MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite à Albi : Guillon-Romarin, encore plus haut
8768
Commentez cette actualité
Championnats de France Elite à Albi : Guillon-Romarin, encore plus haut

Ninon Guillon-Romarin a porté son record de France de la perche à 4,73 m lors de la deuxième journée des championnats de France Elite à Albi. Carolle Zahi sur 100 m et Harold Correa au triple saut ont également brillé dans le Tarn ce samedi, à un mois des championnats d’Europe de Berlin.

La Perf'

Ninon Guillon-Romarin et le titre à venir

Et dire qu’elle n’était pas sûre de sauter. Une petite gêne au mollet droit apparue la veille en qualifications a bien failli faire renoncer Ninon Guillon-Romarin au moment de débuter la finale de la perche ce samedi à Albi. Bien en a pris à la perchiste de l’EA Cergy Pontoise de se lancer malgré tout. Après un concours parfait, elle a porté son record de France à 4,73 m dans le Tarn. A un mois des championnats d’Europe de Berlin, elle détient désormais la troisième performance continentale de l’été et peut raisonnablement envisager de « ramener un petit quelque chose à la maison cet été ».

Après un hiver étincelant, la Française entraînée par Manu Chapelle et Sébastien Homo a confirmé qu’elle avait « franchi un cap important. J’ai pris deux perches de plus que d’habitude aujourd’hui, et elles renvoient bien ! Je suis aussi rapide qu’avant, mais j’arrive mieux à renvoyer l’énergie. Désormais, les concours vont aller crescendo dans l’intensité, et c’est tout ce qu’il me faut en vue des championnats d’Europe de Berlin », confiait-elle à sa descente du podium. Un instant qu’elle a partagé avec Marion Lotout (Stade Sottevillais), deuxième avec 4,45 m et Marion Buisson (Neuilly Plaisance Sports), troisième avec 4,40 m.
Avant de mettre le cap sur la capitale allemande, Guillon-Romarin sera la capitaine de l’équipe de France le week-end prochain à Londres, dans le cadre de la World Cup. Une nouvelle occasion d’aller encore plus haut pour celle qui se verrait bien franchir 4,80 m ou plus cette saison. Elle s’est d’ailleurs attaquée franchement à 4,78 m ce samedi, en vain. Pour l’instant.

Le Temps fort

Correa au bout du suspense

Le concours de triple saut est toujours un moment très attendu des championnats de France. Avec pléthore de prétendants, la lutte pour la couronne nationale ne manque jamais de piquants. De retour à la compétition après deux ans d’absence sur blessure, Teddy Tamgho (6,92 m en qualifications de la longueur ce samedi), n’a rien manqué du combat, aux premières loges dans les tribunes.
Dans le bac à sable, Kevin Luron a allumé la première mèche dans un concours marqué par un vent souvent trop favorable, avec un deuxième essai mesuré à 16,97 m (+2,2). Mais le sociétaire de l’Entente Sarthe Athlétisme s’est blessé lors de la course d’élan de sa quatrième tentative, alors que Jean-Marc Pontvianne (Entente Nîmes Athlétisme) a stoppé son concours après une première tentative mesurée à 16,67 m, par mesure de prudence après une petite douleur à la cheville. Ils ont donc assisté de loin au réveil d’Harold Correa (EFCVO), déjà champion de France en 2012 et 2015 mais tracassé par les blessures depuis les Jeux de Rio.
Ses 16,83 m (+3,4) au troisième essai constituaient un premier jalon, auquel répondait Yoann Rapinier, son camarade de club, avec 16,74 m (+3,9). Le coup de grâce arrivait à la dernière tentative, lorsque Correa s’envolait à 17,05 m, la providence voulant que cette performance eut lieu dans un cadre règlementaire du point de vent d’Eole (+1,2). « Ce titre me fait bien plus plaisir que les deux précédents, parce qu’il arrive après deux années compliquées, qu’il y a les minima, et que je ne suis pas blessé en sortant du bac à sable », soufflait, heureux, le jeune trentenaire. 

Les Chiffres

13

Voilà près de treize ans qu’une Française n’avait pas couru aussi vite sur la ligne droite, depuis Christine Arron en septembre 2005 à Monaco (10’’93). Carolle Zahi a parfaitement exploité la piste ultra rapide du stadium municipal d’Albi pour claquer un superbe chrono de 11’’01 (+1,5) en finale du 100 m féminin. En profitant à plein de la résistance offerte par Orlann Ombissa-Dzangue (Sco Sainte-Marguerite Marseille), finalement deuxième en 11’’06.
Peut-être est-ce de porter un collier et un bandeau inspirés de la Jamaïcaine Elaine Thompson ? Peut-être est-ce d’avoir été piquée en voyant Orlann Ombissa-Dzangue et Orphée Néola capter la lumière la veille lors des demi-finales ? Sans doute, et même plus sûrement, le travail accompli au cours des dernières semaines qui a payé ? Les raisons expliquant la performance majuscule de Carolle Zahi ce samedi à Albi ne manquent pas.
« C’était très, très intense. Mentalement, je devais rester focus sur ma course, parce que je savais que ça allait aller très vite, après avoir vu les chronos d’Orlann et Orphée (Néola) lors des séries hier. Faire un temps comme celui-là, ça me fait vraiment plaisir », clamait la sprinteuse née en Côte d’Ivoire. Du bout des lèvres, la pensionnaire du CNDS de Fontainebleau concédait, face à l’insistance des journalistes, que ses 11’’01 lui ouvraient de nouveaux horizons à l’échelle internationale. « Cela nourrit d’autres ambitions, car je pense avoir encore une marge de progression. Je ne me fixe pas de limites. »

6

C’est le nombre de records personnels battus en deux jours par Ruben Gado, le nouveau champion de France du décathlon sous les couleurs de Clermont Athlétisme Auvergne. Du 100 m en 10’’77 (+2,9) au 1500 m en 4’20’’84, en passant par la longueur avec 7,55 m (+2,5), le poids avec 13,63 m et les haies en 14’’88 malgré plusieurs touches sur les obstacles, il a porté son record total à 8126 points. En plus du titre national, le standard de qualification européen s’est également offert à lui, quelques mois après une première sélection seniors aux Mondiaux indoor à Birmingham.

La Décla

« J’ai pris un kiff monstre. Ce titre, c’est l’escroquerie de l’année ! »

Quelques minutes après sa victoire grâce à un deuxième jet à 58,09 m, Pauline Pousse n’en revenait toujours pas. Après avoir décidé de faire un long break à la fin de la saison 2017, la spécialiste du disque avait accepté de dépanner son club, Athlé 91, lors des Interclubs. Et avait du même coup décroché sa qualification pour les championnats de France Elite. Avec seulement trois d’entraînement « pour ne pas arriver à la rue », elle a finalement décidé d’aller à Albi, sous l’amicale pression de ses copines lanceuses. La suite, on la connaît.

Et Aussi

Un 800 m au panache

La finale du 800 m féminin a offert un superbe spectacle. En grande partie grâce à Cynthia Anaïs, qui a pris tous les risques pour tenter de réaliser le niveau de performance requis pour les championnats d’Europe de Berlin. Pari réussi pour la demi-fondeuse de Saint-Denis Emotion, qui termine deuxième en 2’00’’60, soit au centième près le chrono demandé. La victoire revient à Rénelle Lamote (Pays de Fontainebleau Athlé), qui l’a débordée dans les cinquante derniers mètres pour l’emporter en 2’00’’37. Les courses de demi-fond ont été globalement moins tactiques que d’habitude, avec les cavaliers seuls d'Ophélie Claude-Boxberger (Montbéliard Belfort Athlétisme) sur 3000 m steeple en 9’48’’21 et de Florian Carvalho (US Nemours Saint-Pierre) sur 5000 m en 13’41’’91. Côté 5000 m marche, les espoirs prennent le pouvoir avec les titres de Gabriel Bordier (US Saint-Berthevin) en 19’38’’19 et de Clémence Beretta (Athlé Vosges Entente Clubs) en 22’05’’25 sous un soleil de plomb.

Sur la ligne droite, victoire de Marvin René (SCO Sainte-Marguerite Marseille) sur 100 m en 10’’18 (+1,6m/s), dans une course dominée par l’Ivoirien de l’EFS Reims Gué-Arthur Cissé (10’’04) devant l’Iranien de l’US Métro Transports (10’’09). Sur les haies hautes, vent de jeunesse également avec Awa Sene (Doubs Sud Athlétisme) qui est sacrée en 13’’04 (+2,1m/s). Côté lancers, Alexie Alais (CA Montreuil 93) l’emporte au javelot avec une belle performance à la clé : 59,54 m. Dans le concours masculin, Jérémy Nicollin (Alsace Nord Athlétisme) réalise la meilleure performance française de l’année avec 73,86 m, alors que la première place revient au représentant de Sainte-Lucie Albert Reynolds (ASCO Inter Atlas) avec 76,15 m. Rougui Sow (Stade Sottevillais 76) retombe à 6,49 m (+1,3m/s) à la longueur pour décrocher la médaille d’or. A la hauteur, même récompense pour Prisca Duvernay (Entente Sud Lyonnais) avec 1,85 m, sa meilleure performance de la saison égalée. Enfin, Esther Turpin (RC Arras) est sacrée à l’heptathlon avec 6100 points et fait le plein de confiance à un mois des Europe de Berlin.  

A Albi, Etienne Nappey et Florian Gaudin-Winer pour athle.fr
Photos : © P. Millereau / KMSP - M. Chapelle / Photoathle.fr

Retrouvez le direct de la journée en cliquant ici
Tous les résultats de ces championnats en cliquant ici
Toutes les réactions en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquez ici

 

PG
Administrateur
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
28/10 >  
21/10 > (1)
01/10 >  
28/09 >  
10/09 >  
22/07 > (1)
21/07 > (1)
20/07 > (1)
15/07 >  
15/07 >  
le reste de l'actualité
12/12 >  
11/12 >  
09/12 >  
08/12 >  
08/12 >  
08/12 >  
07/12 >  
07/12 >  
05/12 >  
03/12 > (2)
30/11 >  
30/11 >  
28/11 >  
27/11 >  
26/11 >  
26/11 >  
23/11 > (2)
23/11 >  
21/11 > (2)
21/11 >  
20/11 >  
19/11 >  
19/11 >  
19/11 > (1)
16/11 > (1)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS