MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Quatrième journée des Chpts d'Europe Juniors : L'or au triple, le bronze pour les filles du 4x100 m
Commentez cette actualité
Quatrième journée des Chpts d'Europe Juniors : L'or au triple, le bronze pour les filles du 4x100 m

Stevens Marie-Sainte en or, les filles du relais 4x100 m en bronze. La quatrième et dernière journée de ces championnats d'Europe juniors a permis à la France de se replacer dans le concert des grandes nations continentales. Explications.

Stevens Marie-Sainte est un sacré bonhomme. Il y a un peu plus d'un an, ce grand Guadeloupéen de 19 ans à la voix douce ne savait pratiquement rien du triple saut. Il est désormais champion d'Europe junior de la discipline ! Grâce à un bond à 16,29 m à son deuxième essai, l'élève de Bernard Lamitié a survolé son concours et laissé que des miettes à ses adversaires. «Avant l'échauffement, j'avais mal aux ischios, explique-t-il. Je me demandais comment cela allait se passer. Finalement, j'ai tout donné sur le premier essai et j'ai vu que ça tenait. Du coup, sur le deuxième essai, j'ai compris qu'il fallait tout donner. Je suis heureux, très heureux. J'étais venu ici pour gagner. Quelques jours avant la compétition, je n'arrivais pas dormir. Je ne pensais qu'à ça...» Quelle belle histoire que celle de Stevens ! Initié presque par hasard aux joies du triple saut, il a littéralement explosé son record personnel à Kaunas et apporté à la France sa deuxième médaille d'or après le sacre de Garfield Darien sur 110 m haies la veille. Il tenait à le faire et remercie son entraîneur, ses professeurs qui l'ont aidé à réussir son BEP et tout l'encadrement de l'équipe de France qui l'a poussé vers les sommets. Egalement qualifiés en finale du triple, Benjamin Compaoré (5eme avec 15,81 m) et Jules Lechanga (8eme avec 15,55 m) n'ont pas complètement démérité même si Compaoré, qui avait réalisé 16,12 m aux qualifications, peut légitimement nourrir certains regrets.

La seconde médaille française de la journée est venue d'une discipline traditionnellement pourvoyeuse de médailles : le 4x100 m féminin. Troisièmes de leur série, les filles (Christelle Monne, Nelly Banco, Symphora Béhi et Céline Dsitel) sont parvenues à se surpasser en finale pour décrocher le bronze en 44''79, derrière les Polonaises (44''65) et les Russes (44''70). Bien évidemment, la disqualification des véloces Allemandes en série, suite à un dépassement de zone, a facilité la tâche des sprinteuses tricolores. Il n'empêche. Leur 3eme place est précieuse.  Elles ont su réaliser d'excellents passages de bâtons pour rester dans la course. Sur 4x100, Les garçons du 4x100 m (Cédric Laurier, Michaël Arminana, Yannick Fix et Yann Esteso) ont terminé à leur place : 6emes d'une finale (41''07) relativement rapide et gagnée en 39''90 par les Allemands devant les Polonais (40''03) et d'étonnants Finlandais (40''29). Les grands absents de cette course étaient bien évidemment les Britanniques, pourtant auteur d'un triplé sur 100 m l'avant-veille mais éliminés en série à la suite d'un exécrable passage de bâton. Toujours dans la famille des amoureux du bâton, les filles du 4x400 (Clarisse Moh, Myriam Soumare, Fatima Sountoura et Marie-Angélique Lacordelle) n'ont pu faire mieux que 7emes de leur finale tandis que les garçons (Xavier Sorimoutou, Akhenaton Silou, Bruno Matos et Fadil Bellaabouss) terminaient 4emes en 3'10''55, derrière les Britanniques, les Russes et les Polonais, suite à la disqualification des Grecs et des Italiens. Reste l'essentiel : la France était présente dans les quatre finales des quatre relais et c'est souvent ces petits détails qui font les grandes nations de l'athlétisme.

Sur 3000 m steeple, un peu plus tôt dans la journée, Vincent Chapuis et Timothée Bommier ont fait leur course. Remportée avec brio par un Polonais qui vaut régulièrement 8'30'' sur la distance (un certain Marcin Chabowski) cette finale fut à sens unique du début à la fin. Courant ensemble sans forcément la jouer tactique, les deux Français se sont d'abord accrochés au wagon de tête avant de lâcher prise pour terminer respectivement 6eme et 7eme, s'offrant même le luxe d'un petit sprint sur la fin. Chapuis profitait même de l'occasion pour battre de quelques centièmes de secondes son record. «J'étais vraiment à bloc, a-t-il déclaré après la course, et je n'aurais pas pu faire mieux. Je ne suis pas déçu, simplement très fatigué.» Sur 5000 m, à voir son visage aux traits tirés, on imaginait sans trop de difficulté que Nicolas Boukhelif avait souffert dans sa finale en terminant 9eme en 14'42''64. Un 5000 m disputé sous des conditions idéales et marqué par un doublé hongrois (1er et 3eme).

En finale du 1500 m, Gauthier Oddo était le seul Français engagé. Après quelques secondes de course, un petit embouteillage au passage du premier tour envoyait l'Espagnol Alvaro Roriguez, pourtant favori, dans le décor avec une chaussure en moins. Gauthier, avec beaucoup de métier, parvenait à éviter le pire en se décalant à l'extérieur. Ensuite, deux Irlandais prenaient la course en mains. Gauthier Oddo se calait dans leur foulée. Il n'avait pas vraiment le choix : il fallait soit les suivre, soit rester à l'écart et tout miser sur son finish. Il choisit la première solution et explosa en vol, à 300 m de l'arrivée. «Il m'a peut-être manqué un peu de fraîcheur sur la fin, analysait-il après sa course. En suivant les deux Irlandais en tête, je pensais que j'avais pris un peu moins de risques mais je ne pensais pas avoir toute la troupe à mes trousses aussi proche de moi.» Résultat : une honorable 9eme place en 3'50''62 avec le sentiment du devoir accompli et la satisfaction d'avoir tenté son va-tout.

A la perche, Loïc Martinot n'a pas fait de miracle. Dès son premier essai à 4,80 m, le Clermontois se faisait peur : pas dans le coup, il  ne parvenait pas à piquer et passait cette barre «facile pour lui» à sa troisième tentative avant de faire l'impasse à 4,90 m. A 5 mètres, Loïc Martinot ratait ses trois essais et gagnait son billet pour rentrer à la maison, le cour gros. Enfin, à l'heptathlon, les trois Françaises engagées ont terminé aux trois dernières places : Marisa de Aniceto est 12eme (5037 points), Fanny Brunet-Manquat 13eme (4744 points) et Charline Dufay 14eme (4414 points) après un zéro à la longueur. Au total, avec cinq médailles et seize finalistes, la France termine 7eme nation à la «placing table». Un bilan beaucoup moins élogieux que celui des «Europe Juniors» de Tampere, en 2003. Mais les résultats d'un championnat d'Europe junior ne doivent jamais être pris à la lettre. Ils reflètent l'air du temps et les espoirs de l'avenir. A ce niveau-là, même si des lacunes existent dans les lancers et les sauts féminins, l'espoir existe plus que jamais.

A Kaunas, Paul Miquel pour www.athle.com

Ils ont dit ...

Gauthier Oddo, 9eme du 1500 m en 3'50''62
« Il m'a peut-être manqué un peu de fraîcheur sur la fin. En suivant les deux Irlandais en tête, je pensais que j'avais pris un peu moins de risques : je ne pensais pas avoir toute la troupe à mes trousses aussi proche de moi. J'étais certainement fatigué par les séries. J'avais aussi participé aux Mondiaux de cross et je trouve la piste plus excitante et plus tactique. A chaud, je pense avoir appris pas mal de choses ici : en particulier l'importance de la récupération après chaque course. »

Vincent Chapuis, 6eme du 3000 m steeple en 8'58''32
« J'ai battu mon record personnel mais seulement de quelques centièmes de secondes. Etant donné mes sensations à l'entraînement, je pensais pouvoir aller plus vite. Mais, avec Thimothée Bommier, nous sommes sur place depuis lundi et je pense que l'attente de la course nous a fait perdre un peu de jus. En même temps, j'étais vraiment à bloc et je n'aurais pas pu faire mieux. Je ne suis pas déçu, simplement très fatigué. »

Stevens Marie-Sainte, champion d'Europe du triple saut (16,29 m, +1,9 m/s)
« Avant l'échauffement, j'avais mal aux ischios et je me demandais comment cela allait se passer. Finalement, j'ai tout donné sur le premier essai et j'ai vu que ça tenait. Du coup, sur le deuxième essai, j'ai compris qu'il fallait tout donner. Je suis heureux, très heureux. J'étais venu ici pour gagner. Quelques jours avant la compétition, je n'arrivais pas dormir. Je ne pensais qu'à ça... »

Benjamin Compaoré, 5eme de la finale du triple saut (15,81 m, +0,2 m/s)
« J'ai mis du temps à rentrer dans le concours. Au 4eme essai, je mords. Et sur le dernier, je m'écrase sur mon cloche et perds 10 cm en posant mon coude. C'est dommage car j'aurais pu prétendre à la médaille de bronze. Je suis très déçu parce qu'il y avait de la place sur le podium, de la marge. Cette fois-ci, j'ai voulu forcer mais cela n'est pas passé. Je suis vraiment très déçu. »

Jules Lechanga, 8eme de la finale du triple saut (15,55, +0,6 m/s)
« Je suis plus satisfait qu'aux éliminatoires car j'ai réussi à résoudre aujourd'hui mes problèmes de marque. J'ai retrouvé des sensations. Je sens que ça revient. »

Loïc Martinot, 11eme de la finale de la perche (4,80 m)
« J'ai été nul et les Russes nous ont offert une vrai leçon de perche. Le champion du monde Starodubtsev est passé à 5,50 m alors qu'il avait une entorse. La grande classe ! Moi, je n'étais pas dans mon concours, pas assez dedans. Peut-être à cause de l'émotion car c'était ma première sélection internationale. »

13h30: Longueur Heptathlon

Charline DUFAY, trois essais nuls
Fanny BRUNET-MANQUAT, 5m44 (-0,4 m/s)
Marisa DE ANICETO, 5m79 (-0,4 m/s), 13è

15h00: Javelot Heptathlon

Charline DUFAY, 36m14, 12è - 3606 pts 15è
Fanny BRUNET-MANQUAT, 32m93, 13è - 4069 pts 14è
Marisa DE ANICETO, 37m88, 8è - 4209 pts 13è

15h50: Perche Finale

Loïc MARTINOT, franchit 4m80 au 3è essai puis 3 essais nuls à 5m00.

16h07: 4 x 100 m séries Femmes

FRANCE (Monne, Banco, Behi, Distel), série 2, 44"97, 2è QUALIFIEE

16h15: 4 x 100 m séries Hommes

FRANCE (Laurier, Arminana,Fix, Esteso, série 1, 41"04, 3è QUALIFIE

16h50: 1500 m Finale

Gauthier ODDO, 3'50"62, 9è

17h05: 4 x 100 m Finale Femmes

FRANCE, MEDAILLE DE BRONZE en 44"69

17h20: 4 x 100 m Final Hommes

FRANCE, 41"07, 6è

17h25: Triple saut Finale

Stevens MARIE-SAINTE, 16m29 au 2nd essai CHAMPION D'EUROPE


Benjamin COMPAORE, 15m81 au 6è essai 5è


Jules LECHANGA, 15m55 RP au 2è 6è porvisoire)

17h30: 3000 m Steeple Finale

Timothée BOMMIER, 8'58"33, 7è
Vincent CHAPUIS, 8'58"32 RP, 7è

18h05: 5000 m Finale

Nicolas BOUKHELIF, 14'42"64 - 9è

18h30: 800m Heptathlon

Charline DUFAY, 2'21"15, 4è
Fanny BRUNET-MANQUAT, 2'31"46, 7è de la série 1
Marisa DE ANICETO, 2'19"64, 2é de la série 1

TOTAUX HEPTA:

Marisa DE ANICETO, 5037 pts, 12è
Fanny BRUNET-MANQUAT, 4744 pts,13è
Charline DUFAY, 4141 PTS, 14è

18h45: 4 x 400 m Finale Femmes

FRANCE, 3''40"53  7è

18h50: 4 x 400 m Finale Hommes


FRANCE, 3'10"55  4è

 

PG
Pôle de la Performance Olympique U18
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
02/11 >  
16/10 >  
16/10 >  
15/10 >  
15/10 >  
13/10 >  
10/10 > (1)
14/09 >  
12/09 >  
30/08 >  
le reste de l'actualité
11/12 >  
09/12 >  
08/12 >  
08/12 >  
08/12 >  
07/12 >  
07/12 >  
05/12 >  
03/12 > (2)
30/11 >  
30/11 >  
28/11 >  
27/11 >  
26/11 >  
26/11 >  
23/11 > (2)
23/11 >  
21/11 > (2)
21/11 >  
20/11 >  
19/11 >  
19/11 >  
19/11 > (1)
16/11 > (1)
16/11 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS