chrono en 11’’30 ou 11’’40. Mais 11’’14, jamais ! Whaou ! Il fallait que ça sorte, et c’est sorti là. C’est trop bien ! »

Un peu plus d’une heure après, la jeune maman de 27 ans a encore abaissé sa meilleure performance d’un centième en dominant sa demi-finale en 11’’13 (+1,5m/s), deux centièmes devant Orphée Néola (Athlétisme Le Bourget Drancy) qui améliore, pour sa part, son record personnel de sept centièmes. De quoi laisser espérer une magnifique finale vendredi après-midi, avec en plus la présence de la championne de France en titre Carolle Zahi (Pays de Fontainebleau), à sa main dans sa demi-finale en 11’’34 (+1,3m/s). Orlann Ombissa-Dzangue n’aura qu’une idée en tête au moment de s’installer dans les starting-blocks : « L’an dernier, j’ai eu l’argent. Là, je veux la première place. Mon petit garçon va me regarder demain. Il m’a dit avant de partir : il faut que tu gagnes la médaille d’or. » Un beau cadeau à ramener à la maison.

Le Temps fort

Westphal, l’or du retour aux sources

Dans la zone mixte, l’espace réservé à la presse, l’émotion l’a soudain étreinte. Liv Westphal venait de conserver son titre de championne de France du 5000 m, en terminant deuxième en 16’02’’04 d’une course remportée en solitaire par la Kényane Nelly Geiywo (Running 41) en 15’37’’17. Une performance qui, pour elle, pouvait presque paraître anecdotique. Sauf que certaines victoires valent vraiment de l’or.
« J’ai vraiment sauvé les meubles aujourd’hui, après une année très compliquée sur les plans émotionnel et physique, rembobine la fondeuse de l’AS Saint-Junien, qui n’a pas hésité à prendre ses responsabilités en partant seule en chasse de Geiywo. J’ai quitté Boston et je suis de retour en Europe. J’ai changé d’entraîneur il y a trois semaines. Je savais que je n’étais pas au même niveau que les années précédentes. »
Cela ne donne que plus de valeur à sa victoire, acquise devant l’espoir de l’AJ Blois-Onzain Mathilde Sénéchal (16’06’’42) et Emily de la Bruyère (Wh Suresnes-Nanterre AC 92, 16’15’’39). « Ce titre représente énormément pour moi, poursuit-elle. J’ai dû me mettre à nue, en n’ayant pas le même niveau que d’habitude. » Désormais installée entre Limoges et Valence en Espagne, « un retour aux sources et à la case départ », elle espère bientôt trouver une structure qui (lui) « permettra d’être plus à fond dans l’athlé. » Pour décrocher de nouvelles médailles d’or.

La Promesse

Le cent chaud

Christophe Lemaitre et Jimmy Vicaut (voir plus bas) ne seront pas au départ de la finale du 100 m,  samedi en fin d’après-midi. Malgré l’absence des deux patrons du sprint hexagonal, la ligne droite promet du spectacle et une avalanche de beaux chronos. Le symbole de la nouvelle densité de la discipline chez les hommes.
Les séries en ont donné une belle illustration, avec cinq athlètes en 10’’25 ou moins.  Dans l’ordre chronométrique : Amaury Golitin de l’EC Orléans Cercle Jules Ferry (10’’07), Mouhamadou Fall de l’Entente Franconville Cesame Val d’Oise (10’’13), Meba-Mickael Zeze et Marvin René de la SCO Sainte-Marguerite Marseille (10’’16 tous les deux), et Ryan Zeze du Stade Sottevillais 76 (10’’25), tous avec vent favorable mais régulier.  « C’est très bien pour le sprint français, je suis content de pouvoir contribuer à ce niveau », se félicite Amaury. Un plaisir partagé par Mouhamadou, qui constate que cette émulation « pousse à aller vite et à ne pas s’endormir ».
En demi-finales, Eole soufflait cette fois trop fort et les Tricolores ont un peu baissé de rythme, laissant l’Ivoirien de l’EFS Reims Gué-Arthur Cissé (10’’02, +4,1m/s) et l’Iranien de l’US Métro Transports Hassan Taftian (10’’06, +3m/s) prendre la lumière. Mais c’est bien vers les Français que seront tournés tous les regards lors de l’explication finale.

Le Coup Dur

Déjà terminé pour Nana Djimou

Antoinette Nana Djimou vit décidément un été 2018 compliqué. Absente des pistes depuis le deuxième tour des Interclubs, la combinarde du CA Montreuil 93 faisait son retour à la compétition à Albi avec un unique objectif : décrocher son billet pour les championnats d’Europe de Berlin. Las, après un 100 m haies en retrait en 13’’72, la double championne continentale de l’heptathlon a ressenti « comme une décharge électrique » au mollet gauche, dès son premier essai à 1,66 m à la hauteur. Sans doute victime d’une déchirure, elle n’a pas pu poursuivre son concours.

Vicaut stoppe par prudence

Jimmy Vicaut a lui aussi écourté sa compétition, mais rien de très inquiétant pour le co-recordman d’Europe. Après avoir ressenti une petite pointe à l’adducteur avant le début de la compétition, il a couru sa série avec le frein à main (10’’35, +2,9m/s) puis a préféré renoncer aux demi-finales pour ne pas prendre de risques. « Je n’ai pas voulu forcer. Il y a quelques années, j’aurais peut-être voulu courir. Mais j’ai pris de la maturité. » L’élève de Dimitri Demonière passera des examens médicaux en début de semaine prochaine, qui lui permettront de savoir s’il peut participer à la coupe du monde à Londres les 14 et 15 juillet. Mais pour l’heure, c’est une autre coupe du monde qui occupait ses pensées, celle de football. Plutôt bon signe.

Et Aussi

Lavillenie et salto

Pour Ruben Gado et Solène Ndama, le double enjeu est le même à Albi : s’offrir un premier titre national en plein air et, cerise sur le gâteau, réaliser le niveau de performance requis pour les championnats d’Europe. Le décathlonien du Clermont Athlétisme Auvergne et l’heptathlète de Bordeaux Athlé sont plutôt bien partis. Le premier vire en tête à mi-parcours avec 4169 points et de belles prestations sur 100 m, 400 m, au poids et en longueur. Son dauphin, Valentin Charles (Stade Rennais Athlétisme) est à plus de cent unités, alors que Bastien Auzeil (EA Grenoble) a renoncé avant le 400 m. La seconde totalise 3 642 points, après un record personnel sur 100 m (13’’06) et un 200 m convaincant (24’’05).

Renaud Lavillenie (Clermont AA)  n’a pas forcé lors des qualifications de la perche, franchissant 5,40 m, sa seule barre du concours, agrémentée d’un salto qui a régalé les spectateurs. Axel Chapelle (EA Cergy Pontoise) a également franchi l’écueil sans souci. Pas de souci non plus pour Ninon Guillon-Romarin (EA Cergy Pontoise), ni pour Rougui Sow à la longueur (6,19 m trop ventés).

Au triple saut, Benjamin Compaoré et Jean-Noël Crétinoir (CA Montreuil) se sont fait peur mais ont finalement rejoint Jean-Marc Pontvianne (Entente Nimes Athlétisme) et Kevin Luron (Entente Sarthe Athlétisme) en finale. Ce dernier a signé la meilleure performance du jour avec 16,81 m (+1,8).

Sur 100 m haies, Cindy Billaud (Sco Sainte-Marguerite Marseille) a réalisé son meilleur chrono de la saison en 13’’14 (vent NC), alors que Fanny Quenot (Lyon Athlétisme), Coralie Comte (US Talence) et Laura Valette (Nantes MA) ont également réussi leur entrée en matière. Rénelle Lamote (Pays de Fontainebleau), Claudia Saunders (Entente Sarthe Athlétisme) et Cynthia Anaïs (Saint-Denis Emotion) ont toutes les trois remporté leur série du 800 m et ont rendez-vous en finale.

A Albi, Etienne Nappey et Florian Gaudin-Winer pour athle.fr
Crédit photos : P. MIllereau / KMSP - M. Chapelle / Photoathle.fr

Retrouvez le direct de la journée en cliquant ici
Tous les résultats de ces championnats en cliquant ici
Toutes les réactions en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquez ici

 

PG
Administrateur
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
15/07 >  
15/07 >  
14/07 >  
14/07 >  
08/07 > (2)
07/07 >  
06/07 >  
01/07 >  
25/06 > (2)
23/06 >  
le reste de l'actualité
15/07 >  
15/07 > (1)
14/07 >  
14/07 >  
13/07 >  
13/07 >  
13/07 > (3)
13/07 >  
12/07 >  
12/07 > (2)
12/07 >  
11/07 >  
10/07 >  
10/07 > (2)
10/07 >  
10/07 >  
09/07 >  
09/07 >  
09/07 >  
08/07 > (1)
08/07 >  
07/07 >  
06/07 >  
06/07 > (1)
05/07 > (3)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS