MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Meeting Pro Athlé Tour de Sotteville : Murielle Ahouré brille sur 100 m
8150
Commentez cette actualité
Meeting Pro Athlé Tour de Sotteville : Murielle Ahouré brille sur 100 m

La championne du monde en salle du 60 m, l’Ivoirienne Murielle Ahouré, a brillamment remporté le 100 m de la troisième et dernière étape du circuit Pro Athlé Tour, en 10’’91. C’est également sur cette distance que le public français a pu saluer une dernière fois Kim Collins, l’éternel sprinteur de Saint-Kitts-et-Nevis, qui tirera sa révérence à la fin de la saison. Du côté des Français, il y a eu quelques belles promesses mais pas de nouveaux niveaux de performance requis pour Berlin.

Un air de déjà-vu : c’est la sensation qu’ont pu avoir les férus d’athlétisme sottevillais lorsqu’ils ont vu Murielle Ahouré franchir la ligne d’arrivée du 100m en 10’’91, puisque l’Ivoirienne avait déjà réalisé ce chrono en 2013 dans l’enceinte du stade Jean Adret. Bien que le vent ait été légèrement trop favorable (+2.4 m/s), elle signe le deuxième meilleur chrono de sa saison et conforte sa quatrième place dans les bilans mondiaux 2018. « Je suis très satisfaite de descendre à nouveau sous les 11’’ », a confié l’athlète, qui s’apprête à disputer les championnats d’Afrique début août, mais qui vise « surtout les Mondiaux 2019 ». Derrière elle, Orphée Néola (Athlétisme Le Bourget Drancy) prend la deuxième place de la course en 11’’26.

Les adieux de Kim Collins au public français
Chez les hommes, un autre grand champion a pris part au 100 m : Kim Collins, sprinteur à la longévité record, quatrième en 10’’20, derrière l’Américain Brandon Carnes (10’’08, avec un vent de +2,3 m/s). Un chrono qui ferait pâlir d’envie plus d’un sprinteur, réalisé à 42 ans, quinze ans après sa victoire surprise sur la distance lors des Mondiaux à Paris. Le public de Sotteville ne s’y est pas trompé, ovationnant le sprinteur qui participait à sa dernière course en France. « La prochaine fois que je reviendrai ici, ça sera pour passer des vacances », a-t-il confié avec son éternel sourire. Le seul Français de la course, Ryan Zeze (Stade Sottevillais 76), un habitué des lieux, a réalisé 10’’47.

Le Brésil à l’honneur à la perche et au triple saut
Du côté de la perche, une autre star avait décidé de se rendre à Sotteville-lès-Rouen, en la personne de Thiago Braz. Le perchiste brésilien, champion olympique à Rio en 2016, n’a toutefois pas pu faire mieux que 5,70 m, échouant à trois reprises dix centimètres plus haut. Mais le Brésilien n’était pas mécontent pour autant, saluant au passage l’enthousiasme des spectateurs placés dans la tribune à côté du sautoir. Déjà sélectionné pour Berlin, Axel Chapelle (Ea Cergy Pontoise Athlétisme) s’est, lui, contenté de 5,60 m. « J’ai été très fatigué pendant le concours, a indiqué celui qui avait participé dimanche à la coupe du monde par équipes à Londres. Mais comme je reviens de blessure, j’ai besoin de sauter en compétition », a-t-il ajouté, satisfait de « ne plus avoir mal ».


Avant Thiago Braz, une autre Brésilienne s’est illustrée en remportant le concours du triple saut. Nubia Soares s’est ainsi imposée grâce à un bond à 14,69 m, record personnel et record du meeting à la clé (l’autre record du meeting a été réalisé par le lanceur de javelot indien Neerai Chopra : 85,17 m). Cette performance lui permet également de prendre la troisième place des bilans mondiaux 2018.

Les sauteurs devront patienter
Dans la même épreuve mais chez les hommes, aucun Français n’ a réalisé le niveau de performance requis pour se rendre à Berlin, fixé à 16,90 m, en dépit d’une « belle bagarre », selon Yoann Rapinier (Entente Franconville Césame Val d’Oise), deuxième avec 16,57 m devant Benjamin Compaoré (Ca Montreuil 93), troisième avec 16,17 m. À l’issue du concours, Kevin Luron (Entente Sarthe Athlétisme), vainqueur grâce à un saut à 16,66 m (+2,2 m/s), ne voulait toutefois retenir que les aspects positifs : « Je suis rentré de Londres - où j’avais concouru - hier. Donc je suis arrivé fatigué ici. Du coup, je suis plutôt content de ma performance. » Dixième des bilans continentaux, il espère encore être du voyage aux Europe.
Après le triple saut, Benjamin Compaoré a enchaîné avec la longueur. Avec 7,54 m (+1,9m/s), il termine à la quatrième place, derrière le vainqueur américain Jarrion Lawson (8,08 m, +0,9m/s) et le Français Yann Randrianasolo (7,72 m, +1,9m/s, CA Balma) notamment, mais devant Teddy Tamgho (Bordeaux Athlé), qui réalise 7,41 m (+0,9m/s). Il s’agissait du troisième concours de la saison seulement pour ce dernier, de retour à la compétition après deux années blanches, et qui s’en tient au saut en longueur pour sa reprise. « J’ai eu de bonnes sensations en course, mais en ce qui concerne l’impulsion, c’était un peu en dents de scie. Et puis, je manque encore d’expérience dans cette discipline. Mais je me lâche de plus en plus, donc je vais finir par sauter plus loin », a indiqué le champion du monde 2013 du triple saut, confiant.

Record personnel égalé pour Laura Valette
De la confiance, Laura Valette (Nantes Métropole Athlétisme) a pu en engranger lors de cette soirée. Elle termine deuxième du 100 m haies en 13’’04, record personnel égalé, derrière l’Américaine Erica Boguard (12’’85). « L’objectif était de réaliser une course propre, avec un bon chrono, tout en me faisant plaisir », a confié la championne de France Elite en salle, qui a montré qu’elle était en grande forme. Les autres Françaises terminent plus loin : Fanny Quenot (Lyon Athlétisme), 13’’34, Awa Sene (Doubs Sud Athlétisme), 13’’41, et Coralie Comte (US Talence), 13’’44.
Du côté du 110 m haies, Garfield Darien (Bordeaux Athlé) l’a emporté en 13’’45. Un chrono plutôt satisfaisant pour lui, contrairement à Ludovic Payen (Bordeaux Athlé), qui ne cachait pas sa déception à l’issue de sa course (quatrième en 13’’51) : « J’espérais mieux. Mais j’ai fait beaucoup de fautes en touchant des haies », reconnaissait-il.
Enfin, dans les courses de demi-fond, la performance de Cynthia Anais (Saint-Denis Emotion), qui a réalisé 2’00’’94 sur 800 m (quatrième de la course, derrière l’Ethiopienne Habitam Alemu qui a couru en 1’59’’06), est la principale satisfaction côté tricolore. Il s’agit du deuxième meilleur chrono de sa carrière, après sa course en finale des France Elite d’Albi.

Chloé Lauvergnier pour athle.fr
Photos : © P. Millereau / KMSP / FFA

Tous les résultats en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
26/07 > (2)
24/07 > (13)
23/07 >  
21/07 >  
18/07 >  
14/07 >  
08/07 >  
06/07 > (1)
02/07 > (1)
30/06 >  
le reste de l'actualité
12/08 >  
12/08 >  
12/08 >  
11/08 >  
11/08 >  
11/08 >  
10/08 >  
10/08 >  
10/08 >  
10/08 >  
09/08 >  
09/08 >  
09/08 >  
08/08 >  
08/08 >  
08/08 >  
07/08 >  
07/08 >  
07/08 >  
06/08 >  
06/08 >  
05/08 >  
05/08 >  
05/08 >  
04/08 >  
rechercher
Chpt d'Europe
Berlin 2018
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS